Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Jacques Michaud

Ses blogs

Linguapop, "la langue vivante"

Linguapop, "la langue vivante"

Linguapop aime une langue française qui s'invente chaque jour. Il s'intéresse aux expressions populaires méconnues ou inconnues. C'est pour en retrouver la poésie, la saveur, la verdeur, voire la vulgarité que ce blog vous est proposé.
Jacques Michaud Jacques Michaud
Articles : 919
Depuis : 23/03/2006
Categorie : Humour

Articles à découvrir

On ne va pas t'attendre 107 ans.

On ne va pas t'attendre 107 ans.

A la lumière très vive et chaude du récent incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, certains expliquent que l'expression attendre 107 ans ferait référence au délai de construction de la cathédrale Notre-Dame (de Paname). Il n'en est sans doute rien puisqu'au Moyen-Age la construction a duré plus de deux siècles à partir de 1163. Po
Chauve comme un oeuf

Chauve comme un oeuf

Pas un poil sur le caillou. Rien sur le caillou. Chauve comme une boule de billard. J'ai la chance d'avoir encore des cheveux malgré mes sixties et malgré plusieurs cures de chimiothérapie qui ne les ont même pas fait tomber. Un jour toutefois ils se sont mis à friser. Pour moi c'était bizarre et plutôt sympa, mais un mois plus tard ils éta
Chier dans le ventilo

Chier dans le ventilo

La vulgarité et même la scatologie assumées de cette expression renforce la concision de l'image suggérée. Et cherche à faire sourire. On ne peut que s'imaginer le résultat produit si l'on lâche un produit bien mou sur un ventilateur en marche. Ca en met partout. Mettons l'expression en parallèle thématique avec l'expression " retapisser
Saliver comme un chien de Pavlov

Saliver comme un chien de Pavlov

Cette semaine j'ai eu l'œil attiré par du rien. Incroyable n'est-ce pas ? Sur une sucette d'abribus, une simple image colorée, sans message, sans logo, réaliste certes mais avec une vision un peu macrophotographique qui enjolive l'image. Le message veut susciter l'envie par un simple effet de couleurs. Slurp...Miam miam. Et moi comme un con, et
manger son rat

manger son rat

Voilà une expression bien mystérieuse qui ne suscite pas une compréhension immédiate. Il en est souvent ainsi d'expressions populaires régionales. En l'occurrence, et sur la foi de Michelle D. qui l'a entendu dans sa jeunesse solognote, je la situe sauf démenti ...en Sologne, pays des guernazelles (grenouilles) et des culs-blancs (lapins qui
Avoir le sourire du plombier

Avoir le sourire du plombier

Abonnez-vous http://bit.ly/inachansons 17 décembre 1964 Georges BRASSENS interprète "Vénus Callipyge" en public, sur la scène du Théâtre Gérard Philipe à St Denis, en s'accompagnant à la g... Pas besoin d'un plombier callipyge pour qu'il dévoile son sourire échappant de l'arrière de son pantalon, à son corps défendant. L'on sait que c

Retirer l'oeuf britannique de l'omelette européenne

En ces temps de Brexit (pour British exit) voilà une expression très originale créée de toutes pièces par un chroniqueur prolifique, et pour moi anonyme. Peut-on trouver meilleure image pour évoquer le merdier que représente la sortie des britanniques de l'Union, pour la Grande-Bretagne et pour l'Europe ? Prenons l'image au premier degré :

1 minute 23, auscultation comprise

On pourrait penser ici à la réputation qui aurait été faite à Jacques Chirac, réputation que je ne colporte pas, évidemment, puisque j'utilise le conditionnel et que je prends beaucoup de gants pour en parler : 10 minutes douche comprise. La preuve que la rumeur est fausse, c'est que certains disent 3 minutes douche comprise et d'autres un q

Avoir les yeux qui sentent le cul

et l'équivalent strictement féminin Sourire en cuisses ouvertes C'est la période de drague maximum alors si un monsieur ayant les yeux qui sentent le cul rencontre une dame qui lui sourit en cuisses ouvertes, on peut parier qu'ils vont faire affaire et jouer la bête à deux dos ou regarder la feuille à l'envers. Est-il besoin d'expliquer davan
Péter plus haut que son cul

Péter plus haut que son cul

Beaucoup plus littérairement "péter plus haut qu'on a le cul", ce qui constitue un octosyllabe du plus bel effet qui n'attend que sa rime et son contexte. Il faudrait, il faudrait comme autrefois Edmond* mettre la prose en vers pour en faire pour en faire une poésie...pour autant que de la mise en vers surgisse la poésie tout comme de la mise a