En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Fenicottero

Ses blogs

Les papiers de l'écriveur

Les papiers de l'écriveur

Blog à parution hebdomadaire menant de la poésie légère au feuilleton sévère
Fenicottero Fenicottero
Articles : 102
Depuis : 29/04/2014

Articles à découvrir

Le visage des morts

Le visage des morts

Quand il était petit, il a fait une découverte scientifique : pour voir une lumière faible, il ne faut pas la regarder. Il a fait cette découverte, parce que depuis son lit d’enfant, il voyait une lumière. Elle se glissait sous sa porte, pour le guider vers sa découverte. Quand on regarde une lumière faible, dans le noir, elle disparaît,
De main en main

De main en main

Première main Ce n’était pas mon sac, mais je savais ce qu’il contenait. Je le savais depuis des mois, j’en rêvais depuis des semaines, et j’en dormais plus depuis dix jours. Petit à petit, ce sac en tissu noir – dont les sangles rembourrées tiraient ma main droite vers le sol de la gare – était devenu une partie de moi, un cancer
De main en main (Quatrième main)

De main en main (Quatrième main)

Ce texte est la suite d'une publication plus récente : comme cette histoire est amenée à perdurer, je vous conseil de commencer par le début : Première et deuxième main : http://www.fenicottero.fr/2016/12/de-main-en-main.html Troisième main : http://www.fenicottero.fr/2017/05/de-main-en-main-troisieme-main.html Qu’est-ce qu’il a lui ? Qu
Le Lama Stephanois

Le Lama Stephanois

Cette lecture ameliorée de quelques folies sonores est le résultat d'un atelier d'écriture animé par Jean-Marc Quaranta à l'Université Aix-Marseille en mars 2017. Cliquez et écoutez ! Cette lecture est le fruit d'un atelier d'écriture animé par Jean-Marc Quaranta à l'Université Aix-Marseille en mars 2017
Je ne crois pas

Je ne crois pas

. Qu’il y ait Dieu, esprit, chamane ou Paradis, Je ne crois pas. Qu’après la vie vienne l’éternité avec toi, Je ne crois pas. Qu’on soit bon ou mauvais, voleur prêtre ou tueur Vierge ou putain, aimant, ermite ou blasphémant Qu’après la Mort il y ait mieux que le néant, Je ne crois pas. Il n’y a que la Mort et Dieu n’existe pas,
On finit toujours par payer

On finit toujours par payer

Texte et dessin réalisés pour le FANZINE NUMERO DOS de http://dledt.tumblr.com/ Il marche nu au milieu des champs. Il marche nu au milieu des champs, et ses pas le guident vers le Sud. Peut être que c’est plutôt le Nord dont il s’éloigne, mais ça n’a aucune importance. A sa gauche, les premières montagnes des Alpes découpent l’hori
Promenade de l'Hier et de l'Aujourd'hui

Promenade de l'Hier et de l'Aujourd'hui

. Rendu sourd par le choc de la douleur J’ai sombré dans l’abime sans couleur La musique n’avait pour moi plus de goût Les meilleurs plats ne sonnaient plus du tout « La vie me caresse à la pointe du couteau J’espère qu’un jour je saurais rire à nouveau » Voilà à quoi ressemblaient mes pensées Durant ces deux périodes, je crois
De main en main (Troisième main)

De main en main (Troisième main)

Ce texte est la suite d'une publication plus récente : comme cette histoire est amenée à perdurer, je vous conseil de commencer par le début : http://www.fenicottero.fr/2016/12/de-main-en-main.html Troisième main Tu veux que je te dise ? Te lo juro je suis maudis. Encore un plan de merde. Des heures de train pour ramener nada, juste assez d’
Quatre petits poèmes d'atelier

Quatre petits poèmes d'atelier

Consigne de l'atelier de Sophie Vallon : écrire quatre poèmes sur quatre moments de la journée. Les personnages peuvent être variés, et seul le réveil et la boite sont imposés. Le réveil La mâchoire collée à l’oreiller Il essaie de dessaouler Angoisse de la matinée : Une fois levé Boire un café ou le dégueuler ? Le salon a une têt