Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog
félix consort

Ses blogs

Escoussens, village de la Montagne Noire

Escoussens, village retiré du Tarn (81290) au pied de la Montagne Noire à la chance de connaître son histoire depuis le XII ème siècle grâce à la monographie détaillée qu’en a fait Jean ND Escande. Ce blog a pour but de nous en faire découvrir un peu plus sur la petite histoire et le patrimoine de cette commune.
félix consort félix consort
Articles : 50
Depuis : 27/12/2008
Categorie : Tourisme, Lieux et Événements

Articles à découvrir

Encore un Faux-marrant ! Catalogue de Dessins, aquarelles, Peintures de Jean Escande

Encore un Faux-marrant ! Catalogue de Dessins, aquarelles, Peintures de Jean Escande

Jean Noël Dominique Escande Dessins, aquarelles, peintures Jean Noël Dominique Escande, écrivain, historien, témoin de son époque -la seconde moitié du XXe siècle-, à travers un journal de plus de dix mille pages, fut aussi, et peut-être avant tout, dessinateur, aquarelliste et peintre. Anarchiste, il croqua avec truculence les travers de
Décès de Jean Noel Daniel Escande - son âme bienveillante plane sur le château

Décès de Jean Noel Daniel Escande - son âme bienveillante plane sur le château

Le 17 novembre 2016 décédait Jean ND Escande à l’hôpital de Castres, en novembre 1978 , Gaston-louis Marchal présentait Jean ND Escande dans sa revue Sud-Tarn Tribune : JEAN Noel Daniel ESCANDE né à Arrens (65) en 1933, écrivain et dessinateur, commence à publier en 58 "DU FLOUZE" au SEUIL.Depuis 25 ans il est revenu à ces premières am
Attention!,  Pieds sensibles !!!

Attention!, Pieds sensibles !!!

Armoiries de Jean N.D. Escande : Attention ! Pieds sensibles !!! Jean N.D Escande, premier mécontent du Languedoc Armoiries : Pied d’or sur champ de gueules Cri : « attention ! Pieds sensibles !!! »

Le Grand Mal ,

Le grand mal Escoussens le 30 avril 2020 Ça nous est tombé sur le coin de la cafetière, sans crier gare, un beau matin, comme une merde de pigeon sur le paletot. Oh, bien sûr on entendait vaguement des bruits d’épidémie en Chine, mais c’est si loin que le son nous en arrivait très atténué ; ils avaient des morts et des morts les Chinoi

1832: le garde forestier de Lacabarède écrit à son cousin maire d'Escoussens.

Bonjour Monsieur, Au gré de mes recherches familiales, j'ai croisé votre livre. J'ai été très ému d'y trouver une lettre écrite en 1832 par le brigadier forestier Armengaud. J’ai en effet sursauté, car ce garde forestier de Lacabarède, écrivant à son cher cousin Frédéric LADES, ne pouvait être que Jean-Jacques ARMENGAUD (1772-1832),