Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
WaitingLine

WaitingLine

Jeune trentenaire, parisienne, nullipare et belle-mère qui aimerait aussi devenir mère tout court.

Ses blogs

In the waiting line... chroniques d'une infertile

Mon combat pour avoir (peut-être) un bébé un jour.
WaitingLine WaitingLine
Articles : 123
Depuis : 15/04/2011
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

Ma chance

Ma chance

Je la connais ma chance. Ma fille. Ma beauté. Ma joie. Chaque matin je la redécouvre, je la serre dans mes bras, je la respire encore et encore. J'ai les larmes aux yeux quand je réalise qu'elle est là et que je suis sa mère. J'ai les larmes aux yeux quand je me souviens que je n'osais plus y croire et pensais mourir de tristesse. Dans quelque

Bonheur et tremblements...

Le temps s'écoule au rythme des chiffres : mercredi dernier: 659 vendredi dernier: 1693 J'ai retenu mon souffle à chaque fois au moment d'ouvrir les enveloppes. Jusqu'ici tout va bien... jusqu'ici tout va bien... Le prochain dosage sera pour vendredi, puis si tout va bien une écho chez D. la semaine prochaine. Je n'arrive pas à poster en ce mom
283

283

C'est le taux. Je n'en reviens pas... c'est mon taux-à-moi-que-j'ai. Du mal à réaliser. Un bonheur, fragile, magique. Une rencontre, puis une accroche... surréaliste. Rien n'est joué bien sûr, mais comment ne pas savourer... Là maintenant tout de suite je ne veux pas penser à la suite. Je sais bien qu'on peut redescendre du train à tout mo
En pleine descente

En pleine descente

Ouais, moi le transfert d'embryon ça m'a fait l'effet d'un shoot surpuissant d'espoir. Et là... ben je suis gentiment en train de redescendre, un peu plus chaque jour. C'est normal, je crois qu'on passe toute par là. Ce sont les fameuses "montagnes russes" de la PMA. Forcément je peux pas m'empêcher d'écouter mon corps, et comme il m'envoie r

Choquée

Vous vous souvenez peut-être de l'histoire du bébé tombé par terre parce que sa mère était en train d'accoucher seule faute de personnel soignant disponible... : Au moment de la naissance, faute de mains pour l'accueillir, un bébé a chuté au sol. Les sages femmes étaient toutes occupées avec d'autres patientes et la sage-femme qui prenai
Joie des hormones...

Joie des hormones...

Par là je veux parler du traitement post-ponction, vous savez ces médocs qui vous filent tous les symptômes de la grossesse mais sans l'enfant. Depuis lundi je suis sous : Provamès 1 comprimé matin et soir. Vive les migraines et les nausées. Progestan (par voie locale bien sûr...) 2 le matin 2 le soir. Vive l'angoisse et l'anti-glamour, vive
Tout va bien (?)

Tout va bien (?)

C'est vrai cela fait longtemps que je garde le silence. Je suis très touchée par les messages que je reçois demandant de mes nouvelles alors me voilà de retour... Aujourd'hui je suis enceinte (Pincez-moi s'il vous plaît...), mais je reste une infertile qui en a bavé pendant 4 ans. J'ai souffert longtemps toute seule derrière mon petit écran
La ponction

La ponction

Ponction faite à 9h ce matin par un D. détendu et en musique (expérience étrange que de s'endormir au bloc au son de RFM sur un morceau de Mylène Farmer...) 11 ovocytes. Voilà une bonne chose de faite. Le plus dur maintenant : l'attente jusqu'au coup de fil tant redouté qui nous dira s'il y a quelques embryons. J'en demande pas beaucoup, jus

Et si ce n'était qu'un rêve...?

Pincez-moi s'il vous plaît... j'ai peur que ce ne soit qu'un rêve. Le coup de fil tant attendu ce matin à 10h30... l'annonce de 8 embryons fécondés, 6 qui ont l'air bien partis, 2 qui se réveillent doucement... Je n'en espérais pas tant. Etonnement. Joie. On nous a donné rendez-vous mardi matin pour le transfert. Mardi... cela me semble si
Lové

Lové

Un embryon de "top qualité" est lové dans mon ventre depuis quelques heures. 4 (voire 5) de la même portée vont rejoindre sagement la banquise. Une prime inespérée... Je ne réalise pas très bien. C'est la première fois que je porte le fruit de notre fusion. Même si ce n'est que pour quelques heures je me sens très apaisée, rassurée, co