Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
lespascoton2012

lespascoton2012

président : Gilbert Dauphin mail : dauphin.gilbert@wanadoo.fr les Pas Coton sont partenaires des Amis de Néronde : http://lesamisdenerondeadn.jimdo.com/

Ses blogs

Le blog de lespascoton2012

club de marche de Néronde 42510
lespascoton2012 lespascoton2012
Articles : 457
Depuis : 08/02/2012
Categorie : Associations & ONG

Articles à découvrir

Faune et flore autour du Bernand

Faune et flore autour du Bernand

Ce 22 novembre, ils sont partis en deux groupes du parking extérieur de l’aire de repos de la A89. En ce jour maussade de novembre, un peu surfait l’intitulé de ce circuit : « Faune et flore autour du Bernand »... À part de très nombreuses vaches charolaises et quelques moineaux, la faune était à l’abri ; quant à la flore elle n’of
Neulise

Neulise

Ce 10 Janvier, on l'attendait depuis longtemps ce ciel bleu et surtout pas de pluie! Dandou et Babette ont conduit les 2 groupes sur les plateaux de Neulise à partir de la salle polyvalente. Un petit chien s'est invité sur le grand circuit! Des chemins bien boueux, quelques glissades, un peu de route pour sécher les chaussures... et des ruisseau
Un viron à Néronde

Un viron à Néronde

Ce 29 novembre, les images parlent d’elles même pour expliquer la participation record de quatre marcheurs. Mais le ciel triste et sans contraste n’a pas permis de rendre des photos à la hauteur du plaisir qu’ils ont eu à contempler ces étendues blanches. Quelques chevaux grattaient du sabot pour trouver l’herbe. Hormis un merle rassasi
Pouilly les Feurs

Pouilly les Feurs

Ce 20 décembre, ils se sont retrouvés 10 place de la mairie à Pouilly. Malgré cela ils ont formé deux groupes, l’un est monté jusqu’à Bezin, passant devant la maison du sculpteur Foyatier, l’autre quittant le circuit au niveau de chez Coton (et oui). Les deux groupes sont revenus au point de départ par le bois St Marc. Le givre faisai
Salvizinet

Salvizinet

Ce 15 novembre, partis de La Valette « avec un ciel si bas qu’un canal s’est pendu, avec un ciel si bas qu’il fait l’humilité... » Jacques Brel. Pas question de voir l’horizon mais une température propice à la rando a permis une balade agréable par monts et par vaux dans la campagne autour du chemin du monorail. Les frimas ayant fre
Nigra Unda

Nigra Unda

Ce 17 janvier, ils ont randonné local, partis de l’étang pour suivre le circuit Nigra Unda de 12 km pour les uns et 10,3km pour les autres. Le brouillard a freiné un peu la participation mais ils étaient tout de même 18 pour parcourir la campagne Nérondoise variée entre monts et vallons, bois et verdure, points d’eau ...mais pas de point
Biesse

Biesse

Ce 3 janvier 2022, ils ont commencé l’année nouvelle sur les bords de Loire pour un circuit imprégné d’histoire : Les Chessieux, Biesse (pas vu les vestiges du funiculaire!). Après un passage proche de La Revoute ils sont redescendus sur le Chatelard (lieu occupé par les Gaulois) et Chassenay. En chemin ils ont croisé deux anciens Pas Co
 Montcellier

Montcellier

Ce 24 janvier, c’est avec un beau soleil qu’ils se sont retrouvés place de Bussières pour un parcours plein de relief. Les deux groupes ont déjà atteint le point culminant de Bussières : St Albin. Puis à travers bois et plateaux dominant la plaine, ils sont arrivés à Montcellier où leurs chemins se sont séparés, l’un partant sur Le
Fenêtres

Fenêtres

Ce 13 décembre avec un temps ensoleillé, ils sont partis de la place de Bussières en direction de Fenêtres, Hautes Fenêtres, Chez Mousse, Charbonnières et chez Bigean. Chemin faisant, à Fenêtres, ils ont eu un arrêt commenté par Maurice pour expliquer la genèse du banc de pierre. Puis un nouvel arrêt nostalgie a eu lieu au pied d’un
Bois Charrette

Bois Charrette

Ce 6 décembre, la chute de neige du matin a un peu freiné les ardeurs. Ils étaient 11 place du Palud pour former malgré tout deux groupes. Ils sont partis direction Chamaron avec une boue omniprésente tout au long du parcours. Un groupe changeait de colline et revenait par le Bois Charette, Carron et le stade, l’autre poussait jusqu’à Mon