En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

le passager

le passager

conteur sculpteur poète gaulois archéo tout rien

Ses blogs

Penn Bazh bâton Breton

Penn Bazh bâton Breton

Les Bretons brandissaient leurs terrible penn-bazh ! Je ne sais plus de quel ancien livre j'avais tiré cette phrase mais ce fut le début d'une belle aventure.
le passager le passager
Articles : 223
Depuis : 06/09/2009
Categorie : Mode, Art & Design

Articles à découvrir

Bel âtre

Bel âtre

Noël approche il est temps de trouver une belle bûche pour le réveillons. A l'image de la première photo d'une cheminée traditionnelle Bretonne j'en profite pour poster les différents âtres qui ont accompagnés mon parcours . Mon penty à Plouigneau La fermette de Plourin les Morlaix notre maisonnette de Bel air
NOUVEAU PEN BAZH

NOUVEAU PEN BAZH

Les temps deviennent incertains, la révolte gronde, je me suis mis en quête de trouver le bois de houx nécessaire à la fabrication d'un nouveau Pen-bazh. Celui-ci par son aspect est proche de ceux réalisés fin dix-septième. Un casse tête, "Terriben ! "
UNE ETRANGE HISTOIRE

UNE ETRANGE HISTOIRE

Après avoir failli perdre la vie suite à un accident cardiaque, je profite désormais d'une retraite bien méritée partagée entre bricolage, ballades et contemplation de la nature toute proche qui m'entoure. tous les matins je peux de ma fenêtre observer les oiseaux qui viennent se nourrir aux mangeoires que j'ai aménagé juste là, à côté
ça y est ! je suis vieux.

ça y est ! je suis vieux.

Deux semaines encore avant ma dernière journée de travail et je pourrai rejoindre le monde merveilleux du troisième âge. A moi les déambulateurs !l'ADMR, les après midi récréatif au foyer des séniors, les jeux télévisés qui font travailler les neurones. Bin non ! on vas quand même essayer d'en profiter autrement déjà qu'avec mes gaul
voyage d'un Bretomayennais à la Capitale

voyage d'un Bretomayennais à la Capitale

Paris, la capitale ! c'est pour ce grand périple que nous nous étions levés à 4 h du matin avec pour objectif, signer un document au consulat d'Espagne, acte administratif apparemment impossible en Bretagne. Tout d'abord le train, TGV mar plich! sûr que pour moi qui ai connu les derniers trains à vapeur cela fait une différence, t'as pas le
Journal d'un curiste

Journal d'un curiste

ça y est mon premier jour de cure ! je goûte avec délice au charme suranné de la ville thermale de Bagnole de l'Orne . J' occupe un modeste logement situé dans une villa typique des années trente. Je ne peux résister à l'envie de vous raconter ma première journée qui fut pour moi une réelle découverte, celle de la vie ordinaire d'un cur
dur dur la retraite !

dur dur la retraite !

peindre la porte...C'est fait décaper et vernir les fenêtres ....C'est en cours achever la cuisine... Il ne reste plus que la peinture Bon ! il ne me reste plus qu'à faire une petite sieste pendant qu'oiseaux et lapins sauvages en profitent pour venir se restaurer au pied de mon bain de soleil
Journal d'un curiste (suite)

Journal d'un curiste (suite)

Nous en étions à l'instant haletant ou je quittais le salon Mireille et sa baignoire pour goûter à Patricia ( parcours de marche en piscine ). On se croirait en file d'attente aux heures de pointe du métro, une véritable concentration de vieux, c'est comme la mimolette il y en a pour tous les goûts, de la jeune ( c'est moi ) de la vieille et
Les tribulations d'un curiste

Les tribulations d'un curiste

"Ah ! c'est vous" me dit la coordinatrice l'air Goguenard. C'est bien la première fois que ça arrive, comme vous avez loupé la séance du kiné je vais reprogrammer un rendez vous. Hé oui, il n'y a qu'à moi que ça arrive ! la veille faute d'avoir été libéré à temps du salon Mireille je m'étais vu refouler de la séance kiné, alors ce m
Adieu passager !

Adieu passager !

Depuis que j'ai quitté la Bretagne pour m'en aller vivre en Mayenne, j'ai l'impression qu'une page c'est tournée. Tant de beaux souvenirs, l'impression d'avoir vécu une aventure exceptionnelle. Mais avec la mort de Claude, celui qui avait fait de moi un des conteurs du Youdic j'ai perdu l'envie de conter, Per Jacques Elias ne disait il pas qu'il