En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Mài

Mài

Ses blogs

Mitaw

Mitaw

Dans ce blog vous trouverez des informations sur l'histoire, les langues, et les traditions orales du Nord-Ouest du pays nantais.
Mài Mài
Articles : 90
Depuis : 02/07/2009

Articles à découvrir

Noms de dieux !

Noms de dieux !

La religion qui était pratiquée dans la zone qui nous intéresse avant la christianisation est malheureusement très mal connue. Heureusement, les archéologues découvrent régulièrement des inscriptions ou des représentations (comme le laraire de Rezé, le dieu cornu de Blain, la divinité androgyne de Quilly,...) ayant rapport aux dieux et d
Le nom breton de Piriac

Le nom breton de Piriac

Cette commune est l'une des dernières du pays nantais où le breton nantais a été parlée. En 1830 les anciens pratiquaient encore cette langue selon un témoignage de Paulin Benoist (Buron G. exposition sur le breton de Batz). Elle a donc disparu durant XIXe siècle. Le nom de Piriac vient du breton, il est constitué du mot «Penn» (tête, bo
Un peu de grammaire gallèse

Un peu de grammaire gallèse

Parlons grammaire ! Après ces deux mots il ne doit plus rester que les lecteurs les plus hardcores de ce blog. Nous parlerons cette fois des pronoms personnels. Vous êtes encore là ? Si c'est le cas vous devez savoir que le système des pronoms personnels est franchement tordu en français où ils sont particulièrement divers (je, me, moi/ il,
Le nom breton de Saint-Lyphard

Le nom breton de Saint-Lyphard

Pour le quatrième opus de notre série (après La Turballe, Le Pouliguen et La Roche-Bernard) nous allons nous intéresser à une problématique un peu différente, car je l'annonce tout de suite, le nom de Saint-Lyphard en breton parlé n'a jamais été collecté. Cependant nous avons peut être un indice comme nous le verrons plus bas. Suspens,
Thalassonymes gallos

Thalassonymes gallos

Quelle que soit la langue, les gens de mer utilisaient souvent les mêmes images pour désigner les rochers, hauts-fonds, courants qui les entouraient. Nous allons voir ici quelques noms de lieux marins du pays nantais qui viennent du gallo, à la fois au nord (de la Baule-Escoublac à Saint-Nazaire) et au sud de la Loire (de Paimboeuf à Bouin). Q
Quelques témoignages de la pratique de langue bretonne dans la presqu'île guérandaise.

Quelques témoignages de la pratique de langue bretonne dans la presqu'île guérandaise.

Jusqu'à une époque récente on parlait bien peu de la langue bretonne même si sa pratique était bien réelle. Les témoignages directs sont en fait assez rares. Nous en avions cependant déjà évoqué quelques uns ici, là et ici. Dans cet article nous en présenteront quatre autres. 1) Kimperkorentin, Kamperle, Guerrande Celui-là ne date pas
Le nom breton de la Roche-Bernard.

Le nom breton de la Roche-Bernard.

Troisième épisode de notre série «le nom breton de X» où nous abordons le thème des noms de communes du pays nantais en breton parlé. Après La Turballe et le Pouliguen c'est au tour de ce joli bourg posé sur la Vilaine que l'on appelle en français La Roche-Bernard. La langue bretonne a probablement disparue assez tôt dans le bourg lui-m
 Pennestin hag e anv

Pennestin hag e anv

Bourc'hig àr glannoù ar Gwilen, Pennestin zo e-mesk ar c'humunioù a vro Naoned bet lakaet e departamant ar Mor-Bihan e grez an Dispac'h Bras. Gellet e veze klevet brezhoneg ar vro e-doug an XIXvet kantved c'hoazh. Anat eo deomp rak e 1806 e oa bet lakaet e Breizh Izel get an Aotrou Coquebert de Montbret en e studiadenn, hag e 1889 e lâras ar ch
Historien et bretonnant du XVe siècle: Alain Bouchart

Historien et bretonnant du XVe siècle: Alain Bouchart

« Supplie, s'ilz treuvent quelque langage mal aorné par deffaults d'elegance ou plaisant stille, qu'ils l'aient pour excusé, attendu qu'il est natif de Bretaigne et que françois et breton sont deux langaiges moult difficiles a disertement prononcer par une mesme bouche ». C'est ainsi que s'excuse l'historien Alain Bouchart né dans la presqu'
Satanig !

Satanig !

E Periag e raer «satanic» ag un evni g du ha gwenn anvet hydrobates pelagicus e latin. Kaer eo goût e ta ar ger-se ag ar brezhoneg ha kavout a reer anvioù hañval hed-ha-hed get aodoù Breizh-Izel, a Houad da Bempoull: satanig. E Hanternoz Bro Galloù e reer «satao » anezhañ, «satanite» e Pikardi, «oiseau du diable» e Normandi ha c'hoazh