Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
chroniquesterriennes.over-blog.com

chroniquesterriennes.over-blog.com

Je suis comme le commun des mortels...Perdu dans l'immensité de cette planète en fusion. J'aime la musique jamaïcaine, le reggaeton et la bachata, le cinéma et Dieu me pardonne le foot.

Ses blogs

Ricardo Eldorado Santiago

Ricardo Eldorado Santiago

un ange passe
chroniquesterriennes.over-blog.com chroniquesterriennes.over-blog.com
Articles : 3011
Depuis : 20/11/2010

Articles à découvrir

Les aventures de Lui-Même et les éditeurs

Les aventures de Lui-Même et les éditeurs

Les aventures de Lui-Même et les éditeurs « Ça y est, gloire au Seigneur ! Je vais être publié et pouvoir m’acheter ma table à repasser et mon fer… » Devenir un homme célèbre avec les groupies du pianiste qui vont s’arracher ma vertu. J’imagine, déjà, les émeutes à la FNAC de la Gare de l'Est, quand je signerai mon livre. Déj
L’écrivain rafraîchi

L’écrivain rafraîchi

L’écrivain rafraîchi Auteur à succès (chez lui), il a écrit notamment un superbe roman sur son expérience en Antarctique : « Ma vie dans un igloo ». Longue réflexion sur la condition humaine en milieu hostile et réfrigérant. Son combat avec un ours à mains nues est l’un des moments forts du livre. Hauteur ? Un mètre quatre vingt..a
Les aventures de Lui-Même au pays des interdits

Les aventures de Lui-Même au pays des interdits

Les aventures de Lui-Même au pays des interdits Lui-Même s’est bâillonné pour ne pas être agressé, lynché, voire, voire, tué. Voilà ! Alors ? Il aime tout le monde, les intégristes, les gauchistes, les droitiers, les centristes, les ambidextres, ils sont tous beaux, grands, intelligents et ils ont tous raison. Chut ! Chut ! Pas un mot q
Un mercredi que, sur la tête, de nouveau, de ta mère, on dirait jeudi.

Un mercredi que, sur la tête, de nouveau, de ta mère, on dirait jeudi.

Un mercredi que, sur la tête, de nouveau, de ta mère, on dirait jeudi. Ce matin, vers cinq heures, je me suis repassé pas mon linge, mais les vidéos de mon idole, le seul, l’unique, celui qui te dévisse sans peur, sans trembler, les mains humides, une ampoule. Le mec branché, en somme. J’ai ressorti mes pantalons patte d’éléphant et m
Un mardi qu’on aurait dit, sur la tête de sa mère, un lundi.

Un mardi qu’on aurait dit, sur la tête de sa mère, un lundi.

Un mardi qu’on aurait dit, sur la tête de sa mère, un lundi. La tête dans le séant, nous nous réveillons confinés, derrière les barreaux nous appelons au secours. Nos voisins derrière leurs grilles hurlent comme nous, tout pareil. C’est une bien jolie chorale, les gendarmes débarquent et nous accompagnent. Ça me rend de bonne humeur b
Le pardon.

Le pardon.

Le pardon. Je me promène à dix kilomètres de chez nous, mais guère plus loin, sinon une armada de flics me tombe dessus, m’immobilise comme si j’étais une saleté de délinquant. Quoique, aujourd’hui les délinquants, on leur fait des courbettes, on les serre tout fort contre soi pour leur dire à quel point on les aime malgré, que bon,
La guerre des suppositoires

La guerre des suppositoires

La guerre des suppositoires Je m’attache quotidiennement à regarder les infos du soir. Le malheur me rend joyeux, je le partage avec des millions de gens, le cul sur ma chaise, mastiquant, le nez entre mon assiette et l’écran du téléviseur (tout ça pour faire une rime en eur). Mes propres calamités ne me suffisent plus, il me faut celles
Mon marabout

Mon marabout

Mon marabout Mon marabout m’a grandement rassuré, je reste près de lui, avec lui, même si il pratique sa magie à distance, lui à Barbès et moi à la campagne. Il jette ses sorts, tranquille et je lui file mes euros. J’ai des vilains dans le viseur, on ne peut pas toujours être clément, doux, s’en prendre une et tendre l’autre joue.
Les aventures de Papa pingouin sur la banquise 1040eme épisode

Les aventures de Papa pingouin sur la banquise 1040eme épisode

Les aventures de Papa pingouin sur la banquise 1040eme épisode Résumé des 1040 précédents épisodes : T’es fou ! Comment peut-on s’en souvenir ? Et puis, on s’en moque. Papa Pingouin, après avoir tapé sur des bambous, tape sur les touches de son portable pour avoir accès à Vintage et vendre ses vieux restes de poissons très décorat
L'écrivain rafraîchi, deuxième partie et fin

L'écrivain rafraîchi, deuxième partie et fin

L'écrivain rafraîchi, deuxième partie et fin De retour à Paris, via Picard air line, notre écrivain se lance dans la vente de vieilles croûtes (peintures) pour nonagénaires richissimes. Echec sans gland et sanglant… Quoique... Il finit par se plier, si j’ose dire, aux caprices de ces dames. Epuisé par des heures entières dédiées aux