Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Petitalan

Petitalan

La photo, certes, mais aussi le texte. Un modeste petit talent.

Ses blogs

Le blog de petitalan

Le blog de petitalan

Au gré du vent, au fil du courant.
Petitalan Petitalan
Articles : 1721
Depuis : 30/05/2009
Categorie : Photographie

Articles à découvrir

T894 - Oh! Minet râle.              A&A et Cie n°99

T894 - Oh! Minet râle. A&A et Cie n°99

Il fallait l’entendre pester le pattu roux contre le branchu tout aussi roux Le jugeant dur de la feuille et, à son goût, pour la saison plutôt mou ! Telle une coquette se faisant par trop désirer l’arbre n’en finissait pas de son automnal strip tease s’effeuillant lascivement, soumis aux caprices du vent - ce souffle des dieux capricie
T896 - Consécration.

T896 - Consécration.

L’Africain affichait un grand sourire et jubilait : « Le jour de gloire est enfin arrivé. Ça y est, je fais partie de la grande famille Celle de ceux qui ont démantelé la Bastille J’ai enfin un nom du cru et quel nom ! Une femme blanche vient de m’appeler « Ducon » Un genre de certificat officiel d’intégration. Allons enfants, en av
T893 - Le chat et le tuyau (V2)

T893 - Le chat et le tuyau (V2)

Ce truc, creux, tout long, rampant tel un serpent… Qu’est-ce donc, bon sang ? Je ne m’y connais pas vraiment Je ne suis qu’un chat roux errant Curieux mais prudent avant tout Comme doit se respecter tout bon matou. Alors qu’y a-t-il là-bas au bout du trou ? Si je tente de dire « Allô » par ce bout Et qu’on me répond illico « A l
T900 - Allergies.

T900 - Allergies.

J’ai la rate qui s’ dilate J’ai le foie qu’est pas droit J’ai le ventre qui se rentre… (Ouvrard, comique troupier) De toute bonne foi j’ignore si vous êtes comme moi. La suite nous le révèlera. Néanmoins, que cela reste entre nous, je vous confierai Qu’après avoir consommé des filets d’anchois Je ressens une solide gueule de
T899 - Il faut savoir raison garder.

T899 - Il faut savoir raison garder.

La biquette répliqua ainsi au chien qui grondait et menaçait : « Hé, le court sur pattes Rase-mottes agressif tout plein de poils ! Tu as la tête dans les étoiles Redescends vite sur terre Avant de t’aventurer dans d’inconsidérés défis Commence par observer ton vis-à-vis Il mérite plus d’attentions que tes amis. Crois-tu qu’avec
T901 - Bévue sur l'identité.

T901 - Bévue sur l'identité.

« Par tous les saints M’man vite viens, il en manque un. Il est où ? Tu l’as vu ? M’man l’aperçois-tu le disparu ? - Bonté divine que tu es bête, arrête avec tes sornettes, tous ces contes et histoires qui te montent à la tête. Je te l’ai dit plus de 100 fois : Blanche-Neige, fille de roi, ce n’est pas toi. Regarde ta tenue, tu
T902 - Un piteux jeu de Meaux.    A&A et Cie n°101

T902 - Un piteux jeu de Meaux. A&A et Cie n°101

Dès l’école primaire, la fable on nous l’a serinée. Elle est ancrée tôt dans la tête des marmots, nos chères têtes de moins en moins blondes. Maître corbeau sur un arbre perché Tenait en son bec un fromage… Vanité, flatterie, crédulité, ruse… Vous connaissez la suite si je ne m’abuse. Vraiment sot fut l’oiseau ! Comme il av
T895 - Malaise à la Cour et dans la tour.

T895 - Malaise à la Cour et dans la tour.

Où il sera question de trous de toute nature à combler, Un jour ou l’autre, quand l’heure aura sonné. Languissante et solitaire dans sa tour, la belle Astrid, princesse triste Promenant tout au long de son corps virginal une main baladeuse Sur sa longue cuisse à la blancheur de lys A découvert avec effarement un incongru kyste. De quoi rep
T898 - Un autre jour, pourquoi pas, peut-être…    A&AetCie n° 100

T898 - Un autre jour, pourquoi pas, peut-être… A&AetCie n° 100

« Tudieu, voyez-la bondir la jouvencelle Telle une véloce gazelle ! Mazette, elle est craquante la mignonnette Malgré mon âge avancé et un embonpoint de vilaine bête, Je lui ferais volontiers un brin de causette pour lui conter fleurette. » Chez le grillon l’idée trotta dans la tête. « Bien l’ bonjour mademoiselle l’Araignée - car
T897 - Véhémente protestation.

T897 - Véhémente protestation.

L’arbre pestait à juste raison « Je veux bien être accueillant, bonne pâte, bon garçon, mais il y a des limites à respecter dans la provocation. Il se croit vraiment tout permis le malotru. Ce pivert au bec pointu me les brise menues. Toc toc toc Pan pan pan Et je tape et retape Et je te troue et te pioche tant et plus Mesdames, Messieurs,