Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Bitlitgirl

Bitlitgirl

Mener une vie paisible n'est pas facile de nos jours. Mais quand en plus s'y ajoutent le deuil, le conflit et le paranormal, il faut avoir les nerfs solides et les pieds sur terre!

Ses blogs

Mon Univers Secret

Mon Univers Secret

L'univers secret d'une demoiselle: ses pensées, son imagination, ses souvenirs, sa vision du monde, ses peurs et ses découvertes.
Bitlitgirl Bitlitgirl
Articles : 88
Depuis : 12/09/2013

Articles à découvrir

Chapitre 28: Le courage

Chapitre 28: Le courage

Assise dans le bus, mon casque bluetooth vissé sur ma tête, je regardais dans le vide par la fenêtre. J'étais une fois de plus perdue dans mes pensées. Mon maquillage masquait mon mal qui se manifestait par des cernes et un teint livide. Malade durant la nuit, j'eus la surprise de me réveiller avec les cheveux gras. Fantastique! Mais pour rie
Chapitre 30: La clairvoyance

Chapitre 30: La clairvoyance

Allait-il changer d'avis un jour? Allait-il me parler? Allais-je avoir des aveux? Des questions par millier se bousculaient dans ma tête. J'avais tellement besoin de cette réponse pour avancer, que cela tournait à l'obsession. J'avais compté sur la justice pour cela, mais mon expérience me prouva qu'elle n'était pas....viable! Le pire était
Chapitre 27: Les voix intérieures

Chapitre 27: Les voix intérieures

Mais ce ne fut pas tout. Car la semaine suivante, Marylin m'annonça qu'elle avait effectivement parlé à notre père. Alors qu'elle faisait une brocante, pour financer le baptême de mon petit pingouin, et aussi pour vendre des choses que je lui avais confiées, afin de renflouer mes caisses, notre paternel se présenta à elle. Il la salua, elle
16.La Justice nettoie

16.La Justice nettoie

Trois minutes après avoir bousculé un couple après l'explosion, Jonas était de retour dans son repère. Ses complices arrivèrent petit à petit, après son retour. Il était essouflé à cause de la course qu'il avait menée de la clinique à sa cachette. Et malgré le manque de souffle, un sourire malsain était posé sur son visage. Son rega
5.Antennes coupées

5.Antennes coupées

Ces derniers temps, le bonheur se cachait de ma vie. Je cumulais les soucis (santé, professionnel, financier,...) et avais mille choses en tête. Au point que les anxiolitiques ont été vite de mise. Mes idées étaient donc dirigées vers mes soucis. Sans revenus depuis plusieurs mois, suite à une mise à pied injustifiée, mon patron, sans le
Le brouillard

Le brouillard

Que c'est difficile de te voir ainsi mon coeur! Heureux de sortir enfin la tête de l'eau, Mais pensant sans cesse à ta famille et aux mots détournés et déformés bref accusateurs! Qu'il est heureux l'homme aveugle qui ne voit rien Mais qui écoute des paroles empoisonnées. Ce poison issu d'une vipère affamée A brisé leur lien, hélas cela
Chapitre 29: La réponse

Chapitre 29: La réponse

En me préparant pour notre huitième anniversaire, je pensais à mes séances. Au fil de ses dernières, je me sentais de mieux en mieux. Si bien, que j'avais pu me passer des médicaments. Je me sentais presque moi-même. Mais je sentais bien que le moindre drame pouvait me faire basculer. En outre, cette notion de courage m'avait fait réfléchi
...une hystérique!

...une hystérique!

Ces derniers jours, je me suis liée d'amitié avec une fille qui travaillait chez ma vétérinaire. Elle avait toujours été là pour mes bébés à poils, nous passions des heures à parler sur son lieu de travail et de fil en aiguille, nous nous découvrions jusqu'à ce que je ne la voie plus chez la vétérinaire. Lors d'un après midi de mise
...une femme enceinte.

...une femme enceinte.

En courses avec mon homme, fatiguée car malade, je n'avais qu'une envie: retrouver mon canapé et m'y installer avec un plaid. Mais il y en a qui n'était pas du même avis. Une fois de plus, nous étions au rayon bébé pour du repérage. Monsieur luttait pour la énième fois pour ne rien acheter trop tôt. Pourquoi aller en rayon alors? Enfin b
17.Lune de miel

17.Lune de miel

1 an après les attaques du groupe les Libérateurs, Hawaï. Patricia, Carlos, Mamoru, Fanie et Charles étaient venus se reposer sur cette magnifique île. Cela faisait déjà une semaine qu'ils étaient sur place. Carlos, avec son travail, avait redonné du vert à l'île, qui avait retrouvé sa spendeur naturelle et perdu ces immondes immeubles