Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Michel Blondeau

Michel Blondeau

Catésien brouillon et souvent dans la lune.

Ses blogs

Entre nous soit dit!

Affirmer ma vérité pour mieux me contredire.
Michel Blondeau Michel Blondeau
Articles : 357
Depuis : 25/07/2006
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Un bel anniversaire

Un bel anniversaire

Bon sang que le temps passe… Ça fait déjà un mois Que j'ai dû emprunter ce long chemin de croix Qui consiste à écrire quelques mots sur ces pages Afin, qu'un cours instant, j'aille dans les nuages. Pour cela je m'harnache de mon vieux parachute Fait en tissus de rêve, sans perdre une minute, Et je saute des cieux d'une façon précise Pour
St Baratin

St Baratin

St Valentin, petit malin, Tu es le roi du baratin. Grâce à ta cour, en un seul jour, Tu vends plus de fleurs que d'amour. Ignores-tu que tes recrues Un coup sur deux, seront cocues. Alors tais-toi et laisse moi L'aimer tous les jours sans ta loi.
Vivons couchés.

Vivons couchés.

Dans ce monde surpeuplé très informatisé J'ai une vie privée secrète et bien cachée… Sauf... Pour le bailleur, le voyeur, le voisin, Les impôts, le banquier, les supers magasins, Le préfet, l'hôtelier, l'assureur, le patron, Les caméras des rues et les pays espions. Sauf... Pour l'audimat, les stats, le recenseur Le toubib, l'accoucheur
Le riz de la rizière

Le riz de la rizière

Le riz de la rizière rigole ou fait risette Tant qu'il biberonne comme un soiffard sous l'eau. Mais sachant qu'il s'abreuve pour palier la disette, Il lui plait de finir en bol de risotto.
Quelle porte choisir ?

Quelle porte choisir ?

Je n'irai pas au paradis, Où sont tous les gens bien gentils, Bardés de grâce et d'excellence Qu'ils dispersent en abondance. Je n'irai pas plus en enfer… Je ne saurais qu'alors y faire Au milieu d'une foule immense Qui expie ses extravagances. J'irai plutôt vers le mystère Pour découvrir, en solitaire, Si le néant et son silence Est vraim
Migration vers d'autres cieux

Migration vers d'autres cieux

Quand on s'en va sous d'autres cieux C'est pour vivre des jours meilleurs… Et bien qu'ici je fus heureux, Je le serai autant ailleurs. J'ai bien rangé tous mes délires Chez mon ami l'ordinateur. Ainsi je pourrai les relire Sans les pubs d'un hébergeur. Fini les rimes sur la toile Sur laquelle j'aimais m'épancher… Désormais c'est sur mon é
Repos

Repos

Et c'est reparti pour un tour… Sans trop rentrer dans les détails, Nous revoilà pour un séjour De doigts de pieds en éventail. La mer, le soleil et le ciel Nous disent qu'il est temps de griller Recouvert d'une huile essentielle Pour lard fragile mal habillé. Et quand nous serons ressourcés Il faudra penser au retour En se disant, l'air ang
Art-Monique

Art-Monique

Je l'appelle Artifice Quand sa main convertit Son humeur créatrice En petit paradis. Je l'appelle Harmonie Quand ses tons de couleurs Chantent la symphonie Des peintres amateurs. Je l'appelle Art-Monique Quand son pinceau caresse De façon méthodique La toile avec adresse. Puis je me tais enfin Quand elle est absorbée Par le tableau qu'elle pein
A l'ombre d'un doute.

A l'ombre d'un doute.

Quand le chant de mes rêves dicte sa vérité, C'est à l'ombre d'un doute que je vais m'abriter. Et là, sous les ramures infestées de questions, J'attends qu'un boniment amuse ma suspicion. Ai-je raison de croire que je suis intouchable Dés lors que mes actions ne sont pas raisonnables. Ai-je droit de penser que je suis comme il faut Alors que