Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Angua

Ses blogs

LaVieLesOvairesLeReste.over-blog.com

BIère et punk. Ah non, pardon. SF et FIV. SF, comme Science Fiction, soyons bien clair.
Angua Angua
Articles : 23
Depuis : 08/10/2013
Categorie : Famille & Enfants

Journalsemilitteraire

Lire est mon bonheur, la SFF ma joie! Notes de lectures, critiques, commentaires, réflexions sur le monde et le reste.
Angua Angua
Articles : 722
Depuis : 17/08/2006
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Imminnement... je crois.

Tiens, j'essaie le lapidaire aujourd'hui. Les choses suivent leur cours. Comprendre : les prises de sang et les échographies montrent que mon corps coopère, et je saurai très bientôt si la ponction a lieu la semaine prochaine (oui, je vous laisse chercher, hein, les détails gores, ça va bien). Je trouve le quotidien très étrange. J'ai l'imp

Patience et longueur de temps...

.. . que je t'en foutrais de la patience, d'ailleurs, si je n'étais pas polie et bien élevée (dans l'ensemble). "C'est long, c'est dur, c'est rude, c'est pénible", et j'en passe. C'est vrai, on ne va pas se mentir, mais, franchement, à ce stade où les choses sérieuses sont censées commencer prochainement, le pire de tout, et de loin, c'est

Nouvelles du front

Et finalement, stupeur. Ce matin, un transfert se fit. A peu près dans toutes les conditions à éviter, mais, il se fit. Je sais, c'est très bien, plein d'espoir, je suis issue d'une famille trèèèèèèèèès fertile (j'ignore si c'est un signe, mais mes nombreuses cousines Rougon Macquart ont procréé à tour de bras, on se rassure comme o

Pique-toi toi-même.

Me voilà dans la nouvelle étape du traitement de pré-stimulation ! Où j'ai la joie de vous annoncer que je sais faire les piqûres sous-cutanées, et même les doigts dans le nez, que j'en suis déçue alors que je me voyais déjà en héroïne des temps modernes. Avant, on s'en fait tout un monde. Des ordonnances sont fournies avec la prescrip

Oh putain.

A la lointaine époque où j'étais au lycée, je me souviens avoir été fascinée par la notion d'eidos, l'idée selon Platon, réinterprétée à la sauce de mon cerveau de 17 ans en cours de philo. J'ai un eidos pour plein de situation, des représentations de ce qui arrive, de choses qui se passeront sûrement de telle ou telle manière, puis
Chez soi (Mona Chollet)

Chez soi (Mona Chollet)

Comment habiter son espace, l'histoire de cette habitation, le plaisir de vivre en casanière... j'ose le truisme en observant que cet essai est en plein dans l'actualité ? N'empêche que ce fut un plaisir de le lire. J'avais découvert Mona Chollet avec Sorcières, la magie a opéré à nouveau, et je me surprends à considérer le grand bordel q

En approche

On dirait bien que les choses s'accélèrent. Pour moi, du moins, vu que le monde médical ne s'étonne de rien, mais, le grand principe d'incertitude du lendemain avait dû souligner des choses comme acquises dans mon esprit. A priori (oui, a priori, rappelez-vous, principe d'incertitude), la ponction pourrait avoir lieu dès lundi... ce qui veut
En janvier

En janvier

Divers et varié : Ceux qui me connaissent savent que j'ai une affection particulière pour le personnage d'Arsène Lupin. La série de Netflix est passée par là, j'ai cédé (sans grande résistance) aux sirènes qui appelaient à la relecture et me suis plongée dans cet omnibus jamais terminé. Est-il besoin de le présenter ? Lupin est invrai

Visite à la Cour des Miracles

Article que j'aurais bêtement appelé "aïe" ou "Houlala, j'ai mal", si je l'avais écrit avant de découvrir les urgences du coin, rayon maternité/gynécologie. Les joies d'une FIV sont sans fin, et j'ai craint de goûter celle de l'hyperstimulation ovarienne (là encore, pour les détails techniques, je vous laisse chercher). Sans entrer dans l
Le Jour où l'humanité a niqué la fantasy, Karim Berrouka

Le Jour où l'humanité a niqué la fantasy, Karim Berrouka

Il est toujours besoin de présenter Karim Berrouka. Ne serait-ce que pour enfoncer le clou : Karim Berrouka nous réjouit quand il chante avec les Ludwig, Karim Berrouka nous réjouit quand il écrit. Lisez-le, écoutez-le. Lisez Le Jour où l'humanité a niqué la fantasy. Ok, c'est moins radical que Le Club des punks contre l'apocalypse zombie,