Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Christiane Valdy

Ses blogs

Histoires d'ici, d'ailleurs, de toujours...

Histoires d'ici, d'ailleurs, de toujours...

Histoires d'ici, histoires d'ailleurs, histoires de toujours...Des histoires en plusieurs langues, un peu de moi, un peu de tout, un peu du monde, un peu d'humeur...
Christiane Valdy Christiane Valdy
Articles : 253
Depuis : 04/07/2013

Articles à découvrir

Nouvelles de SF

Nouvelles de SF

Nouvelle de SF par CHV Chacun y prendra sa part de vérité Certains disent qu’il y a plus de virus sur notre planète que d’étoiles dans notre galaxie « la voie lactée », c'est-à-dire près de trois cents milliards. D’autres évaluent que ce nombre est exagéré et qu’il n’en existe pas plus d’un million parmi lesquels plus de six
Putain de technologie

Putain de technologie

Putain de technologie Je me suis fait rattraper par le temps. Pourtant j’ai toujours été « manuelle », je pouvais planter des clous, mettre des chevilles, fabriquer des petits meubles, manier la pelle, peindre, arranger ou changer la douche de la salle de bain. Lorsque je pouvais encore m’agenouiller et me coucher par terre, j’arrivais m
Café littéraire au Costa Rica

Café littéraire au Costa Rica

D’abord il faut parler de ma rencontre avec les livres d’Edouard Louis. Une amie, Florence m’a envoyé un lien vidéo sur WhatsApp, en me disant : « Regarde. Ce mec va te plaire. » J’ai donc regardé la vidéo qu’elle m’a envoyée, et de suite j’ai été prise par sa voix, par le bercement de cette voix douce. Edouard Louis parle do
Le temps qui passe, le temps qui reste / Serge Reggiani

Le temps qui passe, le temps qui reste / Serge Reggiani

Le Temps Qui Reste Serge Reggiani Combien de temps...Combien de temps encoreDes années, des jours, des heures, combien ?Quand j'y pense, mon coeur bat si fort...Mon pays c'est la vie.Combien de temps...Combien ? Je l'aime tant, le temps qui reste...Je veux rire, courir, pleurer, parler,Et voir, et croireEt boire, danser,Crier, manger, nager, bondi
Briseuse de rêves

Briseuse de rêves

Briseuse de rêves Pendant longtemps j’ai rêvé que je marchais sur l’eau. En piscine ou dans la Méditerranée. Le mouvement était toujours le même. Verticale, bras le long du corps, palmes aux pieds, orteils allongés, je battais des jambes pour m’élever hors de l’eau, et, à toute allure, je m’élançais. Le défi. En piscine, l’
Un brin de Guillevic

Un brin de Guillevic

Le temps Le temps qui peut changer Le nuage en nuage Et le roc en rocaille, Qui fait aussi languir Un oiseau dans les sables Et réduit au silence De l’eau pure tombée Dans l’oubli des crevasses, Le temps existe, À mi-chemin. Guillevic Point Je ne suis que le fruit peut-être De deux lignes qui se rencontrent. Je n'ai rien On dit : partir du
Un 12 octobre

Un 12 octobre

Dia de las culturas, Día del encuentro, Día del encuentro de las culturas, Día de las Américas, Día de la “Raza”, Día de la hispanidad, Día del saqueo, Día del genocidio, Nada que celebrar, nada que festejar Día de la Resistencia de los pueblos indígenas, Le plus grand génocide de l'histoire Plus de 80 millions d'êtres humains tués

21 ans

Les tiroirs qui s’ouvrent 6 février 1971 C’était à Toulouse, au 49 avenue de Muret. Mes parents étaient partis à la pêche à Cintegabelle comme souvent ils le faisaient. Au bord de l’eau, ma mère regardait avec admiration son pêcheur. Lui avec ses grandes bottes vertes, son pantalon de velours marron, à grosses côtes, une casquette
Putain de COVID-19

Putain de COVID-19

Putain de covid19 Ce qui est clair pour moi dans mon dix-neuvième jour de confinement : Privilégiée, ma retraite me sera versée, j’ai un petit jardin, deux ordis, et un portable pour moi seule. La télé est prise, mais je m’en fous. Et le frigo est plein. De quoi est-ce que je peux me plaindre ? Tristement, la Covid-19 m’a fait prendre c
Ces présidents de la République qui meurent.

Ces présidents de la République qui meurent.

Ces présidents de la République qui meurent. Vincent Auriol, et René Coty, je ne m'en souviens pas. J'étais sans doute trop jeune (1966 et 1962), ce n'étaient pas encore des monarques de la cinquième république, et il n'y avait pas la télé à la maison pour nous en bassiner Quand Pompidou est mort, j'étais en Argentine, à Rosario. J'atte