En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Jean EROUKHMANOFF

Jean EROUKHMANOFF

Conseiller Général de Saint- Mandé Médecin Président Fondateur du groupe Centristes et Indépendants du Conseil général du Val de marne Ancien Maire-adjoint de Saint-Mandé

Ses blogs

LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF

LE BLOG DE JEAN EROUKHMANOFF

Billets d'humeur et réflexions engagées autour de la vie politique et citoyenne de Saint-Mandé et du Val de Marne
Jean EROUKHMANOFF Jean EROUKHMANOFF
Articles : 460
Depuis : 06/01/2008
Categorie : Politique

Articles à découvrir

 LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL

LE MYSTERE DU BULLETIN MUNICIPAL

Mais où est-il passé ? Le « 25 photos du maire par magazine » en pleine campagne électorale, le « Coucou me revoilà », le «Suivez bien mon regard » un peu comme le geste du gendarme de Saint-Tropez, bref LA brochure où on le voit partout (en haut, en bas au centre, en médaillon coquet ou en filigrane céleste, en petit et en grand… m

ALERTE SUR LA 6ème CIRCONSCRIPTION

L’élection du 22 mars aurait été législative, le maire de Saint-Mandé aurait à nouveau pâli en annonçant la victoire de Mme Abeille en tant que député. Y-aurait-il quelque chose de pourri dans ce royaume de la 6ème ? Non, mais quand on nous annonce une très possible victoire UMP dès le premier tour, il y aurait comme une erreur d’i

IL N'Y A PAS EU DE DIFFAMATION

MERCI A LA JUSTICE FRANÇAISE La Cour d’appel de Paris a rendu son verdict le 16 avril 2015 : il n’y a pas de diffamation dans tout ce que j'ai écrit, les propos que j’ai tenus ou que j’ai rapportés sur mon blog pendant la campagne électorale de mars 2014. J’ai reconnu la victoire de M. Beaudouin aux élections municipales, à son tour

AÏE! AÏE! AÏE!

En Cassation ça passe ou ça casse. Ça peut surtout casser les reins de celui qui se pourvoit dans cette démarche. Certains disent que quand on prend une chaise, il faut casser sa tirelire, s’ils chaussent leurs grosses lunettes il faut faire un tour à la Caisse d’Epargne et casser ses noisettes. Que si on veut revenir en deuxième semaine,

AVIS DE GRANDE PRUDENCE

« Détournement de fonds publics » ! La correctionnelle parce que la justice suspecte qu’une étude d’un montant de 8.300€ ait servi à payer une partie des frais d’avocat d’un maire. Et l’avocat est suspect de « recel de détournement de fonds publics ». Je conseillerai donc une extrême prudence à tous les maires. Et si on est an

LE VAL ENDORMI

Ça démarre mal. Déjà dans « le petit saint-mandéen » si on lit les titres un peu vite, la première page nous associe le « Plouf » à la « quinzaine commerciale ». Malgré tout j’ai attendu avec impatience le lundi 15, jour du lancement, du lancement… de rien ! Le lendemain pareil. Il faut peut-être attendre samedi quand les gens pa

Quelques conseils pour les vacances...

1/ Attention aux petits coups de chaleur... Durant l'été, bien souvent, certains ne s’hydratent pas suffisamment. Et, faute d'un esprit clair, basculent dans le drame, se croyant parfois victimes de complots à la Richard III. Ils se retrouvent le front moite, la main tremblante, s'imaginent soudain trahis par leurs proches, poursuivis par des

PARIS-TUNIS: MÊME COMBAT MAIS UNE SYMBOLIQUE BIEN DIFFERENTE

L’horreur est la même à la découverte de ces actes terroristes. Le dégoût et la révolte sont aussi intenses dans les deux cas, mais la valeur des actes commis à Paris font que le « Je suis Charlie » ne peut se muer en un « Je suis Tunis » contrairement à ce qu’en pensait Serge Moatti qui lançait ce slogan hier. Dans l’attentat pa

ISLAMOPHOBIE ANTISEMITISME, la paille et la poutre

Qu’est-ce que l’islamophobie ? La peur de l’Islam mais cette peur avec ce vocable, est érigée en pathologie puisque toute les « phobies » sont des affections, des maladies qui évoquent des craintes injustifiées. Ces terreurs viennent de ce que le patient hypertrophie, déforme l’objet pour en faire un risque potentiel, un danger. Isla

PARIS-TUNIS: MÊME COMBAT MAIS UNE SYMBOLIQUE BIEN DIFFERENTE

L’horreur est la même à la découverte de ces actes terroristes. Le dégoût et la révolte sont aussi intenses dans les deux cas, mais la valeur des actes commis à Paris font que le « Je suis Charlie » ne peut se muer en un « Je suis Tunis » contrairement à ce qu’en pensait Serge Moatti qui lançait ce slogan hier. Dans l’attentat pa