Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Eloïse Trouvat

Eloïse Trouvat

Journaliste le jour. Blogueuse la nuit. N'aime que le féminisme de Beauvoir. La poésie de Godard. Le cynisme de Gainsbourg. Et la main droite de Keith Richards.
Tags associés : actualites, agnes varda

Ses blogs

Mémoires d'une jeune fille dérangée

memoires-dune-jeune-fille-derangee.over-blog.com
Eloïse Trouvat Eloïse Trouvat
Articles : 1034
Depuis : 04/12/2009
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

Vincent, François, Paul et les choses de la vie

Vincent, François, Paul et les choses de la vie

Claude Sautet s'amusait à répéter que "Si la vie passe dans un film, le film est bon. Si la vie ne passe pas, on peut faire tout ce que l'on veut, c'est très mauvais". La vie, Claude Sautet, prenait plaisir à la filmer, à la mettre en dialogues et en images. Dans Vincent, François, Paul et les autres, elle jaillit de partout. De cette premi
Une fille facile

Une fille facile

Voilà une nouvelle belle épine venue pour esquinter le snobisme de la cinéphilie française - au clavier l’une de ses plus grandes fidèles snobinarde. Rebecca Zlotowski (Belle Epine, Grand Central, Planetarium) a convoqué une ancienne call-girl au rôle titre de son nouveau film au titre aussi troublant que la physique de la girl en question
Butiner du Godard aux Amandiers

Butiner du Godard aux Amandiers

Dans un couloir du théâtre des Amandiers de Nanterre, dans un magma de voix godardiennes, surgit celle du Godard de 39 ans, un Godard en boucle diffusé sur 4 téléviseurs. Lunettes sur le nez, clope jamais loin des lèvres, et lèvres incapables d’esquisser le moindre sourire, le jeune cinéaste tente d’expliquer (en vain ?) à un journalis
Les attachants kids très 90's de Jonah Hill

Les attachants kids très 90's de Jonah Hill

Les nineties seraient-elles les nouvelles seventies ? La question est légitime tant elles opèrent le même hold-up sur notre nostalgie que les Trente Glorieuses par le passé. Petite lucarne ou grand écran ne cessent de satisfaire, avec plus ou moins de talent, notre désir de se vautrer dans une période qui une fois joliment patinée et mise e
Histoire de l'autre Adèle H.

Histoire de l'autre Adèle H.

Sans prétention mais avec une rigueur extrême, la demoiselle Haenel dynamite le cinéma français, fait redescendre le 7 ème art de son piédestal en l'embrasant de ses rôles remuants et fait exploser au passage les petits discours sages et les poses glamour habituelles. "Adèle Haenel, Adèle Haenel, Adèle Haenel" répétez-le façon "Antoine
Dernier baVARDAge

Dernier baVARDAge

En bonne cinéphile sentimentale, il m’arrivait parfois de penser au départ de plein de gens aimés, mais jamais à elle. Je pensais aux hommes de cinéma préférés - je reste polie pour ne pas dire « vieux cons préférés » - entêtés dans leur connerie ou leur silence, mais jamais à elle. Elle, contrairement à eux et à d’autres, ell
Johnny Guitar ou la fureur du regard de Vienna

Johnny Guitar ou la fureur du regard de Vienna

« Après la projection de Johnny Guitar, impossible de ne pas dire : voilà un auteur qui n’existe que par le cinéma, voilà qui serait nul dans un roman, sur une scène, partout ailleurs, mais qui sur l’écran devient fantastiquement beau. » On pourrait ne pas chercher plus loin que les mots de Godard version critique pour traduire l’inso
Histoire de ta bêtise cinéphile aussi

Histoire de ta bêtise cinéphile aussi

" Tu aimes les films de Jacques Demy. Pardon : tu aimes Les Demoiselles de Rochefort et Peau d’Âne. Tu les montres à tes enfants, puisque dès le bas-âge, il faut les cultiver, cultiver leur bon goût. C’est sans crainte de m’irriter que tu m’as raconté la fois où ta fille et toi aviez préparé un gâteau en suivant à la lettre la re
Le fond de l'air est toujours rouge

Le fond de l'air est toujours rouge

Vous connaissez la chanson ? Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir des parents gauchistes. Le cinéma français a toujours fait de la résistance en douce pour entonner avec fougue les souvenirs du joli mai et autres temps des cerises. De temps en temps, sur le grand écran, réapparaissent les bandes de potes mélancoliques à l’égard
Alain Delon, acteur et producteur, en cinq films inattendus

Alain Delon, acteur et producteur, en cinq films inattendus

Au casting de cette 72 ème édition du Festival de Cannes, un vieux de la vieille qui n’y avait jusqu’alors jamais été récompensé. Malgré maintes critiques à l’égard du célèbre festival, Alain Delon peut enfin parader sur la Croisette avec une Palme d’Honneur, remise le 19 mai dernier. Horreur et injustice pour ceux qui n’ont en