En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

christiane loubier

Ses blogs

Les carnets de Christiane Loubier poésie et cie

Les carnets de Christiane Loubier poésie et cie

Rien que de la poésie : en poèmes, en images, en mots, en chansons.
christiane loubier christiane loubier
Articles : 609
Depuis : 04/02/2012

Articles à découvrir

L'AUTOMNE JAUNE

Les flammes des vinaigriers Le feu des fusains Et même les mésanges Fouillant dans les feuilles jaunes Ne te suffisent plus Pour oublier les allées de fleurs Tu liras de nouveau tes livres Couverts de la poussière de l’été Ils te diront où s’est déplacée L’entrée de la lumière. Christiane Loubier

TEMPS SEC

Il te brûle le désert L’éclat de la solitude Si dur si sec À quoi ça sert le désert C’est là où retombe Toute la poussière du monde Christiane Loubier

LES MIETTES DU BONHEUR...

X Les miettes du bonheur en gros pain de ménage feraient bien de son propre aveu à la table du fol l'ordinaire du sage mais est-on sage comme on veut? Si je l'étais je saisirais par les cheveux la fortune de vivre ici sans plus de voeux dans mon jardin clos à l'image de la chanson du Moyen Age [...] Luc Estang D'une nuit noire et blanche Gallim

RÉJEAN DUCHARME N'EST PLUS

« Tu l'as dit Mamie, la vie il n'y a pas d'avenir là-dedans, il faut investir ailleurs » Réjean Ducharme Va savoir , Gallimard, Collection Blanche http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1051669/ecrivain-quebecois-rejean-ducharme-lavalee-des-avales-mort-76-ans

SUR LE DOS DES OMBRES

Il fait beau Tu as planté la hache Dans le dos des ombres C'est la saison des bruyères Qu’un chant me rappelle Et les heures Surtout le vent Qui ignore où s’en va l’été Sous le poids des nuits Christiane Loubier

LE BRAVE, LE BRAVE AUTOMNE

Quand reviendra l'automne, Cette saison si triste, Je vais m'la passer bonne, Au point de vue artiste. Car le vent, je l' connais, Il est de mes amis ! Depuis que je suis né Il fait que j'en gémis... Et je connais la neige, Autant que ma chair même, Son froment me protège Contre les chairs que j'aime... Et comme je comprends Que l'automnal sole

ABEILLE

Je te regarde, Abeille. C'est encore La première fois Et c'est comme si Tu berçais le monde. Guillevic L'Abeille , Estérel, 1979

LA CHANSON D'ÈVE...

[...] Mais ne cueille des choses Que la fleur ; Laisse le fruit aux branches, N’approfondis pas le bonheur [...]. Charles Van Lerberghe La chanson d'Ève (extrait)