Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Louis Racine

Ses blogs

Les feuilletons de Louis Racine

Les feuilletons de Louis Racine

Romans inédits, nouvelles inédites en livraisons régulières et gratuites.
Louis Racine Louis Racine
Articles : 758
Depuis : 21/12/2013

Articles à découvrir

Tais-toi quand tu parles, 1

Tais-toi quand tu parles, 1

S’il y en a parmi vous qui, ayant suivi jusqu’ici le récit de mes aventures, m’accordent quelque chance d’obtenir gain de cause dans l’affaire qui m’oppose à tous mes proches, Carmen exceptée, je les en remercie. Mais la même gratitude me pousse à les détromper immédiatement. Les choses ont mal tourné, comme une lecture plus att
Le Sourire du Scribe, 91

Le Sourire du Scribe, 91

ÉPILOGUE Estelle m’a accompagné à Tours, où elle s’est inscrite en deuxième année de licence de lettres modernes. Elle n’a pas abandonné le théâtre : elle vient de rejoindre une troupe d’amateurs, qui monte cette année une comédie de Musset. La ville et la région lui plaisent. Elle les connaissait déjà, pour les avoir visitée
Le Sourire du Scribe, 85

Le Sourire du Scribe, 85

Bouyou plissa de nouveau le front, jura, ralluma sa cigarette, en tira une longue bouffée, finit son demi, en commanda deux autres, je protestai, « Bon, alors un double, Driss », attendit d’être servi, empoigna l’anse de son imposante chope, en but un quart d’une seule lampée, ses yeux plantés dans les miens, s’essuya les lèvres, et
Acte cinq

Acte cinq

Demain ! C ’ est demain que reprennent les aventures de Norbert . Chères lectrices, chers lecteurs, soyez au rendez-vous !
Le Sourire du Scribe, 90

Le Sourire du Scribe, 90

– Essaye chez Christian Manoury, rue Guibert. Il est en vacances, mais Jacques a peut-être les clés. – Manoury ? Le petit ami de Georges ? – Hein ? – Deux. Bon, on voit, et je te rappelle. Toi, tu bouges plus, hein ? – Deux. La demi-heure qui suivit passa très vite, Ursule m’ayant demandé de lui révéler clairement le fond de l’a
Le Sourire du Scribe, 88

Le Sourire du Scribe, 88

Bouyou se renversa sur sa chaise, caressant du doigt le bord de la table. – Que penses-tu de mon histoire ? le pressai-je. – Oh ! moi, tu sais, je ne suis pas chargé de l’enquête. Que Rohon se démerde. Ces paroles m’atteignirent comme un coup à l’estomac. – Quoi ! Jacques est un type dangereux. Il ne s’arrêtera pas là. Moi, ma v
Le Sourire du Scribe, 89

Le Sourire du Scribe, 89

– Vous êtes de la famille de Jacques Piéchaud ? Il vient de quitter l’hôpital en voiture. Vous ne voyez pas où il pourrait être allé ? Je le projetai dans le couloir. – Vite ! Il faut le rattraper, il est dangereux. – Vous auriez pu le dire plus tôt ! La police est prévenue, mais... – Vous avez une voiture ? – Oui. – Prenons-l
Le Sourire du Scribe, 84

Le Sourire du Scribe, 84

– Elle était scotchée sous un tiroir du secrétaire. – Ça me dit effectivement quelque chose. – C’est la moitié droite de la photo de mariage des Mouzon. L’assassin s’est acharné sur le visage, les yeux de Daniel. – Impressionnant. Mais quel rapport avec Blanche ? – Un matin, je ne sais trop comment, elle est tombée là-dessus
Le Sourire du Scribe, 86

Le Sourire du Scribe, 86

« Un autre que lui se serait dépêché de vider les lieux. Mais, cédant à son tempérament d’artiste, à son goût pour la mystification, peut-être aussi dans l’espoir irrationnel de sublimer l’assassinat de son beau-père, il sacrifie à l’esthétique, je veux dire à une certaine imagerie, propre à une certaine littérature policiè
Le Sourire du Scribe, 87

Le Sourire du Scribe, 87

– C’est là qu’avec Ursule vous lui donnez la chasse. – Vainement, puisqu’il a déjà quitté la route pour l’étroit sentier qui longe la haie. Il retraverse le bois, cache le vélo dans des fourrés, se débarrasse de son déguisement et, pour se créer des témoins, va frapper chez les Ricoud, dont la réaction répond à son attente