En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes

Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes

Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes est constitué d'une équipe de retraités dynamiques dont l'objectif est de transmettre la mémoire du quartier à toute les générations....

Ses blogs

leclubdesambassadeursdewazemmes

leclubdesambassadeursdewazemmes

Découvrez Lille et le quartier de Wazemmes au Fil du Temps avec le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes Le Club des Ambassadeurs de Wazemmes
Articles : 696
Depuis : 19/02/2008

Articles à découvrir

Lille et ses cabarets partie 1

Lille et ses cabarets partie 1

En 1858, Lille compte plus de 1500 débits de boisson, un pour 60 habitants ! Une multitude de ces établissements sont le siège d’une société, d’entraide, de musique, de chansons, de jeux (boules, javelot, de beigneau, etc). Un vrai Lillo au cabaret I n’a rien aut’ à pinsé Sinon qu’à boire et canter… Cabaret chaud, accueillant o
LILLE EN 1870

LILLE EN 1870

Les ouvriers des quartiers Saint-Sauveur - wazemmes Là où est notre peuple, là aussi est notre cœur. Et notre peuple, longtemps, fut à Saint-Sauveur. Les générations à venir le comprendront-elles ? Ce qui reste du quartier paraît sans mémoire ; le pain ne garde pas le souvenir du pétrin. Rattaché à Lille au XII siècle, le faubourg que
La rue de Juliers à Lille (devenue rue de Juillet puis rue Jules Guesde)

La rue de Juliers à Lille (devenue rue de Juillet puis rue Jules Guesde)

Le dimanche la rue de Juliers change d'aspect. Elle est toute aux enfants qui piaillent joyeusement comme des volets de moineaux. La rue est littéralement pavée de moutards blonds. C'est une grande manufacture de mioches que la rue de Juliers. Mais c'est aussi une distillerie de pochards. Il semble que tous les buveurs de genièvre se soient donn
Lille rue Faidherbe en 1872

Lille rue Faidherbe en 1872

A cette époque la population de la ville s’accroît rapidement : de 158 117 âmes en 1872 elle passe à 217 807 en 1912. Cela sous-entend une véritable fièvre de la construction. Compte tenu de la montée du prix des terrains et de la spéculation qui s’ensuit, les municipalités successives s’efforcent de maîtriser l’urbanisation de Li
Lille et ses cabarets dernière partie

Lille et ses cabarets dernière partie

Alors, le Parjuré revivait encore, le lundi après l’Epiphanie, et la Braderie avait encore son caractère primitif de foire « aux vieuseries » : Les Lillos ont le goût du commerce : On veyot des fill’s Vind’ des gienill’s Qui l’ velle encore Etot’nt au mont d’piété Coulonneux, coqueleux, pèlerins de Loos le lundi de Pâques, m
Le Palais des Beaux Arts de Lille en 1870

Le Palais des Beaux Arts de Lille en 1870

A cette époque la population de la ville s’accroît rapidement : de 158 117 âmes en 1872 elle passe à 217 807 en 1912. Cela sous-entend une véritable fièvre de la construction. Compte tenu de la montée du prix des terrains et de la spéculation qui s’ensuit, les municipalités successives s’efforcent de maîtriser l’urbanisation de Li

WAZEMMES EN 1859

Nous devons à l'architecte Charles Marteau et à l'entreprise Paul Rouzé la construction de la nouvelle préfecture du Nord élevée à la fin du second empire, dans un style somptueux, néo-Renaissance qui triiomphait alors... Les sculptures sont de César Huidiez père et à son fils Félix qui a réalisé les frontons et les tympans des ailes

AMBASSADEURS DE WAZEMMES : EXPO AUX HALLES

NOTRE PROCHAINE REUNION AURA LIEU LE LUNDI 13 FEVRIER à 14 H 30 au club 26 rue Jules Guesde. Nous exposerons dans les Halles de Wazemmes DES PHOTOS et des PLANS ANCIENS du village de Wazemmes : le DIMANCHE 19 FEVRIER de 9 H 3O à 13 H LA VIE à LILLE - WAZEMMES à LA FIN DU XIX° siècle A Lille, une demoiselle de magasin gagne 7OO F par an, une d

Lille en 1870 suite

On a beaucoup bâti à Lille sous le second empire, pour les demeures bourgeoises, bâtiments administratifs, hôtels particuliers, églises, on voit souvent très grand… mais sans chercher des formes originales, sans s’inspirer du style Lillois, si brillant aux XVII° et XVIII° siècles, les architectes se contentent de copier les lourdes ré
Lille et ses cabarets partie 2

Lille et ses cabarets partie 2

En ce temps-là, alors que la plupart des petites gens demeurent, leur vie durant, dans les murs de la ville - sans vacances ni week-end, les quelques trains de plaisir eux-mêmes sont trop chers pour les ouvriers – toute manifestation collective, toute fête coutumière ou familiale a une résonance qu’on ne connaît plus. Fastes de Lille avec