Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
caro et hobo

Ses blogs

La minéralité expliquée aux cailloux

Le caillou veut être lumière. Il fait luire en l'obscurité des fils de phosphore et de lune. Que veut-il ? se dit la lumière, car dans ses limites d'opale elle se retrouve elle-même et repart. Federico Garcia Lorca
caro et hobo caro et hobo
Articles : 1866
Depuis : 22/05/2013
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Symphonie ardoisée. Nymphée fuligineuse

Symphonie ardoisée. Nymphée fuligineuse

…….kaléidoscope des oiseaux….. Symphonie ardoisée Au pays des torrents D’ardents coups de bec Envolée qui ne laisse A l’air L’éclat rougeoyant de fesses Eventail écarlate Ou l’éclat blanc de madame Qui se fond Miracle dans le décor pour s’effacer. L’ardoise a laissé sa marque sur la parure Petit ardoisée délicate et pré
Tarentelle citrine. Loriot de Chine

Tarentelle citrine. Loriot de Chine

…….kaléidoscope des oiseaux…. « Doo-dlee- o ! » Le voici sur le pont ! A faire des vocalises. Des quoi ? Des vocalises. Ce n’est pas la tyrolienne C’est une version rap en mandarin Qui a pris sous son sein l’onomatopée Des félidés. « Meee aaoww » dit-il Son confrère lui rétorque : « Pee yaaoouw » et l’on se croirait rendus
La main du poète

La main du poète

Le poète a la capacité de quitter son corps De le laisser coquille vide Pour, que l’habite la muse Pour que s’écrive, librement Le contenu de son subconscient Le poète ? Ce n’est qu’une main Celle qui guide un stylo, mû Par une mécanique, à lui, inconnue Ils diront, ils analyseront Ils en déduiront, ils s’en feront De grandes pala
Ils m’ont appelé mignon

Ils m’ont appelé mignon

Tout ce qui est petit est gentil Tout ce qui est petit est mignon C’est tout moi, là ! Petit, gentil, mignon : dessinons un patron Une physionomie toute ronde Une jolie tenue en chevrons Une petite queue tenue toute droite Comme un point d’exclamation ! Surtout, Ne te méprends pas, Lecteur ! Je ne suis pas un mignon Comme ceux que l’on prê
La rumba du cotinga. Cotinga de Daubenton

La rumba du cotinga. Cotinga de Daubenton

……kaléidoscope des oiseaux….. Sur la toile fine de l’aurore Il a envoyé deux lueurs Les auréoles de ses couleurs Comme 2 pierres Habillées en fleurs : C’est la dame améthyste Qui se pare de mille scintillements Comme pour dire : aimons-nous, que soit propice Le temps froid pour se serrer sous la couette. C’est la dame rhodocrosite
La samba des couleurs. Calliste à tête verte

La samba des couleurs. Calliste à tête verte

…….kaléidoscope des oiseaux….. Je m’en vais danser Faire un pas de deux Je scintillerais Vous, vous choisirez laquelle De mes couleurs vous préférez. Aimes-tu le beurre, L’herbe verte des prés, Le bleu du ciel ou celui parfois Tranché du ciel ? Je suis la pochette surprise de la forêt. Je vole. L’air s’emplit de moi comme d’un
Tuez la tristesse, poètes. Manuel Scorza

Tuez la tristesse, poètes. Manuel Scorza

……..écho de poète….. (….) Tuez la tristesse, poètes. Tuons la tristesse en la rouant de coups de bâton. Il existe des choses plus importantes Que de pleurer l’amour des soirées perdues ; La rumeur d’un peuple en éveil Est plus belle que la rosée. Le métal flamboyant de sa colère Est plus beau que la lune. Un homme vraiment libr
Triste année pour la poésie

Triste année pour la poésie

Triste année pour la poésie L’encre de mon cœur Tarie Par Les Contrecoups du climat Peine A se retrouver. Êtres humains Poussant Chacun La lourde araire Du contretemps Poids qui sillonne de ses dents La chair éprouvée de la terre Quand elle en tire de même Le poids du contresens : Oui !! Le développement humain nuit à la terre Et rien n
Canzone rojanegra. Torrentaire à calotte blanche

Canzone rojanegra. Torrentaire à calotte blanche

Par JJ Harrison (https://www.jjharrison.com.au/) — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=26043507 ………kaléidoscope des oiseaux…… Il a coiffé sa colère d’un calot blanc Tout fait de lait de riz et de diamant Et sur sa langue il a couché Le bœuf de la sagesse. C’est sa couleur, la noire Q
Epître aux poètes de l’avenir

Epître aux poètes de l’avenir

Peut-être demain les poètes demanderont ils Pourquoi n’avez-vous pas célébré le charme des filles ; Peut-être demain les poètes demanderont-ils Pourquoi vos poèmes Etaient-ils de longues avenues par où surgissait la colère en Flammes ? Je réponds que de tous côtés on entendait les pleurs, De tous côtés nous encerclait un mur de vag