Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Zoé Courtois

Ses blogs

lescoulissesdudrame.over-blog.com

lescoulissesdudrame.over-blog.com

Florilège de critiques littéraires.
Zoé Courtois Zoé Courtois
Articles : 19
Depuis : 19/11/2013

Articles à découvrir

Leonora Miano - La Saison de l'ombre

Leonora Miano - La Saison de l'ombre

La tribu des Mulongo vient d’être victime d’un mystérieux incendie. Dix jeunes hommes manquent à l’appel. Ce peuple vit, sans la comprendre, sa première déportation. Tandis que les navires négriers emmènent déjà leurs premiers voyageurs à fond de cale, on accuse les mères des disparus de malfaisance. Immédiatement ostracisées, el
Tanguy Viel - La Disparition de Jim Sullivan

Tanguy Viel - La Disparition de Jim Sullivan

Pour en terminer avec les lettres mortes : La littérature française est trop «pétrifiée», écrit d’emblée Tanguy Viel. Alors finissons-en, et voilà comment, explique-t’il, assis dans sa bibliothèque. La Disparition de Jim Sullivan est une grande confidence dans laquelle l’auteur fait l’aveu du brouillon. «J’ai fait des fiches.»

Debout-Payé, Gauz : un regard à 360°

« Laisse le travail des vautours aux vautours », martèle Ossiri à son copain Kassoum, un peu tenté par le vol. C’est le comble pour un vigile, et c’est aussi une sublime ironie, car si le voleur est vautour, qu’est-ce que l’homme qui voit sans être vu, avant de fondre sur sa proie ? Dans ce premier roman, Gauz écrit le quotidien d’
Edouard Louis - En finir avec Eddy Bellegueule

Edouard Louis - En finir avec Eddy Bellegueule

Eddy Bellegueule est un roman alchimique, qui doit conduire son narrateur (« c’est-à-dire moi » dit l’auteur dans une entrevue avec Marc Voinchet sur France Culture) de la boue de sa campagne picarde à l’or d’études prestigieuses. Eddy Bellegueule subit en effet le rejet et le mépris de sa famille et de ses proches, homophobes et raci

« La fête des voisins, mais toute l’année » : Les Ideas Box de Bibliothèque Sans Frontières et le décloisonnement social dans le 10e arrondissement de Paris

Les Ideas Box, dispositif de Bibliothèque sans Frontières pensé pour les situations humanitaires critiques, est une médiathèque en kit qui, après la satisfaction des besoins vitaux, répond à la nécessité la plus impérieuse de l’homme en situation de crise : l’information. Cependant – et même si les pays du Nord sont a priori plus
Frédéric Verger - Arden

Frédéric Verger - Arden

Arden, c’est une jolie fable délurée qui interprète les persécutions contre les juifs sous l’Allemagne nazie sur un air d’opérette. Cette histoire de famille, où les mémoires cèdent vite le pas au conte, est celle d’un oncle fascinant et coureur de jupon et de son ami, un petit tailleur juif nommé Salomon. Tout deux sont auteurs-co
Lola Lafon - La petite communiste qui ne souriait jamais

Lola Lafon - La petite communiste qui ne souriait jamais

Génial, riche et inventif : Lola Lafon réinvente avec brio le roman, en s’emparant, pour reprendre une expression chère à Michelle Perrot, des silences de l’histoire. L’auteure tisse à merveille un drame très coloré : le rouge des communistes, certes, mais aussi le blanc du justaucorps de cette petite adorable, et le bleu de ses cuisse
François-Henri Désérable - Evariste

François-Henri Désérable - Evariste

Comme Achille, Evariste choisit la gloire et une vie éphèmère, plutôt qu’un destin tranquille et oisif : « A quinze ans, Evariste Gallois découvre les mathématiques ; à dix-huit ans, il les révolutionne ; à vingt ans, il meurt en duel. » François-Henri Désérable sait écrire cet être d’exception dans une verve tonitruente et truc
Yannick Haenel - Les renards pâles

Yannick Haenel - Les renards pâles

Un homme choisit de vivre dans sa voiture, erre dans Paris et fait la rencontre d’une étrange et hétéroclite bande de laissés-pour-compte, qui rassemble deux éboueurs, des sans-papiers, et même la reine de Pologne.Avec quelques ponctuelles jolies envolées poétiques, Les Renards pâles est un roman plutôt bien écrit dans l’ensemble. Ma
Maylis de Kérangal - Réparer les vivants

Maylis de Kérangal - Réparer les vivants

Coeur à corps : Qu’est-ce qu’un cœur ? C’est la question sur laquelle s’ouvre le roman génial de Maylis de Kérangal. L’auteure écrit un instant, qui dure vingt quatre heures, où le symbolique se frite avec l’anatomique, un moment où le cœur bat dans un corps mort, l’exact milieu d’un parcours initiatique entre « enterrer le