Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Joachim

Ses blogs

  le blog dubalaijoachim

le blog dubalaijoachim

blog de Joachim, du balai Joachim, du balai ! humeurs poétiques de Jack, Simon, Arthur, Moris et autres moins connus
Joachim Joachim
Articles : 411
Depuis : 13/12/2006

Articles à découvrir

Après le mur

Après le mur

Après le mur, il reste des amas de béton, de pierres, des tiges en fer sans utilité, peut être une vague trace au sol, .et puis...des friches merveilleuses remplies de sauvages expansives, exubérantes, à la beauté indécente..envahissante..après le mur il y a aussi son souvenir persistant, celle de cet amputé imaginaire qui cherche affolé

Epiphanie

On avait tiré les rois. C'est con c'était tombé sur lui. Moris avait rien demandé mais allez savoir c'était pour sa pomme encore une foi ! Une jolie couronne dorée; Il avait pris le cadeau de circonstance comme une reconnaissance par défaut.
Et après ?

Et après ?

Et après ? Et après il n'y a rien ..juste une dune, une montagne, un amas de pierre et de terre un peu trop haute...où on a mis les amis, les partis, les déserteurs, ...un coin sur le côté qu'on pousse un peu chaque jour pour ne pas oublier . Une pelle oui ce serait bien, mais a-t-on encore la force de creuser ? Là ils nous regardent, presqu
Et suis moi

Et suis moi

Essuie moi la ville, j'ai débordé. j'ai débordé hier d'amer, de carmins tanins, de vides rencontrés, de souvenirs...j'ai débordé d'attentes et d'envies, j'ai bavé un peu aussi et me suis sali..En meute et en comité.;J'ai attendu alors si tu me vois, arrête toi et suis moi.
Et suis moi

Et suis moi

Essuie moi la ville, j'ai débordé. j'ai débordé hier d'amer, de carmins tanins, de vides rencontrés, de souvenirs...j'ai débordé d'attentes et d'envies, j'ai bavé un peu aussi et me suis sali..En meute et en comité.;J'ai attendu alors si tu me vois, arrête toi et suis moi.

Éboulement

Tout s’est éboulé un soir, un matin, une nuit. Comme çà sans prévenir. Ou presque..une fêlure, trois fois rien et un poids trop lourd..des gens qui dansent sur le toit non ou s’accrochent plutôt. Un travail collectif. Un toit par terre, une maison aux quatre vents, vu dans un rêve..
Barbant ambidextre

Barbant ambidextre

Au fond de la cuvette, il y avait quelques vagues de lueur. La compagnie de cette âme sinistre et survivante fit regretter à Morris sa virée du soir. D'autant plus qu'elle n'eut pas l'effet attendu et surtout aucun sur sa mélancolie dominicale. L'arrivée d'un vieil ours mal léché mais bien éméché acheva de convaincre Morris de son erreur.
Pif paf !

Pif paf !

Pif paf et une bonne envie de taper. Balancer un uppercut et balancer la purée juste pour remettre les pendules à l'heure et retrouver un peu de sérénité. C'était une réponse basique reconnaissait en lui même Moris. Mais bon Dieu , que cela pouvait faire du bien. A s'acharner à trouver des réponses dans des nuits sans sommeil, il lui semb
Barbaresques

Barbaresques

ils ont débarqués..dans un fracas de cuir et de métal, et de bois hurlant sous le choc. Ils ont fait razzia de beaux sentiments et belles pensées..Saccagés les idoles et les idées sacrées..Ils ont rotés haut et fort..Et ils rirent grassement de leur crimes..Le silence qui suivit fut le plus horrible de tout..Une avalanche muette qui cloua l
Programmation

Programmation

C'était programmé. Quelque part. Morris en savait franchement rien. Où. C'était là. Pris un jour, il a rangé le programme dans un bout de vêtement quelque part. Et tout était à l'heure, l'ouverture de la salle, le film...Les acteurs étaient brillants et inspirés. Le scénario, affreusement banal, avait le mérite de l'efficacité. Une hi