En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Amarok Freeland

Amarok Freeland

Mes rêves d'aventures et de voyages sont tellement grands que le monde est trop petit pour eux, c'est pourquoi je dois les vivre dans cet univers tellement plus vaste que constitue l'esprit de l'Homme.

Ses blogs

 Amarok Freeland stories

Amarok Freeland stories

Chers passagers lecteurs, bienvenue à bord du Stars Knights Legend. Nous vous rappelons que l'embarquement se fait à vos risques et périls. Nous vous prions de boucler votre ceinture et de ne pas la détacher avant la fin du voyage en raison d'importants risques de turbulences. Les personnes sensibles ou fragiles sont invitées à quitter dès maintenant le vaisseau, l'équipage déclinant toute responsabilité en cas d'accident. Destination finale: le grand cirque de la vie et ses aléas.
Amarok Freeland Amarok Freeland
Articles : 56
Depuis : 04/06/2011

Articles à découvrir

CHAPITRE 1 LES JOURS HEUREUX D'ALEISTER ( suite 3 )

CHAPITRE 1 LES JOURS HEUREUX D'ALEISTER ( suite 3 )

Bien sûr, Aleister avait regardé la saga des Potter en famille et avait apprécié à leur juste valeur les prouesses techniques et celles des comédiens, notamment, comme évoqué plus haut, celle d'Emma Watson. D'ailleurs, à ce sujet, il y aurait pu y avoir un conflit d'intérêt entre son grand frère et lui qui était également amoureux de
CHAPITRE 2 LES JOURS HEUREUX D'ALEISTER ( SUITE 2 )

CHAPITRE 2 LES JOURS HEUREUX D'ALEISTER ( SUITE 2 )

Un jour que toute la petite famille était au zoo, en constatant qu'il y avait foule à l'entrée du vivarium, monsieur Démion proposa tout simplement de zapper cette partie du parc animalier. Mais Angélique insista tant et si bien pour y faire un passage obligé, arguant du fait que dans pareille situation, Harry Potter ( encore lui ! ) avait eu
PROLOGUE

PROLOGUE

Le mal se réveille, le mal est en marche. C'est la nuit, une masure sinistre au milieu de nulle part où telles les yeux d'une bête monstrueuse, les fenêtres illuminées d'une clarté blafarde semble fixer les ténèbres, guetter leur proie. Il commence à pleuvoir et le tonnerre résonne au loin. L'orage se rapproche et à intervalle régulier,
CHAPITRE 4 BUNKÉRISATION ( suite 2 )

CHAPITRE 4 BUNKÉRISATION ( suite 2 )

Le cœur battant, s'attendant à tout moment à être virifié sous l'effet d'un flash formidable et d'une vague de chaleur soudaine qui soufflerait tout, après s'être assuré que tout ce qu'il avait pu faire en matière de survie avait été fait, il appela sa chienne et partit au trot. Dans sa précipitation, il glissa sur un CD qui traînait p
CHAPITRE 1 LES JOURS HEUREUX D'ALEISTER ( suite 1 )

CHAPITRE 1 LES JOURS HEUREUX D'ALEISTER ( suite 1 )

Alors, Aleister s'interrogeait sur la " Pottermania ", cette folie contagieuse qui semblait avoir saisie la planète toute entière, folie qu'il jugeait complètement irrationnelle et qui avait remplie sa maison de DVDs, de magazines, de figurines, poster et gadgets en tout genre. Même les petits déjeuners se faisaient dans des bols estampillés
CHAPITRE 1 LES JOURS HEUREUX D'ALEISTER

CHAPITRE 1 LES JOURS HEUREUX D'ALEISTER

Un peu plus de dix ans plus tard, à Dreuil Lès Amiens, en France. Aleister Démion allait tranquillement sur ses onze ans et menait une vie harmonieuse auprès des siens. Il vivait au sein d'une famille que l'on pouvait qualifier d'aimante. Une belle et sincère complicité régnait entre eux tous. Monsieur Démion, Maxime de son prénom et Prisc
CHAPITRE 4 BUNKÉRISATION ( suite 1 )

CHAPITRE 4 BUNKÉRISATION ( suite 1 )

Fabrice demanda à son frère Marc de l'accompagner au vide sanitaire et ils soulevèrent à deux les lourdes plaques pour en dégager l'entrée. Ils ramenèrent tous les sacs au bord, puis Fabrice se faufila dans l'ouverture béante et ordonna à son frère de les lui passer. Alors, il se hâtait de les disposer soigneusement dans le fond, comme s
CHAPITRE 5 TROGLODYTES

CHAPITRE 5 TROGLODYTES

Terrés: première nuit. Fabrice avait distribué à chacun une pastille d'iode; mieux valait prévenir que guérir et éviter si possible d'attraper un cancer de la thyroïde, si d'aventure ils survivaient assez longtemps pour... Cléïa blottie contre madame Lambert pleurait doucement tandis que le transistor laissait encore échapper par moment,
CHAPITRE 5 TROGLODYTES ( suite 1 )

CHAPITRE 5 TROGLODYTES ( suite 1 )

- Il fait de l'orage ? demanda innocemment Cléïa, tandis que Fabrice et sa mère se regardaient d'un air sombre. - Oui, sans doute, répondit très vite Fabrice, tandis que se tournant ensuite vers sa mère, il chuchota: - J'en doute... C'est pas très bon, ça. - Tu crois que...? - Y'a quelque chose de pas sympa qui a pété, sûr. Pas à côté
CHAPITRE 2 AH ! L'INSOUCIANCE...

CHAPITRE 2 AH ! L'INSOUCIANCE...

Ce matin là, lorsqu'Aleister sauta du lit et ouvrit ses volets, un beau soleil inonda sa chambre d'une belle lumière dorée chaude et réconfortante. Une magnifique journée s'annonçait encore. Ah! quelle période merveilleuse que celle des grandes vacances baignée d'insouciance et de liberté. Son grand frère qui dormait encore, râla et enfo