Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Michel Ninin

Michel Ninin

victime de deux avc en 2011, condamné par les médecin à être définitivement et totalement dépendent, en chaise roulante, le plus grand combat de ma vie va commencer. à lire dans mon livre avc la vie continue chez lulu.com n'hésitez pas de me laisser vos commentaires.

Ses blogs

AVC-laviecontinue.over-blog.com

AVC-laviecontinue.over-blog.com

témoignage de vie après un accident vasculaire cérébral, pour un complément d'information, achetez mon livre avc la vie continue. chez lulu.com, 18 euro
Michel Ninin Michel Ninin
Articles : 162
Depuis : 01/07/2013
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

subir un avc, le tsunami d'une vie

Etre victime d'un avc, cela change la vie, et c'est peu dire, au réveil, qu'il intervienne après quelques heures, jours, semaines ou, dans le pire des cas, mois, tout ou presque sera vécu autrement. Commençons par les séquelles visibles ou audibles, l'hémiplégie, les problèmes de langage ou cognitifs, une fatigue persistante, elle se voit m

Qu'on me donne l'envie, l'envie d'avoir envie.

Avant d'être victime de cet avc, j'était une personne active, très active, suite à cela, je me suis retrouvé du jour au lendemain couché pour de longues nuits en centre de rééducation, et assis de longues journées, en chaise roulante. Un changement de vie radical, brutal même, devenu inactif, dépendant d'un milieux médical m'ayant, sans
faire du sport adapté ? le parcour du combatant.

faire du sport adapté ? le parcour du combatant.

À la suite d'un avc, souvent, la médecine prédit le lit, la chaise roulante, le repos, la prudence, des aides à n'en plus finir, des attelles et autres aides technique, pire encore, la maison de repos à vie, oserais -je dire à mort. Ces prédictions sont souvent basées sur "l'expérience médicale", traduisez "se qui se passe la plupart du t

La perte de motivation

Souvent, une victime perd toute motivation face aux combats à mener, tant de séquelles, tous les autres problèmes qui viennent se greffer, toutes les actions simples de la vie sont devenue tellement plus difficiles à réaliser. La tentation de faire moins est alors grande, au pire, certain ne ferons vite plus rien de leurs journées. La victime
s'auto rééduquer, une solution ? des résultats en tous cas

s'auto rééduquer, une solution ? des résultats en tous cas

Après les 4 ans de rééducation prévus par la sécurité sociale, 4 années faite de joies, de peines à côtoyer le meilleur comme le pire côté thérapeutes, après beaucoup de progrès, et si, d'aventure, votre récupération n'est pas suffisante, qui sera là pour vous aider ? Pas grand monde voire personne, et si, au fond de votre conscien

et si la personne qui donne le "la" dans un centre de rééducation se trompe ?

Imaginez -vous un instant dans un centre de rééducation dirigé par une personne "molle", une personne qui ne serait pas du tout du même caractère que vous -même, une personne qui ne s'inquiète que de sa propre tranquillité. vous êtes victime d'un avc, vous avez toujours été volontaire dans votre vie, vous voulez vous battre contre les s

le handicap invisible

En cas d'avc, certaines séquelles se voient, beaucoup d'autres son invisibles, pour les victimes, ce sont les pires, un premier exemple : souvent, après un avc, la victime se voit obligée de marcher à l'aide d'une canne, avec les progrès et c'est heureux, elle va pouvoir s'en passer. Au delà de l'aide que cette canne apporte pour la marche, e

20010 pages vues par 8685 personnes

Le cap des 20000 pages vues est atteint, merci aux 6885 personnes qui ont donné un peu de leur temps pour lire quelques pages d'une histoire de vie, la mienne. Un fait de vie qui peut arriver à tout le monde, que je ne souhaite à personne, un blog qui, j'ose l'espérer, a apporté un petit quelque chose à ces lecteurs, qui, c'est sûr, m'a appo

visite chez le physiothérapeute

Huit années après mes avc, je décide de retourner voir un physiothérapeute, le but étant d'avoir son avis au sujet d'une neurotomie éventuelle afin d'améliorer la marche. Après avoir expliqué mon parcours, le médecin me demande de faire quelques pas, il déclare, je le cite : "mais, cher monsieur, si vous voulez mieux marcher, pourquoi ne

retrouver son équilibre

Souvent, à la suite d'un avc, la victime ne possède plus d'équilibre, une moitié de son corps ne réagissant plus, un appuis de ce coté est devenu impossible, il faut, dans ce cas, donner à son corps le temps et les moyens de s'adapter. A ce moment, deux solutions se présentent pour les victimes et pour le corps médical étant confrontés