Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

patemari

Ses blogs

Le blog de patemari

Le blog de patemari

patenvadrouille.over-blog.com
patemari patemari
Articles : 77
Depuis : 09/10/2008

Articles à découvrir

TRANSAMERICA (5.3.- Carnaval et Nordeste)

TRANSAMERICA (5.3.- Carnaval et Nordeste)

Mercredi 7 février : Nuit calme jusqu'à ce que les camions commencent à faire chauffer les moteurs. Après Barreiras les cultures disparaissent, le cerrado reverdit grâce aux pluies et reprend possession du paysage avec sa végétation d'arbustes et de petits arbres secs. Toute la matinée nous croyons que c'en est fini de la pluie, un soleil v
TRANSAMERICA (4.4.- Pérou, Cuzco)

TRANSAMERICA (4.4.- Pérou, Cuzco)

Mercredi 5 juillet : Une bonne nuit malgré les camions qui se sont garés dans la nuit. Nous nous réveillons même un peu tard au vu des kilomètres que nous avons à faire si nous voulons être à Cuzco demain. Nous abandonnons les Français qui viennent de découvrir qu’ils ne peuvent pas laisser leur camping-car deux mois et le reprendre san
TRANSAMERICA (5.1.- Sud Brésil et Rio)

TRANSAMERICA (5.1.- Sud Brésil et Rio)

TRANSAMERICA “ Nous autres restons des voyageurs, enfermés dans le soi, susceptibles, qui sait, de se transformer eux-mêmes au contact de l’altérité, mais certainement pas d’en faire l’expérience profonde. Nous sommes des espions, nous avons le contact rapide et furtif des espions » « -Méfie-toi des histoires des voyageurs - dit Saa
TRANSAMERICA (5.5.- Guyane)

TRANSAMERICA (5.5.- Guyane)

Plaisir de se sentir presque chez soi et de pouvoir parler français ! Nous nous garons sur le parking du poste de contrôle et remercions nos remorqueurs qui ne sont pas autorisés à nous emmener jusqu'à la première agglomération, Saint Georges de l'Oyapock, à cinq kilomètres... Un des policiers de la frontière, très sympathique, appelle u
TRANSAMERICA (5.2.- Minas Gerais et Brasilia)

TRANSAMERICA (5.2.- Minas Gerais et Brasilia)

Lundi 29 janvier : A six heures du matin, un militaire, très gentiment, vient nous intimer l'ordre de déguerpir du parking réservé au personnel de l'école militaire. Nous retournons donc nous garer le long de la plage. Je voulais me doucher aux installations prévues sur la plage mais, si il y a bien des pommes de douche, le tuyau d'amenée de
TRANSAMERICA (5.4.- Amazonie brésilienne)

TRANSAMERICA (5.4.- Amazonie brésilienne)

Mardi 27 février : Encore de la musique mais à un niveau sonore moindre. Après notre petit déjeuner avec un thé tiède, nous retournons dans la ville historique en suivant le bord de mer. Longue et belle plage avec restaurants et bars sous des paillotes sur pilotis. Au large, une multitude de cargos. Nous nous garons au même endroit que la ve
CYCLADES 2019

CYCLADES 2019

CYCLADES Octobre 2019 Lundi 30 septemb re : Trop courte nuit puisque nous avons réglé le réveil à six heures trente ! Nous partons avec notre Alfa, conduite par Julie qui connaît mieux la route, et dont le coffre est assez grand pour recevoir notre trop grand sac de voyage. Nous tombons vite dans des bouchons à l'approche d'Aix. Après avoir
JAPON  2019

JAPON 2019

JAPON Printemps 2019 古池や furu ike ya Un vieil étang 蛙飛込む kaeru tobikomu Une grenouille qui plonge, 水の音 mizu no oto Le bruit de l'eau. (Matsuo Bashō 松尾 芭蕉 ) L'expectoration est au dégueulis ce que le haïku est au patin à roulettes Don Delillo ( Joueurs ) Mercredi 20 mars : Réveil plus matinal que d'habitude. Bouclag
TRANSAMERICA (4.3.- Pérou ou le grand circuit des garages)

TRANSAMERICA (4.3.- Pérou ou le grand circuit des garages)

Mardi 16 mai : Evidemment mal dormi. Bien entendu au réveil, le moteur ne démarre pas plus. J’abandonne Marie et vais demander à la police de m’indiquer un mécanicien. Il n’y en a pas à Chavinillo. Il faut se rendre au village suivant, à cinq kilomètres pour en trouver un. Les policiers ne peuvent pas le joindre par téléphone, il n
TRANSAMERICA  (4.5.- Brésil ou le petit circuit des garages et Rio de la Plata)

TRANSAMERICA (4.5.- Brésil ou le petit circuit des garages et Rio de la Plata)

Mardi 11 juillet : Nous sommes réveillés par les agaceries de perroquets dans les arbres. Nous quittons tardivement le balneario et passons à la poste envoyer les cartes postales. L’interoceanica file dans l’immuable savane. Peu de ranchs d’élevage mais le papayer doit se plaire dans ces terres car il est planté dans d’immenses vergers