Pas encore inscrit ? Creez un Overblog!

Créer mon blog

Sid Nes

Sid Nes

Ses blogs

sidnes.overblog.com

sidnes.overblog.com

philosophie par le mot et l'image
Sid Nes Sid Nes
Articles : 313
Depuis : 23/02/2013

Articles à découvrir

Ainsi parlait Zarathoustra - des mouches en place publique I - Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - des mouches en place publique I - Friedrich Nietzsche

DES MOUCHES EN PLACE PUBLIQUE Fuis mon ami, dans ta solitude ! Je te vois assourdi par le vacarme des grands hommes, et par l'aiguillon des petits harcelé. Dignement avec toi bois et rochers savent se taire. Ressemble derechef à l'arbre que tu aimes, l'arbre aux larges ramures ; silencieux, aux aguets, il pend dessus la mer. Où cesse la solitude
Marc Aurèle - pensées pour moi-même -XXIX

Marc Aurèle - pensées pour moi-même -XXIX

Le salut de la vie consiste à voir à fond ce qu'est chaque chose en elle même, quelle est sa matière, quelle est sa cause formelle ; à pratiquer la justice, du fond de son âme, et à dire la vérité. Que reste t-il, sinon à tirer parti de la vie pour enchaîner une bonne action à une autre, sans laisser entre elles le plus petit intervalle
Ainsi parlait Zarathoustra - des mouches en place publique II - Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - des mouches en place publique II - Friedrich Nietzsche

Devant ces immédiats en ton abris recule ! Sur la place publique, avec un "Oui ou Non ?" l'on vous assaille. C'est lentement que tous les puits profonds vivent leur expérience ; que tous les puits profonds vivent leur expérience ; longtemps leur faut attendre pour savoir ce qui au fond d'eux est tombé. A l'écart de la place publique et de la r
Marc Aurèle - pensées pour moi-même -XIV

Marc Aurèle - pensées pour moi-même -XIV

A la nature qui donne et reprend tout, l'homme instruit et modeste dit : " Donne ce que tu veux ; reprends ce que tu veux. " Et il ne le dit point par défi, mais uniquement par obéissance et condescendance pour elle.
Marc Aurèle - pensées pour moi-même -XXXV

Marc Aurèle - pensées pour moi-même -XXXV

Pour celui qui estime qu'il n'y a de bon que ce qui arrive à son heure, pour celui à qui est égal d'accomplir un nombre plus ou moins grand d'actions conformes à la droite raison, pour celui à qui il importe peu de contempler le monde plus ou moins longtemps ; pour cet homme-là, la mort n'a rien d'effrayant.
Marc Aurèle - pensées pour moi-même -XII

Marc Aurèle - pensées pour moi-même -XII

Quel besoin de faire des conjonctures, lorsqu'il t'est possible de voir ce qu'il faut faire, et, si tu le distingues, de marcher vers ton but, paisiblement et sans regarder en arrière ; si tu ne le distingues pas, de t'arrêter et de recourir aux plus sages conseils ? Mais si d'autres difficultés s'opposent à ce vers quoi tu tends, avance selon
Ainsi parlait Zarathoustra - des mouches en place publique III - Friedrich Nietzsche

Ainsi parlait Zarathoustra - des mouches en place publique III - Friedrich Nietzsche

A toi souvent aussi, ils se donnent pour des gens aimables. Mais telle fut toujours la prudence des lâches. Oui certes, prudentes gens sont les lâches ! Avec leur âme étroite, à ton sujet ils pensent beaucoup - continûment tu leur donnes à penser. Toute chose à quoi beaucoup l'on pense enfin donne à penser. De toutes tes vertus ils te puni
Marc Aurèle - pensées pour moi-même -XIII

Marc Aurèle - pensées pour moi-même -XIII

Demande toi, dès que tu sors du sommeil : "T'importera - t-il d'être loué par un tiers pour ce que tu as accomplis de juste ou de bien ?" Cela m'importera pas. As-tu oublié comment ces gens, qui font les importants en louant et en blâmant les autres, se conduisent sur leur lit, comment ils sont à table, ce qu'ils font, ce qu'ils fuient, ce qu