Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Arthémisia

Arthémisia

Chercher, regarder, écouter, sentir, réfléchir, apprendre, dessiner, peindre, lire, écrire, aimer...des verbes pour me construire...

Ses blogs

Corps et ame

Corps et ame

...Et si ce n’était que le blog d’une rencontre entre le mot et l’image, entre l’introspection et la monstration, entre la réflexion et la mise en œuvre, …d’une rencontre issue d’un enrichissement par l’aphorisme, la nouvelle, le poème ou même le simple questionnement … ?
Arthémisia Arthémisia
Articles : 1826
Depuis : 07/02/2006

Articles à découvrir

1641 - LA ROUGE MOISSON

1641 - LA ROUGE MOISSON

Viens ! Nous allons encore faire couler en nos gorges Ces ravines transparentes Qui enrobent les âmes Viens ! Nous allons encore confronter nos peaux nues Aux plis blancs Des mousses de coton Viens ! Nous allons encore accrocher nos mains chaudes A nos mains tendues vers Le lien des déraisons Viens ! Nous allons encore embrouiller les vapeurs Des
1639 - SOURIRE, UN MATIN

1639 - SOURIRE, UN MATIN

Dans la doublure d’argent de ta joue J’ai trouvé un nuage de sable Rieur A la marge d’une nuit affable Jusqu’au bout Des lueurs Arthémisia©mars 2019 Avec : Johannes Itten - "L'Art de la couleur" page 57 (Edition épuisée)
1643 - Tours de passe-passe

1643 - Tours de passe-passe

La réalisation des " Passantes ", poème écrit par Antoine Pol et mis en chanson par Georges Brassens en 1972 a été confiée à Charlotte Abramow, jeune réalisatrice et photographe de 24 ans. Ce clip présente une succession de tableaux photographiques, très esthétiques et souvent engagés et représentatifs de la place de la femme actuelle.
1646 - DER WANDERER

1646 - DER WANDERER

En voici une version filmée qui explique bien des choses... Franz Schubert est surnommé le Wanderer, celui qui erre et se perd dans ses rêves. Que cherche-t-il ? Un absolu, sans nul doute. Pour ...
1647 - Pitié pour la viande !

1647 - Pitié pour la viande !

Toute sa vie, elle avait couru après son histoire. Une nuit, elle imagina son cadavre, ouvert en son milieu, ce cimetière précieux, hurlant, sa viande animale, se vidant, religieusement. Ses os, ses cartilages, sa peau, ses muscles, son cuir, son gras, sa chair, son sang, s’invitaient à la quête du rose et du cinabre. Musée. Elle prit piti
1642 - POUSSIERE DE CRAIE

1642 - POUSSIERE DE CRAIE

chaque matin j’écoute l’aube chaque soir, le bruit du crépuscule chaque jour qui passe je le marque d’un trait sur un mur de la ville car ce n’est pas le temps qui me manque ni l’âge chaque matin quand je pars je laisse ma porte ouverte pour celui qui viendrait et je mets de la poussière de craie sur le sol de la maison pour voir les
1644 - POUR NE PAS MONTRER

1644 - POUR NE PAS MONTRER

Bavard. Le groupe. Le silence. L’eau en ses yeux. La porte. Pour ne pas montrer. Arthémisia © avril 2019 Avec : Vilhelm Hammershoï (1864-1916), Intérieur avec femme debout, huile sur toile, 67.5 x 54,3 cm Ambassador John L. Loeb Jr. Danish Art Collection
1645 - Je suis gong

1645 - Je suis gong

Dans le chant de ma colère il y a un œuf, Et dans cet œuf il y a ma mère, mon père et mes enfants, Et dans ce tout il y a joie et tristesse mêlées, et vie. Grosses tempêtes qui m’avez secouru, Beau soleil qui m’as contrecarré, Il y a haine en moi, forte et de date ancienne, Et pour la beauté on verra plus tard. Je ne suis, en effet, d