Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
cadables

cadables

Viticulteur, potier nous exploitons un Domaine Viticole dans le sud ou nous recevons nos visiteurs dans une maison de charme afin qu'ils découvrent le Languedoc et ses trésors...
Tags associés : album

Ses blogs

Le blog de Domaine de Cadablès vigneron indépendant

vigneron indépendant en Languedoc nous vous présentons ici notre Domaine et nos activités. Vins, vigne, maison de charme dans Domaine viticole ( location estivale).
cadables cadables
Articles : 53
Depuis : 19/04/2009
Categorie : Environnement & Bio

Articles à découvrir

Timbrés ou pas timbrés.

Timbrés ou pas timbrés.

La chaleur accablante de juin pousse véritablement au calme les après-midi caniculaires. Rien ne sert de s’exciter si ce n'est qu' à s’épuiser. La torpeur de la sieste où pour se délasser il vaut mieux repousser les pensées travailleuses et les soucis inhérents. La torpeur fait naître parfois dans sa petite TV personnelle des vues, des
Plantation.

Plantation.

Plantation. Un hectare est un carré de 100 mètres sur 100 mètres lorsqu'il est carré bien évidemment ! S'il est rectangle, parallélépipède on s'adapte afin de retomber sur nos pieds. Ainsi cent mètres sur cent mètres font dix mille mètres carrés et dans nos campagnes nous parlons plutôt en ares et en hectares. L'are vaut un centième d
 Vendanges 2021... La chance, la rigueur et le lâcher-prise...

Vendanges 2021... La chance, la rigueur et le lâcher-prise...

Vendanges 2021... La chance, la rigueur et le lâcher-prise... ___________________________________________ Pour une vendange réussie il faut, en dehors des paramètres extérieurs, de la rigueur, du lâcher prise et de la chance. Une vendange et une vinification, l'une étant la conséquence de l'autre, le but de la manœuvre, l'excitation de sept
L'hiver n'est pas fini.

L'hiver n'est pas fini.

Crédit photo : Charlotte Dubois, Marina Py, Christine Isarn, Sy cote de Thongues. L’hiver n’est pas fini et repousse encore un peu l'extériorisation printanière, l’hiver n’est pas fini et nous garde encore au creux de sa sensibilité solitaire. L’ hiver au rythme de ses nuits dilatées, de ses jours raccourcis la vigne se recharge en
  Fouzilhon, ce n'est pas un village : c'est une philosophie !

Fouzilhon, ce n'est pas un village : c'est une philosophie !

Crédit photos : Serge Bonnet. Serge s'est pointé un jour de septembre alors que nous ramassions nos raisins. Je le connaissais du théâtre et son objectif discret à la pointe de la vigne cueillait des images du bout du diaphragme. Des images en nuances pour fixer le village amollit en arrière plan. Mandaté par la mairie dont l'idée était de
La pluie et le beau temps

La pluie et le beau temps

Credits photos : Laurence Crinquant Photographe, Sy Cote de Thongues, Domaine de Cadablès. Il a bien plu ce mois d'avril et l'espoir d'un départ de saison serein nous fait galoper à droite, à gauche sur la propriété. La pluie : élément essentiel à la récolte n'est pas venue de façon substantielle depuis décembre arroser nos desseins. Le
Coup de fatigue.

Coup de fatigue.

La péniche est l'un de mes fantasmes. Lorsque la lassitude envahit ma vie, lorsque me quitte l'énergie et que je ne trouve plus le sens du labyrinthe, une envie de canal, d'évasion, de grand air me poursuit. C'est mon besoin d'ailleurs, mes palmiers occitans, ma plage de recul, le canal du Midi. Fantasme avouable et je me vois sur les canaux, vo
De la Corse à Cadablès : il y a une mer.

De la Corse à Cadablès : il y a une mer.

Il y a tout juste un an je me lançais dans l'écriture de nos pérégrinations viticoles pour raconter notre changement de vie assez radical de la Corse à Cadablès. Un premier texte: " les potiers de Portigiolo" devait être suivit de celui-ci, puis d'autres encore devaient voir le jour sous ma plume enjouée. Seulement 2020 coupa court, pour le
Le potager miraculeux...

Le potager miraculeux...

Crédit photos : Charlotte Dubois, Christine Isarn. C'est bon et beau à la fois. Ici il y a la table, la terrasse et en son extrémité un escalier qui descend au jardin. Nous y avons des tubercules heureux, des salades radieuses, ça resplendit du bulbe. Les rangées mal alignées parsemées de fleurs donnent une diversité heureuse, une joyeuse
Novembre cloîtré.

Novembre cloîtré.

Et voilà que la récurrence épidémique nous renvoie aux peurs du printemps et ce mois de novembre à peine entamé nous recondamne à un repli sur nous-mêmes dans une relative claustration. La force de l'habitude nous désinquiète un peu comme si nous devenions chacun de vieux briscards ayant déjà survécus à la première attaque. La surcha