Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
PA Gillet

PA Gillet

De l'art, des idées, des mots, du pâté, de la photo, de la pub mais que de la bonne, des expos, des artistes, du western, du cul mais pas trop non plus, des filles, de la culture, des coups de cœur, des coups de gueules. Bref, un beau bordel.

Ses blogs

Après La Pub

De l'art, des idées, du bordel, de la poésie, des amis et du pâté.
PA Gillet PA Gillet
Articles : 2826
Depuis : 28/11/2008
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

C'est vendredi, c'est le Bordel #445

C'est vendredi, c'est le Bordel #445

... Mais oui, il est de retour le Bordel du Vendredi après un détour salutaire vers des contrées plus verdoyantes et dorées qui fleurent bon le pâté. Et ça fait du bien. Franchement. Mais contre toute attente, nous sommes à nouveau vendredi, c'est fou comme ça revient souvent ces petites bêtes. Alors pour vous faire oublier le manque de c
C'est Vendredi, c'est le Bordel #446

C'est Vendredi, c'est le Bordel #446

... Il semblerait, à la lueur pâlotte du smartphone pas loin de moi que nous soyons à nouveau vendredi et même le vendredi 11 alors c'est vous dire. Quoi, c'est une autre histoire mais au moins, c'est dit. Vendredi nous sommes à nouveau toutes et tous autant que nous sommes (et nous sommes un bon paquet ici) et si vous arrivez en ces pages pou
Concombre attristé

Concombre attristé

Je ne sais pas si vous avez déjà vu un concombre sangloter mais il est probable qu'aujourd'hui, quelque part, un concombre, et masqué en plus, soit en train de pleurer toutes les larmes de son petit corps vert et tendre. Certes, il est d'usage de dégorger le concombre avant consommation mais aujourd'hui est un triste jour pour les cucurbitacés
Düs, tü connüs Tümülü ?

Düs, tü connüs Tümülü ?

Üjürd'hüi, je vüdrüs vüs parlü dü Tümülü. Mü qu'üst-ce, me dürez-vüs ? Et c'est une très bonne question et je vous remercie de me l'avoir posée parce que je n'allais püs, rhââ, pas continüer, stop, comme ça. Vü ? Ngg. Vu ? Bon. Tümülü, c'est du brut, c'est du lourd mais c'est aussi des bijoux délicats en diable et l'œuvr
C'est vendredi, c'est le 444e Bordel

C'est vendredi, c'est le 444e Bordel

... Hé bé dites donc... 444 Bordels du vendredi. Si on m'avait dit ça il y a 12 ans, j'aurai signé tout de suite. Signé quoi, c'est une autre histoire mais si on commence à digresser, on n'est pas sorti de l'auberge ni entré au bordel. Bref, nous (enfin, vous) sommes bien vendredi et c'est bien le bordel eud ' partout autour de nous alors au
C'est jeudi, c'est poésie

C'est jeudi, c'est poésie

Je veux m'abstraire vers vos cuisses et vos fesses, Putains, du seul vrai Dieu seules prêtresses vraies, Beautés mûres ou non, novices ou professes, Ô ne vivre plus qu'en vos fentes et vos raies ! Vos pieds sont merveilleux, qui ne vont qu'à l'amant, ne reviennent qu'avec l'amant, n'ont de répit qu'au lit pendant l'amour, puis flattent gentim
Numéros 10

Numéros 10

Comme ça, à première vue, on pourrait croire que Numéros 10, les plus grands meneurs de jeu parisiens est un livre de football. C'est vrai que ça y ressemble. Des footballeurs sur la couverture, un numéro mythique, un logo du PSG, tout concourt à ce qu'on le pense. Sauf que Numéros 10, les plus grands meneurs de jeu parisiens est avant tout
C'est jeudi, c'est poésie

C'est jeudi, c'est poésie

Ô Songe doux, ô fantôme croyable Qui m'entretiens en l'amoureux plaisir ! Entre mes bras, Hélène, mon désir, Je te tenais cette nuit favorable, Je suçotais ta bouche désirable Des dieux du ciel, je touchais à loisir Ton blanc tétin, et savais bien choisir Sur ton beau corps un bien plus agréable ! Mais les destriers de Phébus donne-jour
Derrière la porte verte de la salle de bains

Derrière la porte verte de la salle de bains

Plus j'avance en âge, plus les anniversaires m'emmerdent. Franchement. Enfin principalement le mien qui était hier, 10 mai, date symbolique à divers égards. Mais il arrive parfois que ce jour soit aussi source de plaisir et ce matin, à la réception de ce gros paquet parfaitement emballé, mon cœur a fait boum tel Charles Trenet mais en moins
C'est jeudi, c'est poésie

C'est jeudi, c'est poésie

J'aime le fruit de l'homme Sur quoi je peux poser Mes lèvres et mes mains. J'aime cueillir la grappe Et m'enivrer de sève Dans la fournaise des vendanges. J'aime tout prendre, et rien donner. J'aime le fruit de l'homme par Alice Godel (née Alice Kouhri Helou, 1898-1994), mère d'Andrée Chedid, mère de Louis Chedid, père de M.