En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

fattoumabidi

fattoumabidi

Fonctionnaire à la Télévision, ex étudiante en philosophie et littérature française aimant la culture; l'art, la lecture et a philosophie.
Tags associés : opinion, video

Ses blogs

fatto57

fatto57

Je suis tunisienne d’appartenance géographique et humaine de mentalité et de comportements, Depuis l’âge de quatorze ans j’ai découvert ma muse poétique. J’écrivais des poèmes et des débuts des romans que je compte les terminer. Car j’ai trois en cours et que je n’ai pas encore achevé. En parallèle je fais la peinture. J’ai fait des études universitaires en philosophie à la faculté des lettres et des sciences humaines à Tunis et en littératures françaises à la Sorbonne Paris IV, Je suis fonctionnaire à la télévision. Mes publications sur EB. Mes publications collectives suite à des concours avec d’autres auteurs et poètes sur EB dans le groupe parfum d’automne sur facebouk. De l’année 2011 et 2012. http://www.wobook.com/WBGc69g5tN2h/Yano-Las/Parfum-d-Automne-2011.html http://www.wobook.com/WBoT8zs2Vj4X/CaMiNe/PARFUMS-D-AUTOMNE.html http://www.wobook.com/WBoT8zs2HK3f/Parfums-d-automne-CaMiNe/Parfums-d-automne.html http://www.wobook.com/WBoT8zs2zQ2_/Parfums-d-automne-CaMiNe/Parfums-d-automne-Tome-III-mars-22012.html Ces réalisations sont nées grâce au fondateur du groupe parfum d’automne et en suite grâce à notre amie Carmen qui a poursuivi avec un grand effort et déterminisme la réalisation du vœu de notre ami le fondateur du groupe parfum d’automne. Cordialement fattoum abidi.
fattoumabidi fattoumabidi
Articles : 4402
Depuis : 09/08/2009
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Un doux chant d’amour

Un doux chant d’amour

Un doux chant d’amour Un doux chant d’amour Égaie le silence du bourg, La joie se lève tôt où le douar Contemple la flamme de l’aurore. Avec des ailes lueur Volent les oiseaux chanteurs, Les tourtereaux dansent l’ardeur, Leur voix libre défile l’ivre bonheur. Un doux chant d’amour Allume les bougies glamour, Les yeux du douar Se fi
Les larmes de cœur

Les larmes de cœur

Les larmes de cœur Les larmes de cœur Sont sensibles aux gémissements De l’aurore, L’ombre gène la lumière. Les mèches de fureur Grisonnent, en frémissant Elles ressentent La douleur horreur. L’obscurité trouble Le rayon du jour, Le poème griffonne Un ressenti du bourg. Les larmes de cœur Se noient dans la rivière De l’espoir, Le
Je dors sur un nuage

Je dors sur un nuage

Je dors sur un nuage Je dors sur un nuage Dont le corps est doux comme une pure soie, Ses esquisses sont captivantes comme un rêve, Mes songes circulent, se forment, dansent. Mes vœux se dessinent, se métamorphosent, En amour en fleurs et en lumière ils se présentent, Résidant dans les cœurs et dans les actes Les lueurs se reproduisent la vi
Dans les chairs intimes

Dans les chairs intimes

Dans les chairs intimes Dans les chairs intimes Des livres se plongent Mes yeux, feuillettent mes mains Quelle ! Merveilleuse retrouvaille. Se promenant entre Les rayons des livres Dans une médiathèque, Je me sentais remonter les siècles. Un frisson amoureux Vibre dans mon cœur joyeux, Traversant le temps depuis Les lectures du moment, l’espr
Maux de tête capricieux

Maux de tête capricieux

Maux de tête capricieux Les douleurs creusent Dans les allées de tête, Les souffrances foncent, La silhouette de brouillard domine, Pendant un moment la vue se déséquilibre Puis le corps perd le contrôle. L’autodéfense de l’organisme, A appuyé sur le ventre, Comme quoi le plus bas Secourt le plus haut, Et le corps maîtrise La douleur i
Des maux couchés.

Des maux couchés.

Des maux couchés. Des maux couchés Ronflent doucement, Sur les tripes brûlées Pose la souffrance infligée. Des mots prononcés Condamnent la douleur profonde, Qui demeure entre Les plis d’une âme heurtée. Des maux couchés. Racontent, le silence Grandit, la mémoire N’a pas loupé l’atome frustré. Des mots ont gagné Un défi de l’e
Sur l’épaule d’oiseau

Sur l’épaule d’oiseau

Sur l’épaule d’oiseau Sur l’épaule d’oiseau Pose la colombe moineau, Le temps porte le beau, L’arbre chante le morceau. La musique compose ses mots, Ah ! Encore persistent- ils les maux ? La dame poésie remplit son seau, L’amour brode ses émotions solos. Sur l’épaule d’oiseau Griffonne la plume cerceau, Elle adore la flamme des
 Chuchotement cordial

Chuchotement cordial

Chuchotement cordial Chuchotement cordial Chavire de son sentiment amical, La sincérité des êtres Se fait rare en paraître. Certains moulins Envient les cœurs sereins, En oubliant que c’est divin, Et qu’on n’y peut rien. Chuchotement cordial Se nourrit de sa transcendance, Brodant son amour sur le canevas sensationnel Le passage de la vi
La pomme de la plage

La pomme de la plage

La pomme de la plage Les vagues battantes Poussent une rouge pomme, Sur les lèvres moulées Des grains de sable Elle est délaissée, Sur le bord vêt de Costume doré Elle demeure seule. Les vagues se plongent Nerveusement sur le corps de la pomme, On a l’impression qu’un passant L’a balancée au creux du grand bleu, Sur le dos des vagues M
Amour de colombe

Amour de colombe

Amour de colombe Amour de colombe chavire bonheur, Le parfum de grâce enfile, Les fleurs de jasmin brillent, Les roses s’alignent, filtrent le collier odeur. Le moineau du bourg se perche, Chante, dans la discrétion avortée L’oiseau drague une fleur parachutée, Le papillon fugitif pose sur la rose exquise. La vilaine herbe parasite Dérange