Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Fifi

Fifi

Je suis un être humain comme un autre, mais j'essaie d'écrire. Je me nourris de la vie des autres, ou de la mienne, mais la différence est parfois ténue, je brasse, je distille, et j'en tire une liqueur étrange mais pas forcément désagréable.

Ses blogs

Chez Fifi

Chez Fifi

On trouve de tout ici, suivant mon humeur. De la création plus ou moins littéraire, de la politique (dans un sens relativement large), de la vie quotidienne, des réminiscences du passé. Parfois c'est tellement long que c'est en plusieurs parties. J'aime le mélange de genres, donc on est en droit de s'attendre à tout. Enfin, c'est à espérer...
Fifi Fifi
Articles : 326
Depuis : 29/11/2010
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Mon frère (part 3)

L'une des conséquences indirectes de la mort de mon frère fut ma réactivation de projets tous plus ambitieux les uns que les autres. Par exemple, je viens de passer quatre mois à numériser l'ensemble de ma CD-thèque, ce qui ne fut pas sans mal, notamment à cause des gros méchants de chez Warner, mais j'en parlerai probablement dans un autre

A propos des électeurs du Front National

Récemment, dans notre beau pays, s'est tenu une élection nationale. Enfin, pas tout-à-fait, quelques clampins comme moi étaient dispensés de vote, mais c'est une minorité. A chaque fois qu'il y a une élection, on a le droit à des réactions. Avant, les réactions, c'était "On a gagné, vous avez perdu, parce que les Français ils ont compr

Immobilier (part 2)

Evidemment, nous nous renseignâmes sur nos droits. Nous avions quand même une porte de sortie, une ultime possibilité pour demeurer dans notre logement. Nous avions le droit de l'acheter, et le propriétaire était tenu de nous faire une offre substantiellement inférieure au prix de vente escompté. Je n'avais jamais souhaité être propriétai

Opération portes ouvertes

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il y a beaucoup de débats à la con. Je dirais même plus, il y a beaucoup de débats à la con autour du féminisme. Tout simplement parce que selon les gens, le mot ne prend pas tout-à-fait le même sens. Alors forcément... Mais je ne veux pas rentrer dans le détail de la question féministe, parce

Erysipèle mon amour

"I got elastic bands keeping my shoes onGot those swollen hand blues. " (Roger Waters, "Nobody home") "When I was a child I had a feverMy hands felt just like two balloonsNow I've got that feeling once againI can't explain, you would not understandThis is not how I amI have become comfortably numb " (Roger Waters, "Comfortably numb") Amis des conce

Charlie Martel et les comploteurs

"Elle est bronzée ma belle Si Jean-Marie Martel Arrête pas les Martiens Avant demain matin Elle sera arc-en-ciel" (Allain Leprest) "Je suis Charlie". C'est bien ce qu'on a dit. A peu près tout le monde, à quelques variantes près. Enfin, moi, je ne l'ai pas dit, en fait, parce que je n'ai jamais été fada de Charlie Hebdo, et qu'aux premières

Suspense et surprise (Autour de Star Wars 7 et 8)

ATTENTION: Dans cet article, plusieurs spoils apparaissent, sur les oeuvres "Tintin au pays de l'or noir", "Vertigo", "Psychose", "Die Hard 3", "Titanic" et toute la saga "Star Wars". Si vous ne souhaitez pas être embêté par ces révélations explosives, passez votre chemin. Evidemment, j'essaie de réduire ces informations au strict minimum, ma

Chocs de convictions

Un soir, il y a quelques années, je ne sais plus trop à quelle occasion, je me suis retrouvé devant un écran de télévision. C'était une émission de débat comme on en faisait en ce temps-là. Un débat au sujet suffisamment alléchant pour racoler pas mal de monde, et une forme foutraque comme on l'affectionnait alors, c'est-à-dire des con

Construction d'une Ferrari

A la fin du siècle dernier, quand j'ai annoncé à mon directeur de thèse que j'abandonnais la science pour me consacrer à l'écriture, il a eu l'air déçu. Pas complètement surpris, mais déçu. Et il m'a demandé de faire attention, arguant que "quand on a un moteur de Ferrari dans la tête, on ne roule pas en 2CV". Cette analogie un peu ban

Le syndrome de Cendrillon

Un jour, il y a fort longtemps, quand j'étais un peu plus jeune que maintenant, alors que, comme à mon habitude d'alors, j'étais plongé dans un désarroi sentimental profond, ma grand-mère paternelle décida de me transmettre un élément essentiel de sagesse ancestrale en me déclarant: "On finit toujours par trouver chaussure à son pied". E