En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

François

Ses blogs

Rêveries en vers

Rêveries en vers

Quelques mots qui ont cheminé dans mon esprit au gré des inspirations, au fil du temps...
François François
Articles : 254
Depuis : 10/01/2010

Articles à découvrir

Vision subreptice

Vision subreptice

Monsieur,Vous qui avez, parfois, le regard aiguisé,Saurez-vous voir à la lisière de dentellesLe témoin en naissance presqu'accidentelleQue votre imagination saura préciser ? Madame,Ne soyez point choquée par cette apparition,N'avez-vous jamais, un jour, laissé échapperSubrepticement, par mégarde ou volonté,Votre Féminité en charmante ex
Guet-apens

Guet-apens

Toujours sous le charme d'atours gastronomiquesQui ne manquèrent point d'apaiser nos papilles,Sans même partir en voyage astronomique,Le rêve pris corps, scintillant dans mes pupilles. Elle s'allongea sur un lit plein de promesses,Etira ses jambes dans un doux crissement,D'un regard enjôleur, initia ma faiblesse,Je concède avoir cédé... bien
Instants amoureux

Instants amoureux

Parce que cette chanson me transporte toujours autant... petit souvenir écrit de Novembre 2010. Au premier instant, la clarté flamboyante, Scintilla dans un ciel constellé d'étoiles, Parfois tellement qu'elle devint aveuglante, En prélude aux météores en rafale. Puis s'étalèrent les filaments lumineux, Interminables tresses d'incandescence
L'attente...photographique

L'attente...photographique

Elle sentait la caresse de son regardEpouser les contours exposés sans crainte,Sans complexe, aller discret mais venir bavard,De nylon à dentelles, virtuelles empreintes. Elle feint pourtant lui accorder l'attentionQue la bienveillance de ses yeux inspirait,Par jeu, par malice, par simple séduction,Pour l'assurance qu'il se perde dans ses traits
L'inconnue des remparts

L'inconnue des remparts

Le regard captivé par un large en écumes,Elle se tenait, fièrement sur ses talons,Ignorante des embruns, face à l’horizon.Ses pensées semblaient errer dans le ciel de brume. Une vague plus haute la fit reculer,Vint frôler le bout de ses escarpins vernis,Il ne manqua la scène, où un léger tournis,Dans son esprit, prit la silhouette à ond
Suspension

Suspension

Passez donc, Madame, allez-y, Monsieur,Je vous en prie, inutile de m'attendre,Surtout n'en soyez point soucieux,Ce qui suit, pourriez-vous comprendre ?Mon souhait présent, loin d'être ambitieux,Serait simplement de pouvoir suspendreCe temps qui se montre bien trop malicieux,Nous fait mille promesses, à laisser, à prendre,Puis les emporte, quand
Préparatif

Préparatif

Que pourrait égaler la richesse absolueDe l'instant où s'accordent bijou et écrin ?A peine découvert que déjà révolu,Tel que nulle ponctualité ne s'enfreint ;Pour offrir là, à cet audacieux éphémère,L'éternité au travers de la bienveillanceD'un regard rêveur plus que simple chimère,La Séduction à ses doigts passée en alliance.
Perdants... gagnants

Perdants... gagnants

Dépassée la tristesse de l'instant présent, La rigueur de l'absence presque intolérable, Pour y trouver un réconfort inestimable, Le coeur interroge ses accords apaisants. Bien plus que les larmes... ...Celles qui coulent, naturelles et aimantes, Le souvenir de ce sourire qui désarme, Enjôleur, malicieux, ô si loin de tout drame, Qui l'effa
L'inattendu exposé

L'inattendu exposé

Une résonance au beau milieu des allées,Annonçant une vaste étendue de possibles,Hauteur, finesse, dans l'incertain, signalées.L'absence de vision d'un charme perceptible. S'imaginent alors quelques atours naissant,Pourquoi pas le trait délicat d'une couture ?Autant espérés, et soudain apparaissant,Concurrents innocents des chefs-d'œuvre e
Clair de lune

Clair de lune

Elle se campa devant la mer attendrie, Un ressac apaisant comme seule musique, Salua discrètement la Lune amoindrie, Qui lui répondit par ses fantaisies uniques. Le bel astre enveloppa ses jambes voilées, Y posa tendrement ses reflets d'opaline Sur l'infime nylon de ses courbes hâlées, Mettant en valeur sa finesse cristalline. La caresse noctu