Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Cleam

Cleam

Tags associés : textes

Ses blogs

Redwellnce.

Chroniques à jeter d'une égocentrique perturbée.
Cleam Cleam
Articles : 15
Depuis : 06/12/2013
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Et ceci mis à part, j'ai arrêté de fumer.

Et ceci mis à part, j'ai arrêté de fumer.

Je m’imagine en couple avec tous les mecs que je croise. Bordel. C’est pas avec du Miley Cyrus dans les oreilles que je vais réussir à me concentrer pour écrire un truc de correct. C’est “Adore You” ou les cris des gosses dans la cours du conservatoires du quartier. Je n’ai rien d’autre à faire que d’écrire. Etrange. Ca me dég
Une Education, et quelques joints plus tard.

Une Education, et quelques joints plus tard.

Extrait de mon second blog : freshink-on-paper Avant que l’un de vous s’insurge comme un malade mental face à ce titre, je ne vous oblige pas à être d’accord avec ce que je fais. Pas du tout. Mais ravalez votre indignations, les enfants, on a tous notre côté un peu glauque, la différence, c’est que moi j’assume ça jusque sur la toi
Game of Thrones, c'est toujours aussi cool.

Game of Thrones, c'est toujours aussi cool.

C'est en ouvrant mon adresse e-mail remplie de spams et autres merdes du genre que je me suis souvenue de l'existence de ce dépotoir. Ça la fout mal, pas vrai. Je crois que j'ai un ou deux abonnés en plus. Sérieusement, je ne sais pas d’où vous sortez, mais vous lisez ce que j'écris ? Anyway. Mon blog va avoir le droit à un nouvel article,
Plop.

Plop.

Et n'être plus rien pour vous ? Ne suis-je qu'une machine dépourvue de sentiment ? Croyez vous que parce que je suis pauvre, invisible, banale, et humble, je suis dénuée d'âme et de coeur ? J'ai autant d'âme que vous et tout autant de coeur. Et si Dieu m'avait accordé beauté et fortune il vous serait aussi pénible de vous séparer de moi q
Deux cocas et une apocalypse plus tard, juste pour le plaisir.

Deux cocas et une apocalypse plus tard, juste pour le plaisir.

"On est tous morts... Putain on est tous morts!" Je hurle alors que j'ai un instant le vague espoir que l'énorme boule de feu passe son chemin. Elle percute le sol, mais je suis incapable de l'entendre, à quelques kilomètres de là où nous nous trouvons, et ma main agrippe le bras d'un homme que j'identifie comme étant un ancien professeur de

"Ce qu’il y a d’insupportable, c’est que rien n’est insupportable."
Sombre sauvage trop triste.

Sombre sauvage trop triste.

Je suis passée la dernière, comme souvent, et malgré les interruptions et le manque de motivation qui me pourrissait la tête et qui me hurlait cruellement que je n'allais pas en être capable, j'ai réussit. Parfaitement. Ou tout du moins, ma prof n'a rien eut à y redire. Sauf pour la partie où elle a enfoncé des portes ouvertes devant tous
the holiday

the holiday

Tu connais ce type ? Un vrai salaud. En fait il est un peu comme nous. Trop de charisme, trop un beau sourire, cet enfoiré. Putain. Ça me fout les boules, parce que je pensais que j'étais unique, tu vois. Vraiment. Et lui il arrive, dans ses putains de chaussures cirées, avec son parfum qui empeste le fric volé à ses milliards de nanas. Regar

Et sinon.

Je n'ai pas écris que j'étais Charlie. Nul part. D'ailleurs je ne l'ai même pas dit, et je ne préfère pas en parler. On en est là, c'est tout. Et je suis fatiguée, de tout ça. Et peut-être aussi que j'ai un peu de prendre position. Je veux dire... J'AI un avis. Mais verbaliser tout ça c'est tellement différent que se contenter de le pens