En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Valérie

Valérie

Tags associés : livre d'or

Ses blogs

Parcours d'art contemporain de La Clayette

Parcours d'art contemporain de La Clayette

Bourgogne du sud
Valérie Valérie
Articles : 43
Depuis : 12/01/2010
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Noémie Huard

« M on travail est un dessein en soit, je m'attache beaucoup à la cohérence des matériaux avec le sujet, à la pertinence des propos tout en cherchant à laisser échapper les choses afin qu'elles glissent dans un espace intemporelle, une poésie, une magie, une mémoire collective. » Pour « la vie à l'œuvre » : Dans une poésie, celle de
Vernissage 2013

Vernissage 2013

Merci à Madame Edith Gueugneau, notre députée de Saône-et-Loire, à Messieurs Bonnot et Drapier, respectivement conseillers généraux des cantons de Charolles et Bourbon-Lancy, à Monsieur Rebillard vice-président du conseil régional de Bourgogne et conseiller général du canton de Marcigny, à Monsieur Godard, maire de La Clayette, à Mons
Une suite à la manifestation...

Une suite à la manifestation...

Des amateurs d'art ont formé "Graphènes" pour soutenir quelques artistes, dont la plupart ont exposé à La Clayette. Ils vous invitent à visiter leur site www.graphenes.fr. L'inauguration a eu lieu le 7 novembre 2014 à la mairie du Ve à Paris (place du Panthéon) en présence de Madame Florence Berthout, maire du Ve arrondissement. Présentat

Elvia Teotski

« Dans un rapport d’immédiateté avec la matière et son caractère insaisissable, mon travail explore le caractère précaire des matériaux les plus humbles comme la bulle de savon ou la pelure de gomme. Mes expérimentations successives tendent à détourner les matières de leur état en les transformant peu à peu en objets sculpturaux, ob

Anne-Marie Kelecom

« Avec l’argile, tout est transformation, métamorphose. Je prends ou saisis une matière, la transforme, cherche la vie et ce qui traduira le mieux mon émotion. Concasser, mélanger, couler, brûler, la matière répond à mes gestes et naît une conversation. Mes pièces se singularisent par toutes les recherches possibles de textures dévelo

Phet Cheng Suor

« Le thème du temps, la spiritualité dégagée par l'ancienne chapelle Ste Avoye et la beauté minérale et épurée de ses murs m'ont inspirée « Le jardin des âmes 2 ». Pour moi, le vêtement est l'incarnation concrète et esthétique de l'être, une deuxième peau intime qui ne sert pas seulement à se protéger mais aussi à exister, une

Theodora Lenka

« Ce qui m’occupe n'est pas la gravité et la tristesse de la mort, mais plutôt, pour le dire avec des mots célèbres de l'écrivain Milan Kundera, l 'insoutenable légèreté de l'être . Ce sont les souvenirs inconscients, les utopies, les expériences poétiques et les mystères de la vie auxquels je veux donner forme, et avec la conscience

Caroline Rivalan

« Dans mes œuvres, les valeurs se sont inversées et le résidu prend toutes ses lettres de noblesses. Le fil reste la ligne conductrice. J'utilise des matériaux fragiles, dégradés, pour évoquer l'éphémère mais ils miment des mouvements empruntés au vivant en boucle, les répétant à l'infini, comme pour faire abstraction du temps ». Po

Josiane Guitard-Leroux

« J e propose des œuvres qui contiennent en elles-mêmes une dimension temporelle individuelle, puisqu'elles sont réalisées avec mes cheveux récoltés au fil du temps, et collective car elles se réfèrent à un élément corporel commun à tous. » Pour « la vie à l'œuvre » : Josianne Guitard-Leroux évoque le temps à plusieurs niveaux.

Pascale Miller

« La photographie est le médium qui me permet le mieux de m'exprimer, de dire qu'il faut prendre son temps, arrêter notre course folle, égrener le temps pour mieux savourer la vie. Il me permet aussi de voyager, d'errer, de me perdre pour mieux me retrouver, d'évoquer la poésie de l'enfance. » Pour « la vie à l'œuvre » : Pascale Miller n