Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Temple Of Whiskers

Temple Of Whiskers

THE TEMPLE OF WHISKERS aborde aussi bien le domaine du 7ème art que l’histoire d’un pays malheureusement fort peu connu : Le Zouzbekistan. Ce sont 6 membres qui s'occupent du blog : Hunter Arrow, Yoyo114, Lelya, Vivien-Benmouffek, William-vivien et Mr. Edward.

Ses blogs

The Temple Of Whiskers

The Temple Of Whiskers

THE TEMPLE OF WHISKERS est un blog consacré au 7ème art, fondé le 3 mai 2012. Il est l'œuvre de 6 personnes (William, Vivien, Lelya, Yoyo, Hunter Arrow et mr-edward), qui se sont rencontrés via le site internet Allociné, plus précisément sur le forum du film Inception. L'objectif étant simple : vous faire partager leur amour du cinéma.
Temple Of Whiskers Temple Of Whiskers
Articles : 377
Depuis : 03/05/2012
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

Rattrapage : Loving, de Jeff Nichols

Rattrapage : Loving, de Jeff Nichols

Bien que suivant avec intérêt la carrière de Jeff Nichols, j'avais manqué son dernier film en date, Loving , sorti en France en février 2017. En partie parce que les films de ce cinéastes sont encore relativement peu distribués en France. Mais cela ne m'excuse qu'en partie, puisque j'ai à proximité de chez moi des cinémas à la programmat
Burning, de Lee Chang-Dong : la critique

Burning, de Lee Chang-Dong : la critique

Amis friands du septième art, bonjour. Il eut été dommage que je laisse l'année s'écouler sans revenir au chevet de ce blog que nous maintenons en vie à tour de rôle. Je tenais à vous parler d'un film que j'ai beaucoup aimé, et qui figurera certainement dans mon palmarès de 2018. Burning est le nouveau (très) long-métrage de Lee Chang-D
2018 - Le top de Yoyo

2018 - Le top de Yoyo

Tout d'abord, camarades du blog, permettez-moi de vous souhaiter une excellente année 2019. Puisque notre dénominateur commun est l'amour du septième art, je vais faire un petit effort et adapter mes vœux aux circonstances : que cette année soit riche en grands films, et que chacun trouve son bonheur dans les salles obscures, ou à la télévi
La parole à la défonce : The Walking Dead, Saison 1

La parole à la défonce : The Walking Dead, Saison 1

Vous aurez sans doute remarqué (ou pas) un léger regain d'activité de ma part depuis un mois. J'en profite donc pour réactiver une rubrique que nous avions créée alors que le blog en était à ses premiers balbutiements : Le Tribunal du Cinéma. Le concept était soit de voler au secours d'un film vilipendé par la majorité des spectateurs,
Red Sparrow + Recommandations de 2018 (Micro-Critiques)

Red Sparrow + Recommandations de 2018 (Micro-Critiques)

En attendant la sortie en très grand retard de mes divers classements de l'année cinématographique 2017 , projet qui se remplit indéfiniment de palabres plus ou moins nécessaires (encore heureux que ce ne soit pas une décennie en arrière du coup), j'ai décidé aujourd'hui (oui, je fais bien évidemment tout ça le même jour) de dédier un
L’île aux chiens - Phantom Thread : la splendeur des Anderson

L’île aux chiens - Phantom Thread : la splendeur des Anderson

Cet article dévoile des détails minimes sur l’intrigue des deux films, mais ne contient pas de spoiler. Après quelques mois d’absence, me voilà de retour sur le blog pour une double critique. A ma gauche, Wes Anderson, qui revient avec le dessin animé L’île aux Chiens (Isle of Dogs en version originale) ; à ma droite, Paul Thomas Ander
Vice, la piteuse satire d'Adam McKay

Vice, la piteuse satire d'Adam McKay

Adam McKay avait plutôt réussi son pamphlet sur la crise des subprimes, The Big Short, en 2015. Le film n'était pas exempt de défauts, mais il décortiquait avec énergie certains des rouages ayant conduit à la déstabilisation de l'économie occidentale. On sentait déjà une envie de rendre fun et accessible un sujet en apparence barbant, au
Us, de Jordan Peele : l'ennemi qui sommeille en nous

Us, de Jordan Peele : l'ennemi qui sommeille en nous

Difficile de présager ce que seront exactement ces "clones" meurtriers qui persécutent une famille dans la bande-annonce du nouveau film de Jordan Peele, Us . La part la plus sombre de leur inconscient ? Une entité maléfique ayant pris forme humaine ? Ou, d'une manière ou d'une autre, une allégorie du racisme, comme dans le précédent film d
Border, d'Ali Abassi : la critique

Border, d'Ali Abassi : la critique

N'oublions pas que mon rôle principal sur ce blog est tout de même de pondre, de temps en temps, une critique sur un obscur film scandinave. Et cette semaine, je ne vais pas faillir à ma réputation. Présenté au dernier festival de Cannes, où il a reçu le Prix "Un certain regard", Border est le deuxième film d'Ali Abbasi, cinéaste danois,