En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services ainsi que l’affichage de publicités pertinentes. En savoir plus et agir sur les cookies

Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Blogue-note de Jean Klépal

Blogue-note de Jean Klépal

Amateur d'art Essayiste, auteur de livres de dialogue avec des artistes, et de textes divers Citoyen concerné par la marche du monde

Ses blogs

Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal

Epistoles-improbables - Blogue-notes de Jean Klépal

Remarques, réflexions, parti-pris et jets de vapeur sur la vie qui va et ses détours.
Blogue-note de Jean Klépal Blogue-note de Jean Klépal
Articles : 230
Depuis : 24/05/2012
Categorie : Politique

Articles à découvrir

Précisions

Mes deux derniers billets – « Législatives, idiotie collective, reprise de soi » et « Béatitudes » – ont donné lieu à divers commentaires, transmis directement ou via mon blogue. Après avoir remarqué une fois de plus que la lecture est une activité souvent propice à un excès de vélocité (influence du zapping à la télévision ?)

Instruction civique et morale

« L'objectif de l'Enseignement Moral et Civique est d'associer dans un même mouvement la formation du futur citoyen et la formation de sa raison critique. Ainsi l'élève acquiert-il une conscience morale lui permettant de comprendre, de respecter et de partager des valeurs humanistes de solidarité, de respect et de responsabilité. » (Fiche Ed

Béatitudes

La presse le désignait à la foule des électeurs, parce qu’une assurance juvénile émanait de lui, et qu’il avait accompli un parcours exemplaire pour accéder au Palais des Champs-Elysées. Il leur avait dit : Heureux les pauvres en pensée, Heureux les aveugles, et les crédules, Heureux les désespérés, les aigris, les prêts-à-tout, l

Quinze ans après...

2002 – 2017, quinze ans et un scénario analogue, après une hécatombe des appareils et des apparatchiks, lors des primaires et du premier tour. Un enseignement en serait-il possible ? < Le choix nous est donné entre un nationalisme xénophobe, haineux, fascisant, conduisant à une catastrophe économique par repliement sur soi, - une France re

A Montpellier, un peintre majeur à découvrir : François Rouan

Le Musée Fabre, à Montpellier, compte parmi les musées régionaux les plus actifs et les plus intéressants. Lieu de découverte et d’approfondissement de la scène artistique actuelle, il s’intéresse davantage à la présentation d’artistes majeurs du temps présent, plutôt qu’à la défense et illustration des têtes de gondole de la

Législatives, idiotie collective, reprise de soi

L’idiotie collective est au mieux de sa forme. La doxa économique se préoccupe de la réduction de Ladette, bien plus que de la fuite des capitaux et de la lutte contre l’existence de paradis fiscaux à nos portes. Les financiers inventent des bulles hors sol dans lesquelles ils cultivent des plus-values sources de dettes virtuelles, de crise

Jean-Jacques Ceccarelli

Jean-Jacques Ceccarelli, artiste patient et opiniâtre, aussi exigeant que généreux, aux propos toujours vivifiants, une figure incontournable de l’art actuel bien au-delà de son Marseille natal, vient de rendre les armes, vaincu par un crabe qui le tourmentait depuis un long moment. La nouvelle était attendue, comme toujours, elle prend au d

Inguimberty, peintre de la poésie du quotidien

A Marseille, le Musée Regards de Provence révèle jusqu’à la mi-novembre un ensemble de peintures de Joseph Inguimberty (Marseille 1896 - Menton 1971). Après un début de carrière prometteur, lauréat de divers salons nationaux, il séjournera en Indochine de 1925 à 1946, où il participera activement à la création et au développement d

L'Histoire...

L’Histoire a-t-elle tendance à se reproduire ? Elle ne se reproduit jamais à l’identique. < Il est certain qu’elle n’enseigne rien. Elle permet seulement de connaître et de comprendre. < Plus jamais ça ! Que ça vous serve de leçon ! Quelle est la leçon ? Où est-elle ? Il n’y a jamais de leçon. < Rien ne s’apprend, tout s’effa

Ces temps ci

Comme d’autres, j’ai vécu le temps de la campagne présidentielle avec un intérêt croissant, allant de l’indifférence totale à une décision de vote clairement assumée au nom d’une fidélité à ce que j’estime essentiel. Cela après bien des hésitations, voire un réel désarroi débouchant sur un malaise profond ne correspondant