Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
dominique ottavi

dominique ottavi

Homme de paroles : chanteur (en langues corse et française), conteur, musicien(joueur de cetara, antique cistre corse), poète, écrivain, comédien

Ses blogs

éditions amapola

amapola est un collectif d'artistes, d'écrivains, de poètes-chanteurs, de peintres, de musiciens, de conteurs, de comédiens, d'animateurs d'ateliers d'écriture et de création qui se livrent collectivement aux joies de l'édition littéraire, phonographique, à la production de spectacles, de performances, d'évènements...BP 163 20178 ajaccio cedex 1. amapola.prod@orange.fr www.facebook.com/editions.amapola
dominique ottavi dominique ottavi
Articles : 13
Depuis : 30/08/2015
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Le blog de dominique dume ottavi

Parole, chant, écriture, musique, poésie, scène, théâtre, ateliers de creation littéraire et musicale...
dominique ottavi dominique ottavi
Articles : 2478
Depuis : 22/05/2007
Categorie : Littérature, BD & Poésie

Articles à découvrir

Par un dettu

Petru Leca reçoit Dominique Ottavi dans son émission "Par un dettu" FR3 Via Stella. 19 février 2017. http://m.pluzz.francetv.fr/videos/par_un_dettu.html
Tort

Tort

Le tort d'être libre.Savez-vous bien pourquoi la belle France républicaine nous a mis dans tous les coups tordus ( guerres, colonialisme, empire etc...) ? Pour mieux nous détruire, nous qui avions eu l'impudence , avant tout le monde, de nous déclarer libres et égaux, hommes et femmes confondus... © dominique ottavi

Voir venir 5

Altesses gigognes Sous un ciel de suie Dansent la faribole Farandolent la nuit. Y’a l’zygote Qui gigote De retour À ma grotte T’as l’baiser D’l’éléphant © dominique ottavi

Voir venir 3

J'irai à quatre pattes par les talus ça arrive de rêver, Coco serons-nous encore capables de hurler, crier à l'imposture les chiens de garde sur leurs chaises de nuit soupirent. © dominique ottavi
hideux

hideux

La neige qui ne vient pas la colère à bout de bras la planète qui se défait le cynisme implacable hideux qu'affectent ceux qui se prennent pour dieu coupant ras au rasoir chirurgicalement les ailes des anges dumenicumicheli ottavi. Tous droits réservés

succédanés

Tu vois J’ai menti Maintenant Je me tire M’en vais Pour toujours Plus rien à négocier Vous pouvez bien Me tuer. Nous n’étions que les manants Les mécréants Les rien du tout Mais l’’amour Toujours Au cœur. Je voudrais que chacun Se souvienne Que cette époque De tout point de vue Fut une époque coupable Nos avions tous la tête Et l

voir venir 4

Voir venir les pieds pris dans mes lacets gare au gorille ! aux pétunias Alceste aussi et ses altesses gigognes qui ne prennent jamais le lecteur par la main. © dominique ottavi