Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
Idir Ait Mohand

Idir Ait Mohand

Je suis né à Ait saada où j'ai vécu jusqu'à l'âge de 16 ans sans avoir connu d'autres horizons, hormis les collines entourant mon village de Kabylie. Privé d'école à cause de la guerre de 1954, je n'étais qu'un petit berger au milieu d'une nature hostile qui ne m'a pas cajolé.

Ses blogs

Balade et méditation

Cet espace se veut une invite à une randonnée à travers les voies de la vie. Je souhaite la bienvenue à celles et ceux qui me rejoindraient sur ce parcours où nous ferons des haltes pour nous ressourcer.
Idir Ait Mohand Idir Ait Mohand
Articles : 29
Depuis : 12/06/2012
Categorie : Lifestyle

Articles à découvrir

J’ai débusqué le diable qui est en moi

J’ai débusqué le diable qui est en moi

Coran – Chapitre 16 Les Abeilles (An-Nahl) Verset 63 «Par Dieu ! Nous avons effectivement envoyé des messagers à des communautés avant toi. Mais le Diable leur enjoliva ce qu'ils faisaient. C'est lui qui est leur allié aujourd'hui [dans ce monde]. Et ils auront un châtiment douloureux [dans l'au- delà]». Faire une incursion dans un sujet
Au Borderline de la folie

Au Borderline de la folie

Heureux les simples d’esprit, car le royaume des cieux leur appartient ! (Matthieu, chapitre V). C’est vrai, car depuis que je me suis enlisé dans des questions-réponses, je ne peux pas dire que je suis heureux ou que je l’aurais été si j’étais un tel ou un tel autre. Non, je refuse d’être un simple d’esprit et, par conséquent, j
Compte à rebours…

Compte à rebours…

On repart toujours comme on est arrivé, ni pauvre ni riche, pas plus savant ou ignorant, exactement comme si on n’était jamais arrivé, ni avant ni après ! Ad vitam æternam… Il y a trop d’indices qui chassent tout doute quant à la fabrication, la planification et la programmation du virus (covid-19) que je refuse de féminiser comme le f
Ma bouteille jetée à la mer

Ma bouteille jetée à la mer

Auteur malgré moi, la littérature et moi, lui et sa thérapie par l’écriture, la poésie et moi, des kilomètres d’écriture, la liste est longue… Ma bouteille à la mer ne contient ni message, ni appel à l’aide, pas plus qu’elle ne contient quoi que ce soit qui puisse rappeler une ambition quelconque, elle contient un extrait de ma f
Sens et saisons

Sens et saisons

Salam, Bonjour, Azul… un triptyque devenu courant dans cette Algérie que l’on dit nouvelle nonobstant son passé millénaire. En ces temps de crise multidimensionnelle qui s’abat sur nous, j’ai envie d’écouter mes sens et plonger dans un rêve des quatre saisons malgré le cauchemar que nous vivons. Il m’est souvent arrivé de vouloir
Une trilogie de débiles

Une trilogie de débiles

Elle va avoir bientôt 53 ans, un âge raisonnable qui aurait pu la combler de bonheur tant sa richesse est indéfinie. Cette grande dame, d’une beauté sublime, possédant tous les atouts pour être heureuse, est accablée par ses trois fils nés d’un mariage informel et porteurs d’un syndrome que, ni la médecine, ni la science, ni même la

Réflexion sur une décadence annoncée

L’Algérie, minée par les luttes intestines, est tombée dans une déliquescence d’où elle ne se relèvera jamais à cause d’une fatalité qui remonte à plus de 14 siècles. Pour mieux comprendre la situation qui y prévaut, il faudrait faire une rétrospective et scruter notre l’histoire depuis la nuit des temps. Mais là, n’est pas m
L'insatiable prédateur

L'insatiable prédateur

« Je voudrais parler une langue que tous les peuples comprennent, les pauvres sont mes amis et les sages sont mes frères », disait un philosophe. Mais voilà que l’homme, cet insatiable prédateur, incapable de semer le bonheur sur terre, fait tout le contraire de ce qu’il est sensé enseigner comme bien. Parmi toutes les créatures, la plus
A mon ami l'écrivain méconnu

A mon ami l'écrivain méconnu

Toi l’auteur inconnu, toi qui sais regarder derrière les choses qui cachent l’invisible, toi qui sens le souffle du vent enlacer les oliviers, toi qui écoutes les paroles des muets, toi qui lèves les yeux vers le ciel pour voir l’imperceptible, toi qui sais entendre l’inaudible, dis-moi comment fais-tu pour éveiller tes sens. Je voudrai
Mes voeux désavoués

Mes voeux désavoués

Sans aucune certitude, ni conviction, je souhaite une bonne année 2021. Le monde qui était en effervescence depuis bien longtemps, a basculé en 2020 sous l’acharnement de l’Homme qui veut à tout prix le transformer avec ses inventions. La modification des organismes, la manipulation génétique, la molécule du néant, la cryogénie et main