Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Claire Sibille

Ses blogs

UNE PSY ... CAUSE !

UNE PSY ... CAUSE !

Un regard intime (et féminin!) sur la société, la famille, la personne ... et les psychothérapies!
Claire Sibille Claire Sibille
Articles : 245
Depuis : 14/06/2009
Categorie : Environnement & Bio
Elevage de Patous des Pyrénées

Elevage de Patous des Pyrénées

Élevage familial de Patous des Pyrénées. Nouvelles des parents, bébés, vidéos, photos.
Claire Sibille Claire Sibille
Articles : 5
Depuis : 22/06/2014
Categorie : Famille & Enfants

Articles à découvrir

Le papa et la maman encore très jeune

Le papa et la maman encore très jeune

Patous mâle et femelle jouant C'était il y a quelques années déjà, Lola est arrivée chez nous pour tenir compagnie a Djak et à nos enfants. Elle est devenue une superbe femelle alpha, très attentive et joueuse à la fois, pleine de vitalité et de force.
Changer le nom des rues pour transformer le monde

Changer le nom des rues pour transformer le monde

Changer le nom des rues pour transformer le monde Billet d’humeur graffeuse et tagueuse Depuis quelques années déjà cette petite révolution gronde. Au lieu d’arracher les pavés des rues, certains se battent pour changer leur nom, et ce faisant, changer la culture commune. Ces jours-ci, le racisme et le colonialisme remettent ce sujet à la
Aujourd’hui, 11 mai 2020, prenez le temps de (re)naître !

Aujourd’hui, 11 mai 2020, prenez le temps de (re)naître !

Aujourd’hui, 11 mai 2020, prenez le temps de (re)naître ! Article dédié particulièrement à mes fidèles abonné.e.s, certain.e.s depuis l’origine. J’ai plongé tellement profondément dans la matrice du confinement, et une part essentielle de moi a été si heureuse de le vivre, que je n’ai même pas publié d’article dans mon blog,
L’Arbre Monde, billet d’humeur mystique

L’Arbre Monde, billet d’humeur mystique

L’Arbre Monde Billet d’humeur mystique Chronique de lecture estivale Assise depuis mille ans au coeur de la forêt, femme, que fais-tu ? Je lis l’Arbre Monde de Richard Powers et je me transforme. Doucement. La tronçonneuse de l’homme est rapide mais la sagesse de l’arbre croît lentement, cercle de vie après cercle de vie. Assise sur l
2020 : La fin de la Bise Sociale Obligatoire (B.S.O.) ?

2020 : La fin de la Bise Sociale Obligatoire (B.S.O.) ?

2020 : La fin de la Bise Sociale Obligatoire (B.S.O.) ? Billet d'humeur séparatiste Dans les cadeaux du traumatisme collectif que nous traversons plus ou moins bien, je mettrais en premier la fin de la « bise sociale obligatoire ». C’est comme cela que j’avais baptisé ce rituel collectif il y a quelques années à la fin d’une journée de
LES BONOBOS N’ONT PAS LA WI-FI

LES BONOBOS N’ONT PAS LA WI-FI

LES BONOBOS N’ONT PAS LA WI-FI Billet d’humeur hypersensible Dans le film « Pleasantville », deux jeunes pénètrent dans la série télévisée qu’ils aiment en traversant l’écran, et transforment l’histoire des acteurs par leurs interventions. Penchée sur mon écran face à la personne que j’accompagne en séance de visio-thérapi
LA PANNE

LA PANNE

LA PANNE Coupure d’électricité à Lasseube, Pyrénées Atlantiques, panne due à Myriam la tempête du 2 mars 2020 Vous êtes en bout de ligne nous ont toujours dit les professionnels de l’électricité. Être en bout de ligne, ça me plaît. J’imagine tout de suite la Patagonie, le bout du bout des terres habitées, je me vois aussi gardie
Camping sans étoiles - Petit conte survivaliste

Camping sans étoiles - Petit conte survivaliste

Camping sans étoiles Petit conte survivaliste C’est le camping de bord de mer, ses aiguilles de pin dans le café instantané et ses odeurs d’enfance à chaque coin d’allée. C’est le camping de bord de mer, ses hommes emplis d’amour conjugal alignés à la vaisselle, il faut bien qu’elle se repose elle aussi, comparant en riant la tai
Déconfinement, une occasion de sortir du rang ?

Déconfinement, une occasion de sortir du rang ?

Déconfinement, une occasion de sortir du rang ? Billet d’humeur désobéissante 11 mai, 2 juin : J’ai freiné des quatre fers pour ne pas replonger, des deux pieds plutôt mais aussi des deux mains. Comme si je dévalais un talweg en m’agrippant aux buissons de ronces et aux branches cassantes sans pouvoir empêcher la culbute au fond du rav