Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Jérémy STORM

Jérémy STORM

STORM : un pseudo tempétueux pour un jeune quarantenaire d’une nature calme et réservée.

Ses blogs

Jérémy STORM présente

Vème siècle avant J-C. Les croyances populaires évoquent des enchanteresses hybrides mi-femmes, mi-poissons qui dévorent les marins. Comme la disette gagne, les Sirènes décident d’en appeler aux Dieux de l’Olympe qui préféreraient se débarrasser de ces ogresses sanguinaires. Ils fomentent alors un plan machiavélique : 7 épreuves pour survivre. Suivez l’épopée des 12 sœurs qui veulent assurer la survie de leur espèce. Bienvenue dans une aventure épique et antique…
Jérémy STORM Jérémy STORM
Articles : 31
Depuis : 21/10/2009
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

CHAPITRE I : LES BARONS / 19. CAP SUR L'ILE ROCHEUSE

Le taciturne Xytrios s'approcha d’un pas lourd du prisonnier. Archéalos le suivait de près. Slásk ainsi que d’autres Barons – qui tenaient à peu près debout – se rassemblaient autour de l’hoplite ficelé au mât telles des mouches autour d’un fruit pourri. - Ton nom soldat ? Artaxerxès déjà amoché par plusieurs coups reçus à

CHAPITRE I : LES BARONS / 17. A LA DERIVE

La birème se réduisait à une épave que la gueule de la mer Tyrrhénienne engloutissait avec voracité ; la plane immensité s’en délectait avec une lenteur extrême. La galère des Barons voguait au seul gré du vent largue grâce à son unique et grande voile ; voile qu’avait déployée Pépy en un temps record afin de s’éloigner au pl
CHAPITRE I : LES BARONS / 16. OTAGES

CHAPITRE I : LES BARONS / 16. OTAGES

L'attribution du gouvernail à la poupe avait échoué à Krénios : un tâche ingrate et fastidieuse qui permettait au matelot de piquer un roupillon de temps à autre sans que quiconque ne s’en aperçût. Jamais ô grand jamais, il n'avait été formé à lutter contre des pirates – encore moins contre le terrible Minotaure et sa bande de tue

20. LES SENTINELLES / 3. CELLE QUI GUETTE (PARTIE 2)

Elle avait entraperçu une forme mouvante. Là-bas, le long de la ligne d'horizon. Un point minuscule était apparu. Très brièvement… avant de disparaître. Là-bas, à la limite du monde qui se termine. Une tache indistincte s’était dessinée à contre-jour. Elle avait entrevu – ou avait cru apercevoir – quelque chose qui avait bougé.

CHAPITRE I : LES BARONS / 18. BONIMENTS

Le bercement de la houle paisible avait effacé toute trace de l'existence de la birème et de son équipage. Plus rien ne troublait le miroir maritime sur lequel les rayons de l'astre solaire continuait à se réfléchir en surface avant de se disperser. Sous l'eau, leur absorption s'atténuait d'une manière considérable à tel point que si Apol

20. LES SENTINELLES / 4. CELLE QUI SOUPIRE

Elle soupira. Elle se sentait abattue. Abattue par la chaleur environnante, mais surtout découragée. Terriblement découragée. Elle soupira à nouveau. Ses épaules commencèrent par s'affaisser. Les traits de son visage suivirent le mouvement ; un bref instant, ils se figèrent en un masque de tragédie grecque. Elle soupira une fois de plus. U

CHAPITRE I : LES BARONS / 15. LE BUTIN

La bataille fut brève et victorieuse. Le capitaine des Barons s'en félicitait. Tous ces fainéants de Phéniciens ? … tous ces gredins de Grecs ? … tous ces pestiférés de Perses ? … ou tous ces scélérats de Celtes ? (La peuplade de la birème n'avait pas été clairement identifiée !) Bref, tout cet équipage d'insignifiants inconnus a
LIVRE II - L'ÎLE ROCHEUSE

LIVRE II - L'ÎLE ROCHEUSE

Vème siècle avant J-C. Mer Tyrrhénienne. Quelque part au large de la baie de Néapolis [1] [1] Naples fut d'abord fondée au cours du septième siècle avant notre ère sous le nom de Parthenope par la colonie grecque de Cumes. Ce premier établissement fut appelé Palaiopolis (la ville ancienne) lorsqu'une seconde ville fut fondée vers 500 ava

20. LES SENTINELLES / 2. CELLE QUI BOUGONNE

Elle observait. Du moins, durant tout le temps que cette mission lui serait dévolue, elle était censée observer, examiner, surveiller, guetter, scruter, … et un tas d'autres verbes du même acabit dont elle se moquait éperdument au moment présent. Par la déesse mère Gaia !, elle en avait plus qu'assez d'observer les bouillons d'écume sur

20. LES SENTINELLES / 1. CELLE QUI GUETTE

Elle soooouuuufffffffflait. Une longue et puissante expiration. En continu. Presqu'interminable. Elle soufflait par la bouche. Jusqu'à expulser la quasi-totalité du volume de ses poumons. Elle inspirait ensuite. Un grand coup. Profondément. Elle inspirait par le nez. Jusqu'à gonfler sa poitrine au maximum. Elle répétait l'opération : elle so