En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

SOLON

SOLON

animateur de débats philosophiques, maître de conférences
Tags associés : philosophie, philosophie

Ses blogs

philosophie.sagesse.pezenas

philosophie.sagesse.pezenas

ce blog rend compte de toutes les réflexions philosophiques recueillies à l'occasion des débats à thèmes à Pézenas (34)
SOLON SOLON
Articles : 37
Depuis : 16/04/2012
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

EXISTE-T-IL un modèle biologique de l'Homme?

Pour qu'un modèle expérimental soit considéré comme le modèle que l'on désire étudier, les réactions doivent être en tous points identiques. Ceci étant, la génétique fournit donc une réponse négative à la question. Toutefois le tournant" animaliste" se développe. Il y a peu l'on croyait encore au "propre de l'homme" et à tout ce qu

Que gagne l'homme à perdre ses illusions?

Cette question en appelle une autre: pouvons-nous vivre sans illusions? Du latin illudere(se jouer de - se moquer de) en philosophie on définit l'illusion comme une croyance ou une opinion fausse abusant l'esprit par son caractère séduisant et fondée sur la réalisation d'un désir qui en constitue le mot clef. Kant dans l'anthropologie du poin

PROCHAIN DEBAT

Jeudi 18 septembre 2014 à Pézenas Sujet: QUE PENSER DU PRINCIPE DE PRECAUTION?

Que penser du principe de précaution?

Notion issue du"verzorgenprinzip" dont le but était d'éviter le danger immédiat, de prévenir les risque à moyen terme et de gérer à long terme les ressources naturelles, elle a évolué au cours du temps. 1979 voit l'émergence du principe de responsabilité soutenu par le philosophe Hans Jonas qui appelle à la prophétie du malheur et qui

La guerre ,grande folie organisée?

Le rapport de violence des forces se justifie t-il seulement quand le rapport non violent est indigne? Selon le philosophe Hobbes l'état naturel des hommes avant qu'ils eussent formé des sociétés était une guerre perpétuelle non seulement cela, mais une guerre de tous contre tous. Selon les anciens, avant la pensée socratique, les hommes rec

L'Art est-il la création de belles choses?

Pour le philosophe Nietzsche l'art est par essence la divinisation de l'existence. Autre définition, une activité humaine ou le produit de cette activité ou l'idée que l'on s'en fait et qui s'adresse aux sens, émotions, intuitions , à l'intellect sans avoir de fonction clairement définie. L'art est-il le propre de l'homme? En tout état de c

tous contre tous-tous contre un.(bouc émissaire).

En fait il s'agit d'un processus au terme duquel on fait retomber sur" une personne" le tort des autres et très souvent il s'agit d'une cible innocente sur laquelle le groupe social s'acharne pour s'exonérer de sa propre faute et masquer son échec ou son incompétence. L'injustice est à la base de cette" élection" et peut toucher un peuple, un

Désobeissance, refus-exercice d'une liberté.

La désobéissance est considérée comme une infraction consciente et intentionnelle, et celle ci souligne souvent les travers sociétaux. Elle consiste à ne pas obéir à quelqu'un, à enfreindre, à transgresser et surtout faire ce qui est défendu. Elle prend la forme de refus de l'injustice de l'oppression de la pauvreté entre autre. Elle s'

Comment aborder la problématique du mal?

La question du mal et de son absurdité s'est toujours posée avec une acuité particulière , on fait face à une évidence informulable qui n'a aucune existence ontologique c'est-à -dire sans existence au sens de l 'existence des choses, de plus on sait également quand l'on est en présence du mal, et pourtant son existence constitue un défi p

Ma vie m'appartient, et ma mort?

L'homme trouve sa noblesse dans la conscience de sa condition imminente,immuable et non négociable. Cette conscience autorise -t-elle un choix? Certainement dans la mesure ou l'homme est responsable de son choix et fait preuve de courage extrême à courir à la mort qu'il redoute compte tenu de son caractère d'irréversibilité. Sartre d'ajouter