Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

DELENIN

DELENIN

Blog de Pascal Delenin... Voyages, recettes, découvertes, art de vivre, culture...

Ses blogs

Pascal Delenin

Pascal Delenin

Blog de Pascal Delénin... mes petits post'it: voyages, recettes, découvertes, art de vivre, culture.
DELENIN DELENIN
Articles : 71
Depuis : 21/04/2013
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Pignoletto

Pignoletto

Ce vin a une belle couleur jaune paille avec des reflets verts et un parfum délicat, fruité, de fleurs intenses d'aubépine. Le goût sec, harmonieux, est délicatement aromatique, et le perlage est persistant (vin frizzante). Ce vin est excellent en apéritif. Léger, il est parfait avec les entrées italiennes, le poisson, les légumes et les
Chapelle St Louis (Tournehem)

Chapelle St Louis (Tournehem)

A l'ouest de Tournehem sur la Hem, au dessus du hameau de Guémy le mont Saint Louis est accessible par la route départementale 225, ou mieux par un circuit de randonnée de 7,5 km qui y conduit depuis Tournehem. Le long de la route, seul un parking attire à peine l'attention.On est ici sur le dernier contrefort de l’Artois, en bordure de la pl
VILLA CAVROIS - UN TEMOIN DE L'ART DECO

VILLA CAVROIS - UN TEMOIN DE L'ART DECO

En 1929, Paul Cavrois riche industriel roubaisien ayant fait fortune dans le textile confie la conception de sa villa à l'architecte Robert Mallet-Stevens sur un terrain situé à Croix près de Lille. Avec ses deux ailes se déployant sur une façade de 60 mètres de long de part et d'autre d'un corps central, elle est destinée à accueillir sa
Cerises

Cerises

Cerises charnues, juteuses et sucrées leur goût, de gourmandise est un délicieux péché. billes à la couleur feu-empourpré leur peau lisse a des reflets sombres et dorés, parfois par une goutte de rosée soulignée comme un doigt qu'une aiguille vient piquer Petites billes croquantes couleur sang, craquantes sous la dent de ce moment d'émer
Chateaubrilland

Chateaubrilland

De lui Victor Hugo aurait écrit en 1816 : " Je veux être Chateaubriand ou rien ". Chateaubriand meurt à Paris le 4 juillet 1848. Selon ses dernières volontés il est enterré le 19 juillet, sur le rocher du Grand-Bé, dans la rade de Saint-Malo. Près de sa tombe est posée une plaque sur le rocher : "Un grand écrivain français a voulu repose
TOMATES D'ETE

TOMATES D'ETE

Un plaisir inépuisable de l'été est de flâner sur les marchés. Odeurs et couleurs...la tomate est la reine des étals. En voyant ces tomates mûres à point, brillantes, charnues et sensuelles, j'ai en mémoire ce poème de Pablo Neruda, ode à la tomate... car ce fruit-légume mérite bien un poème lyrique, une ode... es una roja viscera, un
Eloge du voyage

Eloge du voyage

Voyager c’est d'abord faire ses valises et partir. Le voyage commence là. Dans notre imaginaire le besoin de dépaysement n’est pas toujours facile à définir, et les envies de voyage sont parfois un peu confuses. Quelle est donc cette force irrésistible sourde et inconnue qui nous pousse à voyager, à rechercher ce désir d’exotisme….
Barbizon

Barbizon

Entre 1830 et 1875, le petit village de Barbizon a été le principal lieu de résidence des peintres venus travailler en forêt de Fontainebleau à la recherche d’une nouvelle inspiration et peindre dans la nature « sur le motif ». Ils résidaient à l’auberge Ganne, maintenant transformée en musée où sont exposées des œuvres de Théodo
Le Mont-Saint-Michel : entre mer, terre, ciel... et touristes japonais

Le Mont-Saint-Michel : entre mer, terre, ciel... et touristes japonais

Par Pascal DELENIN C’est en hiver que le Mont se livre le mieux, hors de la foule déferlante et bruyante de l’été, quand il n'est fréquenté que par les cohortes de touristes japonais sérieux et disciplinés derrière leurs guides. Ils sont là pour profiter des quelques jours de congé de l'oshōgatsu ( お正月 = Nouvel An japonais). La
Православная церковь Святых Петра и Павла

Православная церковь Святых Петра и Павла

Eglise des Saints Pierre et Paul de Karlovy Vary L orsque je rentre dans cette église seule une femme âgée emmitouflée dans son manteau et la tête couverte de son fichu est présente dans l’édifice. Avec foi, toute à ses dévotions, de façon répétée elle fait le signe de la croix avec application, puis une révérence jusqu’à terre