En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Ardalia

Ses blogs

HORS LES MOTS

HORS LES MOTS

Réflexions, lectures, poésie, jeux, humour, etc.
Ardalia Ardalia
Articles : 375
Depuis : 04/02/2009
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Le rire assumé. Leçon de morale. Na.

L'autre jour, j'aurais voulu relire dans le texte de Pierre Schoentjes, Poétique de l'ironie, sa définition du cynisme, "une colère d'enfant déçu". Je ne peux plus lire aisément le texte sans aide, j'ai vite renoncé. Ça attendra le vidéo-agrandisseur. J'ai beaucoup aimé étudier le comique, il y a encore sur les étagères quelques essais

Le cul, les ronces et le Grand Chien

Je regarde mon grand chien sérieux et terriblement digne qui me réclame une vie spirituelle. Comme il est digne, comme il souffre ! (Il est de Navarre, tu crois ?) Je tentais de faire le tour de mes jugements sur les gens, me disant que ce sont peut-être ces jugements qui m'isolent, qui font qu'on n'a plus tellement l'élan de me voir passé un

A l'amitié

Je me souviens à peu près de la scène, sur quel palier du bâtiment elle était. C'était peut-être le deuxième jour au collège, une bande de filles m'avait abordée sans aménité avec des "qu'est-ce t'as sur les oreilles, c'est moche !" et je les avais assez vertement rembarrées, après avoir répondu, évidemment. Mais enfin, quand on ava

Dire et ire

Il y a longtemps que je suis fâchée avec la colère. Peut-être que dit de cette façon, ça ne sent pas la résolution immédiate? Peut-être. Je me souviens, il y a une dizaine d'années, dire à mon frère qu'idéalement, je ne voulais plus avoir la moindre velléité de colère. J'ai dû lui expliquer "velléité", après quoi il m'a fait une

Colère, tu m'effraies

Je n'ai jamais fréquenté autant de gens en colère que depuis que je suis au contact d'autant de personnes intelligentes. Je le vérifie aussi bien dans la vie réelle que sur l'internet. Ce n'est pas le cas de toutes ces personnes, pas en permanence, heureusement. Au contraire, ce qui surnage très largement, c'est la bonté, la bienveillance, l

Retour vers le passé.

De mon précédent blog aujourd'hui disparu "Bulle de papier", cet extrait exhumé des archives. 03 décembre 2007 Contrastes (lapointo-)proustiens Pendant longtemps, sur les toilettes, j’ai lu la correspondance de Proust. Naturellement, ce n’est que bien après que j’ai songé au jeu de mot facile, du style « Marcel proute dans les toilette

Qui je pleure, maintenant.

« On est seul à savoir qui on pleurera. Parfois même on le découvre en pleurant. » Quelqu'un m'a écrit ces mots, hier, et je lui en suis très reconnaissante. On m'a annoncé cette mort sans préavis, sans préparation, comme si je devais n'y prêter qu'une faible attention, comme si je devais m'en moquer. Eh bien non, je ne suis pas indiffé

Ecrire, pour quoi faire ?

Quelle importance ? Quelle importance si je n'écris plus rien ? Je doute fort que vous manquent les plaintes, les invectiges ou les leçons de morale. Dans ma vie, tout va mieux, les larmes se font très rares, les rencontres nombreuses. Les difficultés se succèdent, mais les cadeaux aussi, que ce soient des choses, des événements, des gens. O

Comme un prunier

Je me souviens que ce sujet de cet exercice ne me plaisait pas beaucoup, contrairement au cours qui l'avait suscité, un cours sur les racines des mots. J'étais en CM1, je m'en souviens, car je revois l'instituteur, l'éclairage sur lui et les élèves autour de moi, j'étais au milieu de cette salle, à ma droite les CE2, à ma gauche les grands,

Les lendemains qui tentent

Que s'est-il passé au mois de juin dernier ? Après des mois d'une anxiété épouvantable, je me suis réveillée un matin sans plus de tourment. D'un coup j'allais bien. D'un coup, j'étais plus relax, plus tolérante. J'avais envie de rencontrer des gens d'autres gens que ceux que je voyais et qui n'avaient rien à me dire. Rien à te dire. Des