Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
mymp

Ses blogs

www.seuilcritiques.com
mymp mymp
Articles : 1189
Depuis : 23/08/2011
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

Nitram

Nitram

Le passé criminel de l’Australie, son pays, semble encore et constamment tarauder (passionner ? Obséder ?) Justin Kurzel (« Depuis mon premier film, je me suis intéressé aux raisons pour lesquelles ces jeunes hommes cherchent des réponses dans une violence si extrême »). Après Les crimes de Snowtown (sur John Justin Bunting, tueur en sé
Les crimes du futur

Les crimes du futur

Cela faisait huit ans que David Cronenberg n’avait pas réalisé de nouveau long métrage (depuis le catastrophique Maps to the stars ), et presque le double qu’il n’en avait tourné aucun de bon (depuis le troublant A history of violence ). L’annonce de ces Crimes du futur et, surtout, de son retour à la body horror , ce genre qu’il a e
Decision to leave

Decision to leave

C’est peu dire que Decision to leave aiguisait les impatiences, flattait les appétits : retour au cinéma de Park Chan-wook après six ans d’absence (pendant lesquels il a réalisé une mini-série, The little drummer girl, et un court-métrage en mode iPhone), scénario aguicheur lorgnant du côté d’Hitchcock, de La veuve noire, de La fiè
Incroyable mais vrai

Incroyable mais vrai

Le nouveau film de Quentin Dupieux, pour résumer simplement mais sans en dire trop mais assez quand même pour pouvoir en parler, et parce que c’est mieux de ne pas dévoiler les nombreux ressorts comiques du scénario, d’ailleurs Dupieux a insisté là-dessus, ne pas dévoiler, ou à peine, ce qui nous attend dans son nouveau film absurde et
Frère et sœur

Frère et sœur

Par quoi commencer ? On ne sait même pas. Le nouveau film d’Arnaud Desplechin est d’un tel sinistre, sorte de caricature rabougrie de son cinéma, qu’on ne sait même pas par quoi commencer. Par quoi dire face à tant de maladresses et d’insignifiance. Par la cohorte de personnages peu attachants ; pire, détestables pour certains ? L’in
Je tremble, ô matador

Je tremble, ô matador

On ferait n’importe quoi par amour. Tout quitter, tout renier, s’abandonner jusqu’à la folie. Alors pour les beaux yeux de Carlos qu’elle vient de rencontrer, jeune révolutionnaire en guerre contre le régime de Pinochet, La Loca ("La folle") est prête à cacher des armes chez elle, à accueillir des résistants et même à mettre sa vie
Beau travail

Beau travail

Les terres sont noires ou ocres, parfois blanches, vastes et arides à perte de vue, et la mer bleu turquoise, et l’horizon tranchant, et le soleil carnassier, absolument sans pitié, et les peaux sont foncées, luisantes et saillantes dans l’effort, offertes et engourdies au repos. C’est là, dans ce Djibouti aveuglant et minéral, qu’un p
Men

Men

Alex Garland a abordé de nombreux genres, zombies, science-fiction, clonage, intelligence artificielle ou même irruption extraterrestre, pour y évoquer toujours des thèmes constants, et dont il semble se nourrir en permanence : la quête d’identité, la réappropriation de soi au-delà de l’autre (souvent menaçant, omniscient, voire démiu
Evolution

Evolution

On entre dans Evolution par une porte qui s’ouvre, dès la première image. Qui s’ouvre sur l’enfer, une large pièce plongée dans les ténèbres dont on ne sait rien encore, mais dont on pressent l’horreur, la finalité dans cette lourde porte en fer, ces murs nus et ces pommeaux de douche. C’est celui d’une chambre à gaz que trois h
Compétition officielle

Compétition officielle

Quand le cinéma décide de se moquer de lui-même, de se regarder droit dans les yeux ou de se donner des claques, ça peut donner de grands films, des classiques même, par exemple Boulevard du crépuscule, La nuit américaine ou The player. En ce qui concerne Compétition officielle, on restera au niveau du film sympathique, mais sans plus. Qui