Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Vincent Sorel

Vincent Sorel

Illustrateur free-lance, et accessoirement amateur de cinéma www.vincent-sorel.com

Ses blogs

oublimonami.over-blog.com
Vincent Sorel Vincent Sorel
Articles : 279
Depuis : 22/07/2013

Articles à découvrir

Us (Jordan Peele, 2019)

Us (Jordan Peele, 2019)

La famille Wilson part en vacances près de Santa Cruz. Ce lieu rappelle de mauvais souvenirs à Adelaide (Lupita Nyong'o), qui a vécu, dans son enfance, une expérience traumatisante dans une maison hantée de fête foraine. Mais tout se passe plutôt bien, jusqu'au moment où des doubles maléfiques de chaque membre de la famille Wilson débarqu

Baby Driver (Edgar Wright, 2017)

Engagé par un parrain de la maffia pour payer une dette, Baby est le chauffeur hors pair chargé de ramener sain et sauf les cambrioleurs après leurs méfaits. Son désir de s'échapper de ce milieu deviendra plus fort encore après sa rencontre avec Debora. On est ici dans un registre beaucoup plus sérieux que dans Scott Pilgrim vs. the World :

Shaun of the Dead (Edgar Wright, 2004)

Shaun est un loser qui passe tout son temps dans le même bar avec son pote, loser également. Sa petite amie finit par le quitter quand elle comprend que sa vie ne sera pas autre chose. Sauf que hey, zombies ! Je continue mon exploration dans le désordre du cinéma d'Edgar Wright : après Scott Pilgrim vs. the World (2010) et Baby Driver (2017),
Ici comme ailleurs (Lee Seung-U, 2001)

Ici comme ailleurs (Lee Seung-U, 2001)

Yu est muté dans la ville (manifestement fictive) de Sori, tout à l'Ouest, dans un des endroits les plus reculés possibles cerné par la mer et la montagne. Cette mutation est une éviction, une punition. À laquelle s'ajoute l'humiliation que lui inflige sa femme, qui refuse de le suivre et préfère aller s'occuper d'un ancien amant gravement

Agora (Alejandro Amenábar, 2009)

Nous sommes au IVe siècle après J.C., à Alexandrie. Hypatie est une savante, astronome et mathématicienne qui cherche à comprendre le fonctionnement du système solaire : dans le système de Ptolémée, les astres tournent autour de la Terre en décrivant des cercles à l'intérieur de leur orbite. Mais c'est bien compliqué, n'y aurait-il pas

Les Frères Sisters (Jacques Audiard, 2018)

Les Frères Sisters sont des tueurs à gage travaillant pour le Commodore. Ils doivent retrouver le détective John Morris, également engagé par le Commodore, qui suit la trace d'Hermann Kermit Warm, un chimiste qui a développé une technique (magique) pour récupérer de l'or. Mais les choses vont évidemment se compliquer. C'est donc un wester
Sorry to bother you (Boots Riley, 2019)

Sorry to bother you (Boots Riley, 2019)

Cassius Green (Lakeith Stanfield) est un jeune type un peu paumé qui décroche un boulot de télémarketeur. D'abord médiocre, il devient merveilleusement bon quand il découvre l'efficacité de sa « voix de blanc ». Ce film est une satire féroce de notre monde ubérisé : un des ressorts scénaristiques tourne autour de WorryFree, une sociét

Le Roi et l'Oiseau (Paul Grimault, 1980)

Personne n'aime le méchant roi Charles V+III=VIII+VIII=XVI du royaume de Takicardie. Il passe son temps à jeter dans les oubliettes ceux qui lui déplaisent, comme ce peintre qui l'a représenté de façon réaliste, avec les yeux qui louchent. Le roi aime, par contre, une bergère dont le portrait orne le mur de ses appartements secrets. La nuit

Wrong (Quentin Dupieux, 2012)

Le résumé de ce drôle de film tient en une phrase : Dolph a perdu son chien. En le cherchant, il va se retrouver confronté à une série de personnages tout plus improbables les uns que les autres. La suite est difficile à décrire. J'avoue ne pas trop savoir quoi en penser. C'est un bon film, c'est bien écrit, les acteurs sont formidables, c
Parasite (Bong Joon-ho, 2019)

Parasite (Bong Joon-ho, 2019)

Ki-taek, sa sœur et ses parents sont pauvres, désœuvrés, au chômage et plutôt malins. Pistonné par un ami, Ki-taek devient le prof d'anglais d'une fille de riches, les Parks. Il va œuvrer pour faire entrer toute sa famille chez eux. Hé oui, même si Bong Joon-ho a explicitement demandé de ne pas spoiler le film, je vais le faire quand mê