En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

François

Ses blogs

Rêveries en vers

Rêveries en vers

Quelques mots qui ont cheminé dans mon esprit au gré des inspirations, au fil du temps...
François François
Articles : 261
Depuis : 10/01/2010

Articles à découvrir

La nuit... un peu de gris ?

La nuit... un peu de gris ?

Je chéris, cette fois, l'arrivée de la nuit Que, peu à peu, toute timidité s'efface, Le gris, lors de mise, coutures bien en place, Apparaît, scintillant un revers peu fortuit. L'audace désinvolte, souvent taciturne, Convoque frissons, jusqu'à, pose pourtant chaste, La chute, pilotée, par amour du contraste, Mais qui blâmerait cette indéc
L'inattendu exposé

L'inattendu exposé

Une résonance au beau milieu des allées,Annonçant une vaste étendue de possibles,Hauteur, finesse, dans l'incertain, signalées.L'absence de vision d'un charme perceptible. S'imaginent alors quelques atours naissant,Pourquoi pas le trait délicat d'une couture ?Autant espérés, et soudain apparaissant,Concurrents innocents des chefs-d'œuvre e
Rencontre avec l'arbre diva

Rencontre avec l'arbre diva

Le hasard se mêle, quelquefois d'hérésie, Trop heureux d'exprimer ses talents indéniables Pour laisser l'imaginaire peupler, affable, Le manque évident d'innocente fantaisie. Le coquin m'amena au pied d'une colline, A son point culminant trônait en majesté Une forme gracile aux contours ajustés, Depuis lors esseulée, tant veuve qu'orphelin
Sage provocation

Sage provocation

Elle m'attendait, perchée sur ses talons hauts,Troublante séduction ou simple tentation ?De ces atours parée, bien plus qu'il ne m'en fautPour succomber à si divine invitation. Eut-elle cru ma résistance sans lacune ?La belle apparition, par gestes maîtrisés,Fit montre d'une audace sans limite aucuneLorsque elle me dévoila ses revers grisé
Préparatif

Préparatif

Que pourrait égaler la richesse absolueDe l'instant où s'accordent bijou et écrin ?A peine découvert que déjà révolu,Tel que nulle ponctualité ne s'enfreint ;Pour offrir là, à cet audacieux éphémère,L'éternité au travers de la bienveillanceD'un regard rêveur plus que simple chimère,La Séduction à ses doigts passée en alliance.
L'attente...photographique

L'attente...photographique

Elle sentait la caresse de son regardEpouser les contours exposés sans crainte,Sans complexe, aller discret mais venir bavard,De nylon à dentelles, virtuelles empreintes. Elle feint pourtant lui accorder l'attentionQue la bienveillance de ses yeux inspirait,Par jeu, par malice, par simple séduction,Pour l'assurance qu'il se perde dans ses traits
Première séance

Première séance

La Belle, mutine, se fait parfois farouche Quand il s'agit de montrer la moindre gambette, Pourtant bien souvent mon regard tendre la touche, Ma main douce, jamais, aux revers ne s'embête. Elle me fait le cadeau d'un peu de patience Pour exposer son inclination au glamour, Avec la précision de remarquable science, Chaque geste une goutte d'un phi
Plein de vie

Plein de vie

Une année de plus envolée désormais,Comme à chaque fois, une page qui se ferme,Passés les mots, rires et larmes, à jamais,Combien seront-ils au prochain terme ? Que peut-on bien souhaiter d'original ?Pas grand chose d'un éternel recommencement,Mais si un mot devait rester au final,En guise de vœux : plein de Vie, tout simplement. Aux quelqu
Ses arabesques

Ses arabesques

Toutes ces lignes que tu m'offres si souvent,J'apprécie y perdre mon regard attendri,Me laisser piéger dans tes toiles, broderies,Me laisser séduire par ce souffle émouvant... Un grand baiser à celle qui illumine ma vie, chaque jour.
Ses lettres impudiques

Ses lettres impudiques

Un simple murmure envolé par mégardeAu regard indiscret de mes yeux baladeurs,Certaine de son fait en mettant bas sa garde,Elle m'offre ces lettres en toute impudeur,Puis pour achever une oeuvre aussi imprudente,La robe révèle bien plus que de raison,Jusqu'à ce témoin d'une présence évidente,Le relief dessiné des intimes liaisonsDésormais