Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
jouvinjc

jouvinjc

Intéressé par l'histoire locale, mes recherches portent essentiellement sur Gorron, une petite ville de la Mayenne. Quelques rubriques parlent aussi de littérature et de psychologie (ayant été psychologue et écrivant quelques livres). Jean-Claude Jouvin.

Ses blogs

Le blog de jouvinjc

Principalement axé sur l'histoire locale (ville de Gorron), ce blog permettra de suivre régulièrement l'avancée des travaux réalisés autour de ce thème.
jouvinjc jouvinjc
Articles : 4829
Depuis : 06/11/2011
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Population gorronnaise-synthèse…

Population gorronnaise-synthèse…

A partir du recensement de la population de 1975, en ne retenant que les adultes natifs de Gorron, j’essaie de retrouver les plus anciennes familles gorronnaises. On s’aperçoit assez vite que la population est sans doute beaucoup plus mobile qu’on ne pourrait le penser dans les siècles passés. 1975 Rue du Maine Léonie Guesdon/Chérel, 19/
Les métiers à Gorron…

Les métiers à Gorron…

Dans le cadre de la préparation de l’exposition de l’association « Conservation du patrimoine gorronnais », je reprends le document de Joseph Lecomte qui donne les numéros des immeubles dans lesquels se trouvaient des débits de boisson et le compare à ma propre recherche relevant ces mêmes débits de boisson dans les recensements de la p
Fictions…

Fictions…

Un journal (purement fictif) tenu par un membre d’une vieille famille gorronnaise, me permet de revenir sur des éléments marquants de l’histoire de la ville dans le cadre de l’actualité nationale annuelle… Le journal de Marguerite Péan (épouse Gabriel Boullard) Décembre 1898 Pendant que l’affaire Dreyfus déchire la société franç
Journal de bord…

Journal de bord…

Préparation d'un roman dont l'héroïne principale sera une domestique qui passera sa vie d'adulte au service d'une famille d'industriels gorronnais. Rosalie Jouvin En 1876, nous avions perdu la trace de Rosalie. Des Jouvin étaient recensés à Ernée en 1876. L’hypothèse que Rosalie ait pu rejoindre aussi la ville la plus proche s’est véri
Journal de bord…

Journal de bord…

Préparation d'un roman dont l'héroïne principale sera une domestique qui passera sa vie d'adulte au service d'une famille d'industriels gorronnais. Rosalie Jouvin En 1881, les enfants internes dont les parents n’habitent pas Ernée ne sont pas recensés nominativement. Rosalie est vraisemblablement interne dans l’orphelinat créé en 1864 pa

Les domestiques à Gorron au 19e siècle… L’objectif est de recenser les domestiques (hors agriculture), de connaître les familles qui les emploient. Dans la mesure du possible, essayer de repérer leur lieu de naissance, leur origine sociale et la durée de l’exercice dans la fonction. Année 1851 (4) En rouge : déjà domestique en 1846 No
Echanges…

Echanges…

Auguste Le Marchant et le duc d’Abrantès Auguste Le Marchant Dans la seconde partie du 19e siècle, la rivalité entre Auguste Le Marchant (maire de 1872 à 1884 et de 1896 à 1899) et Maurice Leray (duc d’Abrantès), maire de 1884 à 1896, a structuré une partie de la vie municipale de Gorron. Des appréciations des renseignements généraux
Histoire de Gorron : 1700 /1836…

Histoire de Gorron : 1700 /1836…

A partir des signataires des documents prérévolutionnaires ( Questionnaire de l’assemblée provinciales du Maine, Cahiers de doléances) j’essaie de retrouver des descendants gorronnais à ces signataires. Familles influentes lors de la Révolution François Rousseau marié à Marie Ruault. François est le fils de Joseph Rousseau et Jeanne L
D’HIER ET D’AUJOURD’HUI…

D’HIER ET D’AUJOURD’HUI…

A partir du recensement de la population gorronnaise de 1962 et une collection de reproduction de cartes postales anciennes j’essaie de retrouver les immeubles sur les cartes postales et leurs occupants en 1962 Recensement de 1962 Rue et place de la Houssaye N° 20 : Marcel Danvel, marchand de journaux, son épouse Suzanne Boittin et leurs enfant
Note de lecture…

Note de lecture…

« L’assommoir » (Emile Zola) J’ai relu ce roman quand je devais visiter la Maison de Zola à Médan. Ce contexte particulier a certainement influencé ma lecture. Toujours est-il que j’ai trouvé le roman génial. Ceux qui font la fine bouche sur le talent de Zola devraient y regarder à deux fois. Au-delà du travail préparatoire pour s