Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Angua

Ses blogs

LaVieLesOvairesLeReste.over-blog.com

BIère et punk. Ah non, pardon. SF et FIV. SF, comme Science Fiction, soyons bien clair.
Angua Angua
Articles : 23
Depuis : 08/10/2013
Categorie : Famille & Enfants

Journalsemilitteraire

Lire est mon bonheur, la SFF ma joie! Notes de lectures, critiques, commentaires, réflexions sur le monde et le reste.
Angua Angua
Articles : 722
Depuis : 17/08/2006
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Eloge du risque (Anne Dufourmantelle)

Eloge du risque (Anne Dufourmantelle)

Je suis au milieu de cette lecture qui me laisse perplexe : D'un côté, des réflexions intéressantes, de l'autre... la dame s'écoute beaucoup écrire. Je veux bien m'accommoder de ce détail, nous ne sommes pas dans la fiction mais plutôt dans de la réflexion, de la théorie... et là pointe l'autre gêne. Je ne pense pas avoir une vie partic
Le Jour où l'humanité a niqué la fantasy, Karim Berrouka

Le Jour où l'humanité a niqué la fantasy, Karim Berrouka

Il est toujours besoin de présenter Karim Berrouka. Ne serait-ce que pour enfoncer le clou : Karim Berrouka nous réjouit quand il chante avec les Ludwig, Karim Berrouka nous réjouit quand il écrit. Lisez-le, écoutez-le. Lisez Le Jour où l'humanité a niqué la fantasy. Ok, c'est moins radical que Le Club des punks contre l'apocalypse zombie,
Le Cirque interdit (Célia Flaux) &  le 4e mur

Le Cirque interdit (Célia Flaux) & le 4e mur

Retour des résolutions de début d'année (cherchez pas, les vacances des fêtes sont celles de la déconnexion totale du boulot et du laisser-aller complet, et, ô surprise, j'y reprends le temps de blogguer) et retour des brèves et réflexions en vrac. J'ai fini cette nuit Le Cirque interdit, de Célia Flaux, roman jeunesse fort sympathique dan
Le grand abandon (Cory Doctorow)

Le grand abandon (Cory Doctorow)

J'attendais ce roman avec avidité. Au point de l'avoir acheté dès son arrivée en librairie, événement assez rare pour être noté. Depuis Little Brother, je savais que Cory Doctorow capable de m'embarquer et de me passionner. Le Grand abandon campe un futur plus ou moins proche, où le capitalisme et ses zottas ont abouti à une domination du

Patience et longueur de temps...

.. . que je t'en foutrais de la patience, d'ailleurs, si je n'étais pas polie et bien élevée (dans l'ensemble). "C'est long, c'est dur, c'est rude, c'est pénible", et j'en passe. C'est vrai, on ne va pas se mentir, mais, franchement, à ce stade où les choses sérieuses sont censées commencer prochainement, le pire de tout, et de loin, c'est

Imminnement... je crois.

Tiens, j'essaie le lapidaire aujourd'hui. Les choses suivent leur cours. Comprendre : les prises de sang et les échographies montrent que mon corps coopère, et je saurai très bientôt si la ponction a lieu la semaine prochaine (oui, je vous laisse chercher, hein, les détails gores, ça va bien). Je trouve le quotidien très étrange. J'ai l'imp

En approche

On dirait bien que les choses s'accélèrent. Pour moi, du moins, vu que le monde médical ne s'étonne de rien, mais, le grand principe d'incertitude du lendemain avait dû souligner des choses comme acquises dans mon esprit. A priori (oui, a priori, rappelez-vous, principe d'incertitude), la ponction pourrait avoir lieu dès lundi... ce qui veut
Sauveur et fils - T.6, Marie-Aude Murail

Sauveur et fils - T.6, Marie-Aude Murail

On présente encore ? Lu pour faire une pause dans un recueil de nouvelles absolument consternant, je me suis presque félicitée d'être passée à coté lors de sa sortie. Concrètement, rien de neuf sous le soleil : le plaisir de retrouver les personnages, le monde guimauve de Marie-Aude Murail, le pari du plaisir simple de la série qui s'englo

Pique-toi toi-même.

Me voilà dans la nouvelle étape du traitement de pré-stimulation ! Où j'ai la joie de vous annoncer que je sais faire les piqûres sous-cutanées, et même les doigts dans le nez, que j'en suis déçue alors que je me voyais déjà en héroïne des temps modernes. Avant, on s'en fait tout un monde. Des ordonnances sont fournies avec la prescrip
La fontaine des âges (Nancy Kress)

La fontaine des âges (Nancy Kress)

Pourquoi est-ce que je ne lis pas plus souvent Nancy Kress ? Ah oui, le temps. C'est bien dommage. Le narrateur est devenu vieux et méprisé par son fils et ses petits-fils. Non que ces derniers soient des raclures amorales , au contraire, son fils a un grand sens de la justice et vit mal d'avoir un père qui a connu la prison pour des magouilles