Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

caro et hobo

Ses blogs

La minéralité expliquée aux cailloux

La minéralité expliquée aux cailloux

Le caillou veut être lumière. Il fait luire en l'obscurité des fils de phosphore et de lune. Que veut-il ? se dit la lumière, car dans ses limites d'opale elle se retrouve elle-même et repart. Federico Garcia Lorca
caro et hobo caro et hobo
Articles : 1147
Depuis : 22/05/2013

Articles à découvrir

Le bonheur est dans le genêt

Le bonheur est dans le genêt

Merci Serge-Hobo ….et le jaune est ma demeure. Je suis le fruit de la montagne Déguisé en croque-mignon. Qui suis-je, qui suis-je ? Je suis le parfum hautement condensé Puisant dans la pierre son air de gaieté J’ai dans le sang du lait de Vivarais. Qui suis-je, qui suis-je ? Vous me voyez je jaunis tout Je ne suis pas le jaune qui se boit
La fougère se déploie

La fougère se déploie

La fougère se déploie Elle suit le chemin habituel Elle lève ses petites mains Vers un rai de lumière - une question – Si elle veut faire son cycle Chaque jour suffit à ses besoins Parfois elle s’interroge mais si peu Demain pour elle n’est pas Si la sécheresse arrive Chaque jour la fougère s’adapte au mieux Si l’ombre est rare ell
Mon écureuil a rejoint la canopée

Mon écureuil a rejoint la canopée

Mon écureuil a rejoint la canopée Et avec elle les milliers d’âmes qui errent Recherchant La voie vers la paix. Quand le corps défaille reste cette flamme vive Cette étincelle qui nous dit qu’il y a quelque chose En opposition avec la force décroissante C’est la conscience libérée de la forme. Reviennent à moi des moments-clés 13 an
Celui qui chante toute la journée

Celui qui chante toute la journée

La saison c’est sa saison à lui Il le dit il le chante il le vocalise C’est un puits sans fond Un désir ininterrompu qui emplit tout Tout le jour qui est son jour à lui A l’autre bout du fil chacun en fait la remarque C’est un oiseau en cage, c’est une boutique d’oiseaux Lui, il est seul pour remplir tout l’espace Ainsi que toutes
Retour à l’anormal

Retour à l’anormal

Retour à l’anormal Avec la laisse, la muselière Le collier étrangleur et La peur aux fesses. Retour à encore plus de bruit Et les oiseaux qui s’enfuient Retour à encore plus de pollution Et les avions en sommeil font ronron attendant Le feu vert vers des horizons lointains qui Bercent avec entrain les pensées revenues. Retour à plus de b
Rapprochement

Rapprochement

Mon pétale d’ivoire contre Ton pétale d’ivoire : Hé ! Tu n’as pas respecté la distance ! Quelle importance ta douce chaleur Pour moi est une délivrance et au cœur Ton parfum m’enivre quand la poésie T’inspire quelques mots. Je fleurirais oui je fleurirais Quoi qu’il en soit Près de toi C’est ainsi que la lumière Le bruit de l
Permission de rêver

Permission de rêver

Quand l’étoile solaire sonne à ta porte Il est temps de dire oui à la lumière Le bleu est caché quelque part entre un croissant et la pluie Comme un bleu de l’infini une caresse D’un jour Quand tu auras trouvé le message du cœur profond Glisse un cil dans l’entonnoir floral du velours L’alchimie dresse une carte virtuelle de l’am
La mer attend

La mer attend

image de mon comp@ Henri G. Dans l’espace coiffé de varech-amertume Suivre les traces de petites pattes préoccupées C’est un espace gardé par la fourche de Neptune Par la quintessence rosée des méduses. L’oiseau est là et se démultiplie Il parle en sa langue et se rit du confinement Derrière lui les vagues viennent en mordant Elles g
L’apprentissage

L’apprentissage

L’apprentissage permet de grandir De sortir plus forts d’une situation périlleuse. Apprendre qu’aucun sacrifice n’est vain Menant avec confiance au renouveau. Si la mesure est prise Que les erreurs ne sont pas reproduites L’avenir pourrait sembler plus beau. En tout il y a des enseignements Des lignes à déchiffrer, à lire, à interpr
Le petit chemin jaune et vert

Le petit chemin jaune et vert

Une odeur d’autrefois d’aujourd’hui et d’ailleurs Comme un rejet du froid et au jaune retrouvé Un horizon au détour du chemin Vers la mer amplement, tourné Vers le bleu qui s’agite et son lait qui déborde La houle a écrit le poème pour le vent qui lui, S’évade Tout le temps Comme un message qui s’échappe ne voulant pas qu’on