En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Emma

Ses blogs

&perluette

&perluette

mots, images, et sons........histoires inédites en tout genre, illustrées par des photos et peintures personnelles (sauf exception signalée, quand le texte répond à une consigne image extérieure ) Pour toute question utiliser le formulaire contact du menu du haut
Emma Emma
Articles : 501
Depuis : 01/06/2009

Articles à découvrir

Hercule

Hercule

pour Miletune, sur un tableau d'Emile Claus On aimerait croire qu'il est heureux, le vieux jardinier. Parce qu'on aime, on adore le jardin. Tout le monde aime le jardin, les roses et les salades. Le jardin est un bout d'Eden rien qu'à nous… Le "rien qu'à nous" en fait un paradis. On aimerait croire qu'il est heureux, le vieux jardinier. Parce
Léa à la plage

Léa à la plage

Depuis le rocher où elle s'est réfugiée pour méditer, Léa aperçoit la vieille femme assise sur un banc de la promenade, à l'ombre d'un pin parasol tordu, et qui semble pleurer. Le sujet lui parait infiniment plus intéressant que les chamailleries des enfants de "la guilde" et le bavardage nerveux de Miss Garcia de Castro de Lopez, l'animatr
le grand mal

le grand mal

petit conte de la terre et des hommes C’était il y a des lunes et des lunes. Quand la forêt allait jusqu’au bout de la terre. Quand les Pieds rouges étaient les enfants de la forêt. Quand la mère forêt les protégeait et les nourrissait. Bien avant les étrangers, bien avant les machines. Je ne dis pas, fils, que la vie était douce. La v
Petite fleur

Petite fleur

Oserai-je ? Oserai-je, en ce lieu distingué vous conter cette histoire de fleur qu'hier en butinant (telle Maya l'abeille) je lus ? Vous la conter, je n'ose… Le mysotis et puis la rose ce sont des fleurs qui disent quequ'chose, je pourrais vous choquer, qui sait vous chagriner, car, Dieu que les roses sont belles… Une fleur, c'est comme un bé
Sensations extrêmes

Sensations extrêmes

pour Miletune De la fenêtre de ma chambre où je soignais une gastro diplomatique pour cause d'interro de physique, je vis un type sortir d'une camionnette blanche et déposer vite fait un billet dans la boite aux lettres. J'appelai Papa sur son portable pour le lui signaler, alors qu'il était dans la cour en train de charger les jumeaux dans la
la tache

la tache

Ça arrivait toujours. À un moment ou à un autre, il y en avait un qui levait la tête... et qui la voyait. Ils devaient suivre son regard. Au début ils parlaient, ils parlaient… Ils disaient comme tu as bonne mine aujourd'hui, hein qu'il a bonne mine ? Il aurait pu répondre, mais quoi ? leur dire ne vous donnez pas la peine. Votre ton guille
nos noms au bas d'un parchemin...

nos noms au bas d'un parchemin...

Je crois que foncièrement l’homme est un nomade. L’homme n’est pas un sédentaire. Je crois savoir, mais ce n’est pas prouvé, que le mot « vilain », au Moyen-âge, voulait dire « un homme qui habitait la ville ». Je trouve cela assez bien. Et je crois que l’homme est un nomade, il est fait pour se promener, pour aller voir de l’au
l'odeur du café

l'odeur du café

Ça s'est passé un matin. Un matin comme aujourd'hui. Gris. Un matin de ville. Un matin où tu vois que des toits dans le gris. Un matin où tu te dis : à quoi bon ? À quoi bon se lever, une fois de plus, pour ne voir que des toits et du gris ? T'as même pas envie de faire du café, tu passes celui de la veille au micro-ondes. Tiens, sers-toi,
la traque

la traque

pour miletune Dieu créa la femme. et les hommes virent qu'elle était belle. L'enfant se fit l'œil à la biche, retroussa son jupon, et commença la traque. Le roi disait en la voyant si belle à son neveu : pour un baiser, pour un sourire d’elle, pour un cheveu, infant don Ruy, je donnerais l'Espagne et le Pérou ...[1] Les princes de la terr