Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Blouk

Blouk

Ecrivain amateur

Ses blogs

Le Blog de Blouk

Cinéma, musique, lectures, vie quotidienne, Vie d'Atelier...
Blouk Blouk
Articles : 2441
Depuis : 07/09/2011
Categorie : Humour

Articles à découvrir

DANS LE VENT

Amis de la poésie, bonsoir. J'aurais aimé vous écrire le vent dans les branches de sassafras comme René De Obaldia, dessiner les passagers du vent comme Franc ̧ ois Bourgeon ou chanter va où le vent te mène d'Angelo Branduardi. Tant pis, restons humble. J'aime le vent, celui des bourrasques qui font claquer les volets derrière lesquels nous

LE PETIT BAL PERDU

J’avais appris à danser la valse, le tango, le pasodoble avec mes grands cousins parisiens dans la salle à manger de leur mère ; ils repoussaient la table et les chaises, les fauteuils contre les murs. Un hiver, chez mes parents, nous avions pratiqué une danse sportive, sur des airs folkloriques russes : mains et talons claquaient, je tournai

ATELIER DU 8 DECEMBRE 2022

Ce froid soir de décembre tombait une fine bruine qui glaçait les os. Figurez-vous que nous dûmes attendre devant le portail fermé que celui-ci voulut bien se présenter à la nouvelle carte ! Sous cette pluie qui ressemblait à de la neige fondue ! Sans parapluie ! Mais nous n’attendîmes que quatre minutes et le portail céda pile à moins

VENT D'AUTAN

C’était un jour de grand vent. Le vent mauvais. Celui qui rend fou… On était au troisième jour. Jean se demandait si ça finirait aujourd’hui ou si on en aurait pour trois jours supplémentaires… Il y avait bien eu une accalmie ce matin, mais depuis 15 heures, c’était reparti de plus belle. Les rafales devait bien atteindre les 100 km

LE VENT

Vent frais, vent du matin… les feuilles rouge et or des hêtres frissonnent dans la venue du jour. L’une d’elles, dans sa lente chute, s’attarde sur mon visage avant de rejoindre le tapis dans lequel nos pas s’enfoncent. Sérénité du bruissement de l’épaisse moquette feuillue du sentier bordé de majestueux troncs gris bruyants. Le s

MOI, LE POINCONNEUR

« Je suis le poinçonneur des Lilas ». Cette chanson de Serge Gainsbourg date-t-elle tant ? En ces temps-là, les voyageurs du métropolitain, avaient face à eux de vrais hommes, pas des machines, encore moins des robots aux allures d’humains ! Un timide bonjour, un joyeux sourire, un léger frôlement de main égayait le contrôleur, le renda

NOIR C'EST NOIR

L’air froid et chargé de ténèbres s’est engouffré dans la pièce sombre quand j’ai ouvert la porte. Je suis entré et l’ai refermée sur ce matin de Novembre mélancolique où je reviens au bord de l’étang qui a vu naître mon premier amour. Dans la maisonnette familiale qui ne sert que quelques weekends par an, nous avions trouvé,

LE JEU DU J

Jarnicoton ! J’aime jouer à ce jeu dans le jardin. J’y vais journellement voir le jars au jabot joufflu qui jacte un jargon japonisant. Le jeune rejeton jase aussi joliment, dans sa jaquette jaune. Jadis, le jeûne de la journée était joyeusement rompu avec du jambonneau sauf pour les jouvenceaux qui buvaient dans la jatte le jus du jujubier

EMPORTEES PAR LE VENT...

On l’appelle zéphyr, brise, courlis, bourrasque, bise, mistral, blizzard…Il murmure, souffle, siffle, gémit, hurle… On l’accueille le soir sur la terrasse, en lisant des poèmes japonais… On le redoute quand il s’emporte et fait voler les rideaux, la poussière et les pétales du cerisier. On l’observe derrière les fenêtres fermé

NOVEMBRE...

L’air froid et chargé de ténèbres s’est engouffré dans le corridor quand j’ai ouvert la porte. Je suis entrée et l’ai refermée sur ce matin froid de novembre. Sans allumer, j’ai fait les quelques pas qui menaient au petit salon toujours ouvert. La lumière grise provenait des volets mal ajustés et tombait sur le carrelage que je de