Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
poutouxvero.over-blog.com

Ses blogs

Atout Education

Passion de vie que l'éducation..."Apprendre est essentiel". Modeste contribution et mise en liens pour approfondir la réflexion, partager des expériences... Dire, redire les utopies éducatives qui portent la vision d'une humanité qui continue de grandir, au delà de nos manques d'adultes, des désordres destructeurs... Education rime avec Espérance... Véronique POUTOUX
poutouxvero.over-blog.com poutouxvero.over-blog.com
Articles : 11
Depuis : 24/08/2013
Categorie : Politique

Atout Vie

Écouter, regarder, contempler, laisser venir les mots... Partager, aimer, donner...
poutouxvero.over-blog.com poutouxvero.over-blog.com
Articles : 271
Depuis : 19/09/2010
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Les "Pourquoi" de nos 5 ans...

Les "Pourquoi" de nos 5 ans...

Les "pourquoi" de nos 5 ans sont des cris intérieurs empêchés de sortir. Ils viennent juste tambouriner aux portes des adultes qui ne les entendent pas toujours. Ils continuent pourtant, de jouer secrets et silencieux, dans notre vie d'adulte et guident encore cette quête du sens de la vie. Si, à peine hauts comme trois pommes, nous ne pouvion
La chasse  est ouverte !

La chasse est ouverte !

Les vallons résonnent parfois du bruit des chiens et des coups de feu. La chasse est ouverte. La mienne est silencieuse mais se déroule aussi dans ces paysages éloignés. Je cherche comme chacun de nous la lumière et croit pouvoir en attraper quelques fragments. Certes, mon œil et mon fusil bien inoffensif, peuvent prendre dans leur filet ces
Chemins d'écoles.

Chemins d'écoles.

De par le monde, certains enfants font de longs chemins et de drôles de rencontres. Ils semblent pourtant bien déterminés à franchir les obstacles naturels, dépasser les traces des horreurs de la guerre, suivre dans la chaleur les rails d'un chemin de fer, enjambent déterminés les fossés des bidonvilles. Je me souviens de mon chemin d'écol
 Le bruit du monde.

Le bruit du monde.

Faut-il laisser entrer le bruit du monde dans ce bout de terre, un peu mon bout du monde, au bord de mon cœur ? Ne va-t-il pas tout polluer, envahir, étouffer même les chants des oiseaux, le cri des rapaces, l'aboiement rauque des chevreuils qui se sauvent déjà bien vite alors que je prends garde à ne faire aucun bruit ? Comment faire avec ce

Derrière les apparences.

La terre a été arrosée, le soleil revient. Le ciel est encore limpide et le vent de nord-est donne cette luminosité particulière en ces jours. Spectacle à aller chercher lentement, en se rapprochant des corolles ouverts, des tiges faibles et de celles plus vigoureuses qui partent à l'aventure du ciel immense. Elles sont toutes différentes:
Encore et toujours !

Encore et toujours !

Encore et toujours s'étonner de l'inattendu de la vie, de ses cadeaux parfois à peine perceptibles, comme un léger souffle qui ne demande qu'à venir nous traverser... Comme le vent qui fait onduler le champ de blé encore vert, Comme le chant d'un oiseau qui me semble si nouveau, Comme ce coquelicot, seul, offert qui voudrait bien être salué.
Il y a une pivoine blanche.

Il y a une pivoine blanche.

En face de l'entrée des urgences d'un grand hôpital parisien, sous une bouche de ventilation de l'immeuble qui est sur l'autre trottoir, l'homme tout de noir vêtu dort à même le sol, la tête entre ses bras, sur le bitume. Quelques gouttes de pluie tombent silencieuses. Voitures, vélos, piétons, nous passons tous et ne pouvons pas ne pas le
Eurêka

Eurêka

Quelle puissance dans ce mot! Que ce soit l'illustre Archimède et l'importance de sa découverte, que ce soit l'enfant qui ne peut pas encore le prononcer mais qui est dans la même dynamique que l'illustre physicien. Je ressentais, il y a peu, cette même joie, du moins j'ose le dire, de la trouvaille. Quand, après quelques jours, une question
Promenade givrée !

Promenade givrée !

La nuit a déposé ce cadeau matinal comme si le ciel pleinement étoilé avait voulu donner un peu de sa magie à notre terre... Des milliers de cristaux étoilés déposés partout, en un seul geste d'abondance. Ce n'était pas le marchand de sable qui aide les enfants à s'endormir mais la nuit magicienne de glace qui vient réveiller la folie d
Vient seulement le premier printemps de ce nouveau !

Vient seulement le premier printemps de ce nouveau !

Inspiration infinie que celle puisée à l'observation de ce cycle annuel et que je savoure d'autant plus que je peux vérifier par moi-même le déplacement des trajectoires des différents astres et planètes dans cet espace ouvert et large qui m'accueille. Je ressens plus intimement cette succession des jours et des nuits et porte une attention