En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

fattoumabidi

fattoumabidi

Fonctionnaire à la Télévision, ex étudiante en philosophie et littérature française aimant la culture; l'art, la lecture et a philosophie.
Tags associés : opinion, video

Ses blogs

fatto57

fatto57

Je suis tunisienne d’appartenance géographique et humaine de mentalité et de comportements, Depuis l’âge de quatorze ans j’ai découvert ma muse poétique. J’écrivais des poèmes et des débuts des romans que je compte les terminer. Car j’ai trois en cours et que je n’ai pas encore achevé. En parallèle je fais la peinture. J’ai fait des études universitaires en philosophie à la faculté des lettres et des sciences humaines à Tunis et en littératures françaises à la Sorbonne Paris IV, Je suis fonctionnaire à la télévision. Mes publications sur EB. Mes publications collectives suite à des concours avec d’autres auteurs et poètes sur EB dans le groupe parfum d’automne sur facebouk. De l’année 2011 et 2012. http://www.wobook.com/WBGc69g5tN2h/Yano-Las/Parfum-d-Automne-2011.html http://www.wobook.com/WBoT8zs2Vj4X/CaMiNe/PARFUMS-D-AUTOMNE.html http://www.wobook.com/WBoT8zs2HK3f/Parfums-d-automne-CaMiNe/Parfums-d-automne.html http://www.wobook.com/WBoT8zs2zQ2_/Parfums-d-automne-CaMiNe/Parfums-d-automne-Tome-III-mars-22012.html Ces réalisations sont nées grâce au fondateur du groupe parfum d’automne et en suite grâce à notre amie Carmen qui a poursuivi avec un grand effort et déterminisme la réalisation du vœu de notre ami le fondateur du groupe parfum d’automne. Cordialement fattoum abidi.
fattoumabidi fattoumabidi
Articles : 4318
Depuis : 09/08/2009
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Elle marchait...

Elle marchait...

Elle marchait… Elle marchait en bredouille, L’âme bafouée, Le cœur brisé, Elle frémissait. Le temps fut maussade, L’âme apparut triste, La chanson fut mélancolique, Et l’art fit rebelle. Elle marchait… Pliait le temps, Griffonnait le moment, Criant : Halte à l’agonie de l’instant. L’ère fouettait La silhouette tombait, Par
Entre frissons et émerveillement

Entre frissons et émerveillement

Entre frissons et émerveillement Entre frissons et émerveillement Le corps bascule, entre froid et chaud Le temps fait subir ses émotions, Aux corps du temps la température joue. La silhouette a froid, elle cherche Le soleil, qui se fait rare, La lumière se filtre rare sur le tapis de l’espace, Les tripes du corps vibrent aux caprices. La ch
Ce jour là

Ce jour là

Ce jour là Ce jour là Naquit une étoile divine, Son cœur battait de tendresse fine, Son corps vibrait d’amour, Sa plume combattit les faux glamours De là-bas. Près de l’étoile lueur Fut la tristesse, cherchant sa flamme, L’âme fut fortement Bousculée part un vent féroce. La censure bouda à la une, Et le frisson rebelle laissa coule
Ce frisson frileux

Ce frisson frileux

Ce frisson frileux Ce frisson frileux S’alimente d’un vent furieux, Vient heurter un air doux, Le temps devient fou. La tempête a renversé Le corps de la silhouette de la liberté, La chouette a crié dignité, Puis un silence a posé dans la nuitée. Un songe vient griffonner, Les mots se sont défilés, Les syllabes se sont confirmées, Et
Un clin d’œil solaire

Un clin d’œil solaire

Un clin d’œil solaire Un clin d’œil solaire Ravit les âmes dans un sombre hiver, Les nuages chevauchent le froid pervers, Et le vent siffle autour des trames frileuses. Un clin solaire Injecte de lumière timide, Soudain la lueur est couverte D’un noir maussade. Les pluies se sont abattues, Sur les toits, elles se sont croisées, Puisque l
Le sourire du soleil levant

Le sourire du soleil levant

Le sourire du soleil levant Le sourire du soleil levant Donne impulsion à la volonté tenace, Les gens sérieux prennent le chemin radieux, Le travail est sacré et merveilleux, Arrosant de bien- être le paraître Peint le visage du temps de joie dansante. Le pays attend de ses enfants un rêve lueur, Un travail assidu est un bonheur, La patrie a
دمعة ظلم تتدحرج على الخد

دمعة ظلم تتدحرج على الخد

دمعة ظلم تتدحرج على الخد دمعة ظلم تتدحرج على الخد, وهيكل يحن لكلمة عدل, كيان يثور, عتمة القهر تبدو حازمة, ورعد الغضب يزعزع الارض, طيف الظلم يهرع مذعورا. قهر الحق, وطمس العدل, أين المفر؟ ينطق الصمت
ألم يرقد

ألم يرقد

ألم يرقد ألم يرقد, بين حشايا الجسد يئن الفؤاد, قهر تعتق نبيده, ودهر ترتق حزنه. ألم سئم الصبر, ووجع صاح نبضه, جار الأنام, ودمعت عين الزمان. ألم يرقد, ألم تعتق شرابه, ألم صاح لأترابه, وصمت يعم آه جسد ا
 L’art divin  séduit  et drague l’âme

L’art divin séduit et drague l’âme

L’art divin séduit et drague l’âme L’art divin séduit et drague l’âme, Éblouit les yeux épris et mystiques, La bouche reste bée, Devant une œuvre magique le cœur bat stupéfait. La langue désire lire à haute Voix un poème, l’œuvre Capte, ses lettres narrent Une histoire nostalgique. Par là on regarde une toile De peinture cl
Sous le soleil de l’hiver

Sous le soleil de l’hiver

Le sourire du soleil levant Donne impulsion à la volonté tenace, Les gens sérieux prennent le chemin radieux, Le travail est sacré et merveilleux, Arrosant de bien- être le paraître Peint le visage du temps de joie dansante. Le pays attend de ses enfants un rêve lueur, Un travail assidu est un bonheur, La patrie a droit à la gratitude, Que