Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

GouxMathieu

GouxMathieu

Jeune homme de 28 ans, mes intérêts se portent sur la culture en général (musique, littérature, jeux vidéo notamment) et j'écris de façon régulière, tout en poursuivant une activité universitaire.

Ses blogs

Nulla Dies Sine Linea

Nulla Dies Sine Linea

Critiques de diverses petites choses, films, livres, bandes dessinées, et promotion de textes personnels.
GouxMathieu GouxMathieu
Articles : 317
Depuis : 21/02/2010

Articles à découvrir

Back in the World of Adventures (1995, The Flower Kings)

Back in the World of Adventures (1995, The Flower Kings)

J'ai déjà eu l'occasion, par le passé, de parler de mon amour pour le rock dit "progressif", en évoquant Magma, par exemple, ou Guru Guru. Ce que j'aime particulièrement dans ce courant, quand bien même retrouverait-on cela ailleurs, c'est la faculté de ces artistes à créer des univers complets et complexes, qui n'ont rien à envier aux pl
L'Origine du Monde (2016, Liv Strömquist)

L'Origine du Monde (2016, Liv Strömquist)

Une récente conférence, organisée par une mienne amie et portant sur l'imaginaire associé aux menstrues dans diverses civilisations, m'a fait me ressouvenir de cet ouvrage magistral, portant aussi sur la question, mais peut-être d'un point de vue davantage socio-culturel qu'ethnologique ou anthropologique. Je suis toujours, à la fois, effaré
Welcome to My Nightmare (1975, Alice Cooper)

Welcome to My Nightmare (1975, Alice Cooper)

Comme un certain nombre, j'ai appris l'existence d'Alice Cooper par une scène mémorable du film Wayne's World, où il est élevé au rang de divinité vivante du rock'n roll, tout en étant étonnant sachant de la civilisation amérindienne. Poussé par la curiosité, j'ai prolongé l'expérience : bien m'en prit, car cet artiste encapsule tout c
The Witness (2016, Jonathan Blow)

The Witness (2016, Jonathan Blow)

J'ai sans doute eu l'occasion de le dire ailleurs, mais les jeux d'énigmes comptent parmi mes préférés. Quand bien même finirais-je toujours par accéder à une solution et à finalement abandonner mes tempêtes crâniennes, il y a toujours là une intrigue qui beaucoup me plaît. J'avais jadis chanté les louanges de Braid , et le jeu n'a, à
Gabriel Knight: Sins of the Fathers (1993, Jane Jensen)

Gabriel Knight: Sins of the Fathers (1993, Jane Jensen)

J'ai parfois évoqué ici les jeux d'aventure Sierra, parlant tantôt de Space Quest ou de Leisure Suit Larry, en m'arrêtant longuement sur Phantasmagoria. Je parlerai à présent de Gabriel Knight , une série découverte après le troisième épisode, sans doute le plus faible, mais que je n'ai commencé à véritablement apprécier qu'avec le p
King Kong Théorie (2005, Virgine Despentes)

King Kong Théorie (2005, Virgine Despentes)

Il est toujours délicat pour un homme de parler féminisme, quand bien même les conséquences, concrètes, de ce mouvement, toucheraient favorablement mon genre et ma personne ; mais je ne me risquerai point ici de parler de théorie ou de critique. Je veux cependant revenir sur ce qui a été, me concernant, mon premier contact avec ces mouvemen
Placid et Muzo (1946 - en cours, Arnal, Nicolaou et al.)

Placid et Muzo (1946 - en cours, Arnal, Nicolaou et al.)

Il y a cette légende, à laquelle certains et certaines prêtent assez d'attention, de "la toute première œuvre", du premier roman, de la première musique, de la première peinture qu'une personne rencontra dans sa vie, et l'influence que cela eut sur sa psyché et ses goûts. Je ne sais vraiment quoi en penser : mais s'il me fallait la suivre,
Airplane! (1980, Zucker, Abrahams & Zucker)

Airplane! (1980, Zucker, Abrahams & Zucker)

Quand je reviens sur les oeuvres qui forgèrent mon sens de l'humour, je pense à Achille Talon, je pense aux Robins des Bois ; mais je pense aussi à certains films, notamment américains, qui m'apprirent l'absurde et la parodie, quand bien même serait-elle parfois pesante. Je parlerai bien un jour de Mel Brooks, mais aujourd'hui, évoquons Airpl
The IT Crowd (2006 - 2013, Graham Linehan)

The IT Crowd (2006 - 2013, Graham Linehan)

Il y a bien longtemps, j'ai parlé ici de The Big Bang Theory . Je m'en suis éloigné depuis, pour diverses raisons qui d'écriture, qui de propos, qui fleurent bon la misogynie voilée. Je ne le comprenais pas à l'époque, je l'ai appris depuis ; on grandit. Je n'en ai que bien plus apprécie The IT Crowd , qui est non seulement l'origine du pre
On the Road (1951, Jack Kerouac)

On the Road (1951, Jack Kerouac)

Par mon âge, je ne connais la "beat generation" que par les témoignages, mais également par les caricatures ; des personnes ayant une haute opinion d'elles-mêmes, qui mélangent jazz, poésie, alcool et drogues dures, composant des sonnets incompréhensibles. Ce portrait n'est peut-être pas si éloigné de la réalité ; mais il oublie volonti