En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Heavenlycreature

Heavenlycreature

Nantais cinéphile, vous me croiserez la plupart du temps dans les salles du Katorza, du Concorde et du Gaumont...
Tags associés : *, **, ***, ****, *****, ******, 0, ado, aventure

Ses blogs

Les films de Fab

Les films de Fab

Mon avis sur les films vus au ciné depuis 2007 et un peu plus...
Heavenlycreature Heavenlycreature
Articles : 668
Depuis : 24/08/2011
Categorie : Films, TV & Vidéos

Articles à découvrir

38e Festival des 3 Continents

38e Festival des 3 Continents

La 38e édition du Festival des 3 Continents, événement incontournable de la vie cinéphile nantaise vient de s'achever et de nous annoncer son palmarès : MONTGOLFIÈRE D’OR : In the last days of the city de Tamer El SaidMONTGOLFIÈRE D’ARGENT : Destruction babies de Tetsuya MarikoMENTION SPÉCIALE DU JURY : El limonero real de Gustavo Font
Janv.Avril 2014 / Mes coups de cœur de ce début d'année

Janv.Avril 2014 / Mes coups de cœur de ce début d'année

Rapide retour sur les 10 films de 2014 qui m'ont le plus enthousiasmé depuis ce début d'année sur les 43 vus : 10 / Tonnerre de Guillaume Brac J'ai découvert Vincent Macaigne dans La Bataille de Solférino l'année dernière et j'ai eu un coup de cœur instantané pour ce mec. Tonnerre n'est pas parfait mais il s'en dégage beaucoup d'émotions
Mur-Mur

Mur-Mur

Le 11 février dernier, ce n'est pas au cinéma que je passais la soirée mais dans un studio de danse pour assister au spectacle du chorégraphe Stéphane Fratti (compagnie Bissextile) Mur-Mur, dans le cadre du Festival Flashdanse à Nantes. Trois hommes nous attendaient assis dans la salle, ils ne quitteront jamais la pièce car ce sont les trois
Retour sur le 7e Festival International du Film de La Roche-sur-Yon

Retour sur le 7e Festival International du Film de La Roche-sur-Yon

D'abord il faut regarder de prêt la programmation, laisser aller son instinct, avoir des priorités et se dire qu'il y aura peut-être des impondérables. Le Festival International du Film de La Roche-sur-Yon, c'est 7 jours de cinéma, de tous les cinémas, de tous les pays, de tous les genres, plus de 50 films présentés. On ne pourra pas tout v
Mon bilan du 12e Cinépride de Nantes

Mon bilan du 12e Cinépride de Nantes

La 12e édition du Festival Cinépride de Nantes s'est achevée... C'était ma 2e participation après celle de 2013. Cette année, 4 films et une série ont été vus sur grand écran, 5 œuvres venues des 4 coins du monde, de la Hongrie à l'Australie, qui m'ont plutôt enthousiasmé. Retour sur les 5 séances de ce très bel évènement, qui en
Utopiales 2016

Utopiales 2016

Petite participation au Festival des Utopiales qui avait comme fil conducteur cette année La Machine.LE festival de S.F à ne pas rater ! CHRISTINE (John Carpenter) - Je n'avais jamais vu ce film de Carpenter adapté de Stephen King. Souvent considéré (à tort) comme l'un de ses films mineurs, je l'ai trouvé excellent. Hyper chiadé, superbemen
6e Festival International du Film de La Roche-sur-Yon

6e Festival International du Film de La Roche-sur-Yon

http://www.fif-85.com/fr/ Dimanche s'est achevé la 6e édition du Festival International du Film de La Roche-sur-Yon. Des coups de cœurs, des déceptions, des découvertes ont été au rendez-vous. Le plus difficile est de choisir ce que l'on ira voir tant la programmation est riche et diversifiée... il faut gérer son emploi du temps, faire con
For those in peril / Ida / Only lovers left alive

For those in peril / Ida / Only lovers left alive

For those in peril - Paul Wright J'avais envie d'aimer ce film au titre imprononçable. Un film anglais avec Kate Dickie (Red Road), avec une affiche intrigante et les louanges d'un blogueur dont je tairais le nom... je m'attendais à un coup de cœur. Eh bien, je me suis profondément ennuyé... 10 jours après l'avoir vu, je ne m'en rappelle pres